2021 Stadia : Google aurait menti sur les performances des jeux, une class-action est lancée

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
google stadia

Google est poursuivi en justice pour avoir “exagéré” les performances de Stadia et la qualité générale du service. La justice reproche au constructeur d’avoir volontairement vanté les mérites de sa plateforme, alors que certaines promesses phares n’étaient pas tenues, comme l’affichage en 4K 60 FPS des jeux.

Crédits : Google

Dire que les débuts de Google Stadia ont été difficiles est un doux euphémisme. Oui, le lancement de Stadia a été catastrophique, la faute à un modèle économique raté et confus, un catalogue de jeux d’une pauvreté effarante, et l’absence de plusieurs fonctionnalités phares. La plateforme de cloud-gaming ne respectait même pas l’une de ses promesses phares : la possibilité de jouer en 4K 60 FPS. 

Et justement, Google pourrait faire l’objet d’un recours collectif pour avoir manqué à ses engagements. Un procès initialement intenté à New York en octobre 2020 a récemment fait surface sur ClassAction.org, et l’affaire est désormais entre les mains de la Cour fédérale de la ville. La justice reproche à Google d’avoir “fait des déclarations fausses et trompeuses concernant la qualité du streaming de Stadia afin de générer des revenus supplémentaires” avant le lancement du service.

En outre, la défense affirme que Google a intentionnellement supprimé un tweet qui assurait que Red Dead Redemption 2 sera jouable en 4K et 60 images par seconde, et ce même en cas de connexion Internet limitée. “Google a compris qu’il trompait intentionnellement les consommateurs et voulait s’assurer qu’il n’y avait pas de fausses déclarations directes de Google concernant le service Stadia”. 

À lire également : Stadia – Google ferme ses deux studios de jeux vidéo et recentre sa stratégie

stadia
Crédits : Stadia

En conséquence des actions de Google, il y a des centaines, voire des milliers d’articles et de rapports à travers les États-Unis et le monde contenant des déclarations trompeuses provenant de Google grâce auxquelles les consommateurs sont poussés à l’achat”, indique le procès. “Google n’a rien fait pour corriger les fausses informations concernant la puissance et la résolution des jeux disponibles sur Stadia et ne révèle pas aux consommateurs dans la boutique Stadia la résolution de chacun des jeux disponibles à l’achat”. 

Il faut toutefois relativiser la chose. Depuis le lancement, Google a multiplié les mises à jour pour améliorer la qualité du service. Depuis décembre 2020, le service est par exemple disponible sur iPhone et iPad, et le constructeur a enfin activé le bouton Assistant sur la manette, même si une fois encore, la fonctionnalité est loin d’offrir le service promis au départ. En revanche, il est vrai que Google n’affiche toujours pas d’informations claires sur la résolution d’un jeu dans la boutique Stadia. 

Si cette action en justice aboutit, Google pourrait être amené à verser des dommages et intérêts pour toute personne ayant acheté une Edition Fondateur/Edition Premiere Stadia, ou bien un abonnement à Stadia Pro sur la base de la promesse de profiter de tous les jeux en 4K et 60 FPS.

Source : TechRadar

La source officielle de cet article : Phonandroid

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password