2021 Test des Samsung Galaxy Buds Pro : ces true wireless vous donneront entière satisfaction… sous Android

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Samsung-Galaxy-Buds-Pro-ecout-1er-plan.jpg

Lors du lancement de sa gamme de smartphonesGalaxyS21, Samsung a annoncé également de nouveaux écouteurstruewireless.Dotés d’une réduction active des bruits(ANC), lesGalaxyBudsPro ont pour ambition de concurrencer lesAirPodsPro, d’Apple, d’où la mention Pro dans leur nom, et de s’inscrire dans un véritable écosystème Samsung.Promesse tenue ?Place au test !

Commençons par les choses qui fâchent. Tous les smartphones ne bénéficieront pas des mêmes fonctions avec lesGalaxyBudsPro.Samsung est en train de faire la même choseque Apple, qui privilégieiOSpour sesAirPodsPro.Les nouveaux écouteurs ne sont pleinement opérationnels que si vous disposez d’un smartphoneGalaxyS21, ou d’un autre modèle de la marque équipé de l’interfaceOneUI 3.1(ou supérieure).Pour les autres smartphones Android, il est indispensable d’installer l’applicationGalaxyWearablede Samsung.Hélas, cetteapplin’est pas disponible sousiOSet l’appliiOSBuds, qui gère lesGalaxyBuds+etBudsLive, n’accepte pas lesBudsPro.
Bref, vous pouvez connecter lesBudsPro sur votre iPhone comme n’importe quel autre casque Bluetooth, mais vous ne disposerez pas de toutes les fonctions proposées par Samsung, en particulier de la mise à jour du firmware, ce qui est regrettable.

Une appli à installer… puis une autre

Pour créer l’écosystème ultime, le constructeur coréen tente de simplifier l’expérience utilisateur au maximum pour les personnes possédant plusieurs appareils estampillés Galaxy. Par exemple, lorsque vous ouvrez une boîte d’écouteurs Samsung à côté d’un appareil de la marque, un message apparaît en bas de l’écran et vous permet de les jumeler rapidement, sans avoir à passer par les réglages Bluetooth. Cette interface nous rappelle beaucoup celle d’Apple.
Nous avons donc fait le test sur unGalaxyS21, quireconnaîttout de suite les écouteurs, mais aussi sur un autre smartphone Android, sur lequel nous avons installé l’appliGalaxyWearable.Celle-ciest destinée initialement aux montres connectées de Samsung, mais accepte aussi les écouteurs.LesGalaxyBudsPro sont biendétectées, maisil faut donner beaucoup d’autorisations(localisation, contacts, téléphone, stockage, installation d’applications, notifications)et installer un composant logiciel supplémentaire :leGalaxyBudsProPlugin.Après toutes ces manipulations, les écouteurs sont accessibles dans l’appliet nous pouvons mettre à jour leur firmware.Selon Samsung, le nouveau microprogramme améliore entre autres la réduction de bruits.

Pour le design, Samsung ne reprend pas le concept en forme de haricot desBudsLive, mais s’inspire des formes rondes, sans tige, desBuds+.LesBudsPro sont confortables à porter en choisissant le bon embout(trois tailles sontfournies)et ne dépassent pas trop des oreilles.
Nous avons procédé à un petit test deheadbangingsurHighwayToHell,d’AC/DC et constaté que les écouteurs tiennent bien en place.Bon point, ils sont certifiésIPX7et peuvent donc être utilisés sous la douche.Toutefois, Samsung ne les recommande pas pour pratiquer la natation.

Le constructeur a également travaillé sur le boîtier de charge pour le rendre plus compact.Nous n’avons pas eu de problème pour le loger dans notre poche de pantalon, mais l’extraction des écouteurs n’est pas évidente, car on ne sait plus où mettre les doigts pour les attraper, ce qui oblige parfois à les faire tourner pour positionner correctement les embouts.Côté autonomie, nos mesures révèlent un score dans la moyenne de 4 h 57 min, quiatteint7 h 34 min sansANC.
En comparaison, lesBuds+ont plus d’endurance avec une autonomie de plus de 12 heures.LesBudsLive atteignent pour leur par les 6 h 32 min.

En termes de qualité sonore, Samsung a obtenu des résultats inconsistants avec ses précédents modèles. Heureusement, les Galaxy sont une agréable surprise avec un son bien équilibré et agréable aux oreilles. La scène sonore est bien restituée et les instruments ne se chevauchent pas. Petit regret, malgré la présence de deux transducteurs (un pour les graves et l’autre pour les aigus), les Galaxy Buds Pro manquent un peu de basses, comme le confirme la réponse en fréquences.

Actualités - 2021 Test des Samsung Galaxy Buds Pro : ces true wireless vous donneront entière satisfaction... sous Android

Heureusement, il est possible de corriger ce problème en utilisant l’égaliseur de l’appli Samsung Wearable. Le mode Dynamique donne encore plus de pêche au son et constitue notre préféré. En revanche, nous déplorons l’absence d’un mode personnalisé.

Passons maintenant à la réduction de bruits, qui est plutôt une bonne surprise, avec une efficacité digne de celle des AirPods Pro, d’Apple. Les Galaxy Buds Pro font le ménage dans les basses fréquences et éliminent les sons les plus dérangeants. Quelques sons aigus réussissent à subsister, par exemple des sifflements, mais ce n’est pas très grave et ils sont couverts sans problème par la musique.

Actualités - 2021 Test des Samsung Galaxy Buds Pro : ces true wireless vous donneront entière satisfaction... sous Android

Une fonction innovante, mais qui a ses limites

En laissant le doigt appuyé sur la surface tactile d’un des écouteurs, vous pouvez activer le mode pour entendre votre environnement (ANC coupé et musique baissée). Mais Samsung propose une fonction innovante qui active automatiquement ce mode dès que vous commencez à parler. Pour cela, les écouteurs détectent non seulement votre voix, mais aussi les mouvements de votre mâchoire.
A l’usage, le système réagit en quelques secondes quand vous commencez à parler, ce qui peut se révéler problématique si vous avez l’habitude de chantonner. L’autre problème est que Samsung a prévu l’arrêt de la fonction après un certain délai d’inactivité vocale de votre part. Donc, si votre interlocuteur vous tient un long discours, la réduction de bruits est à nouveau activée.
Certes, le délai est réglable dans l’appli, mais limité à un maximum de 15 secondes. Dommage que Samsung n’ait pas prévu un délai plus long, voire une désactivation de la reprise sachant que l’on peut y mettre fin en appuyant sur un des écouteurs. Notons que la fonction de détection vocale s’active et se désactive uniquement dans l’appli.

Actualités - 2021 Test des Samsung Galaxy Buds Pro : ces true wireless vous donneront entière satisfaction... sous Android

Outre la fonction de détection de la voix, l’appli permet de personnaliser les commandes tactiles des écouteurs. Mais il est dommage que cette personnalisation soit limitée à l’appui long. Ainsi, si on affecte l’appui long au réglage du volume, on perd la bascule entre la réduction de bruit et l’écoute des sons environnants. L’appui long peut aussi servir à invoquer l’assistant, mais Samsung la joue trop personnel et réserve cette fonction à son assistant Bixby. Les zones tactiles réagissent plutôt bien, mais nous avons souvent activé une commande par erreur en tentant de repositionner un écouteur dans l’oreille.

A découvrir aussi en vidéo :

Et si vous avez égaré vos écouteurs dans votre domicile, l’appli de Samsung permet de les faire sonner pour les retrouver plus facilement. Les Buds Pro sont également compatibles avec le nouveau service SmartThings Find,de Samsung, et se comportent alors comme une balise Bluetooth que l’on peutretrouver sur une carte.

Enfin, certaines fonctions ne sont accessibles que pour les appareils mobiles dotés de la surcouche One UI 3.1, de Samsung, par exemple sur les smartphones Galaxy S21 et les tablettes Galaxy Tab S7. La fonction de commutation automatique (Auto switch) fait suivre l’audio quand vous passez d’un appareil Galaxy à l’autre. Par exemple, si votre smartphone sonne alors que vous regardez un film sur votre tablette, les écouteurs se connectent automatiquement au smartphone pendant le temps de l’appel.

Un système audio à 360 degrés peu convaincant

L’autre fonction réservée aux appareils One UI 3.1 est l’audio à 360 degrés, qui estun équivalent à l’audio spatial d’Apple. Elle permet théoriquement de répliquer une « expérience cinéma » lorsque vous regardez un film.Cependant, nous vous conseillons grandement de ne pas tomber dans les pièges marketing de Samsung. Lorsque l’on regarde un film compatible avec des AirPods Pro, on a vraiment l’impression que le son arrive dans tous les sens, comme au cinéma (si vous bougez la tête, les écouteurs le détectent et vous donnent l’impression que le son reste fixe). Lorsque l’on fait de même avec des Galaxy Buds Pro, l’expérience n’est vraiment pas semblable.
Compatible avec toutes les applications vidéo (ce qui est la preuve que l’expérience n’est pas optimisée), l’audio 360 de Samsung consiste en une simulation de son stéréo. Bougez votre tête vers la gauche, vous aurez l’impression que le son droit provient de l’arrière de votre tête et que le haut-parleur gauche est en face de vous. L’expérience s’arrête là, Samsung ne réplique pas du tout un équivalent deDolby 5.1 ou Atmos. Apple s’en sort bien mieux.

La source officielle de cet article : 01net.com

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password