2021 Test du Vern Urban 9.1, de O2Feel : le vélo électrique tout confort qui vient du Nord

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Test du Vern Urban 9.1, de O2Feel : le vélo électrique tout confort qui vient du Nord

Le spécialiste lillois du vélo, O2Feel, a lancé son nouveau vélo à assistance électrique (VAE)urbain, le Vern. Il est l’un des premiers cycles à profiter de la dernière motorisation de Shimano, l’EP8, mais il ne s’agit pas là de son unique atout.
En effet, compte-tenu de son niveau de finition et d’équipement, le VAE nordiste s’annonce comme un rival potentiel duMoustache Lundi 27.3, notre référence pour la ville. Vendu 600 euros plus cher que son concurrent d’Epinal, parvient-il à combler l’écart au niveau de l’équipement ou des performances. Plus globalement, peut-il devenir la référence des VAE urbains en 2021 ?

Design soigné et finitions de qualité

Avant de plonger dans la fiche technique et les capacités réelles de ce Vern, il convient de s’arrêter quelques instants sur son design. Le VAE Urbain affiche un cadre assez massif, qui donne une impression de robustesse. Sa fourche, ses larges pneus ou encore l’énorme tube transversal laissent présager d’un poids conséquent et c’est le cas.
Quant aux tubes profilés et aux soudures polies, elles témoignent d’un souci dudétail appréciable. Esthétiquement plus consensuel que son rival chez Moustache, le Vern bénéficie donc d’un travail soigné, qui se remarque notamment par la façon dont a été intégrée la batterie ou encore par la capacité du fabricant à faire disparaître les câbles. Nous n’en sommes pas encore au niveau duCanyon Precede:ON, mais c’est tout de même sérieux.

Actualités - 2021 Test du Vern Urban 9.1, de O2Feel : le vélo électrique tout confort qui vient du Nord

(Sur)équipé pour la ville

O2Feel veut faire de son Vern une référence pour la ville. En conséquence, le VAE est doté d’un équipement très completqui n’obligera pas son propriétaire à remettre la main au porte-monnaie. Gardes-boue, solide béquille, porte-bagages et même un éclairage d’excellente qualité figurent parmi les accessoires fournis dans le carton.

Actualités - 2021 Test du Vern Urban 9.1, de O2Feel : le vélo électrique tout confort qui vient du Nord

Côté équipement, un critère semble avoir pris le pas sur les autres au moment de définir le cahier des charges : le confort. Ainsi, le Vern est l’un des rares VAE urbains que nous ayons testé récemment à avoir à la fois une fourche et une selle suspendue. C’est sans doute le même critère qui a amené O2Feel àopter pour une courroie en lieu et place de la traditionnelle chaîne.
Là aussi les avantages sont connus et très appréciés des utilisateurs urbains. Moins de bruit, pas d’entretien, et pas non plus de traces de graisse sur les pantalons, autant de bénéfices auxquels les adeptes du VAE seront sans doute sensibles.
Quant aux freins, le modèle à disques hydrauliques MT400, de Shimano, a largement fait ses preuves et convient parfaitement à une utilisation en ville. C’est également vers Shimano que le fabricant lillois s’est tourné pour la transmission, une Nexus, à 5 vitesses, là aussi très adaptée. Nous regretterons en revanche le choix de la poignée tournante pour le passage de vitesses, mais elle a ses aficionados.

Finalement, notre seul bémol au niveau de l’équipement est à mettre au débit de l’afficheur. O2Feel embarque un SCE5000, de Shimano toujours, ce qui est fort logique compte tenu de la motorisation. Mais si le Japonais a fait des progrès sur l’EP8, son système d’affichage reste encore bien en dessous de ce que propose Bosch, avec le Kiox notamment.

Actualités - 2021 Test du Vern Urban 9.1, de O2Feel : le vélo électrique tout confort qui vient du Nord

Performances : le nouveau moteur Shimano à l’épreuve

Le Vern, d’O2Feel, est donc l’un des premiers VAE à bénéficier de la dernière génération de moteurs Shimano, EP8. La réponse de l’accessoiriste japonais aux Performance Line Cx, de Bosch, mérite qu’on s’y attarde quelque peu.
En effet, avec un couple de 85 Nm et une assistance entièrement repensée, l’EP8 veut être une alternative crédible aux motorisations Bosch qui dominent outrageusement le monde du vélo électrique tant en matière de parts de marché que de performances.
Le moins que l’on puisse dire,c’est que Shimano a particulièrement travaillé cette motorisation pour lui conférer une assistance très douce et très progressive qui sied parfaitement au comportement global du Vern.
Cette sensation de montée naturelle en régime est aussi renforcée par le choix de la courroie et un passage de vitesse très fluide. La sensation sous la pédale n’en est que plus agréable. Shimano a également souhaité que cette assistance soit la plus discrète possible. Ainsi, son dernier moteur est 2 dB moins bruyant que l’ancien Steps e8000. Il serait présomptueux d’affirmer que la différence est frappante, mais dans les faits l’EP8 s’avère effectivement très discret.

Actualités - 2021 Test du Vern Urban 9.1, de O2Feel : le vélo électrique tout confort qui vient du Nord

Au final, s’il convient parfaitement au Vern, du fait de son assistance tout en douceur et en progressivité, l’EP8 interroge sur sa capacité à équiper un VTT. En effet, même le niveau Boost, censé tirer profit des 85 Nm de couple du moteur, nous a paru manquer de mordant au démarrage. Mais là encore, dans le cadre d’une utilisation urbaine, pour la balade, voire pour de longs trajets il s’agit d’un détail qui n’a que peu de conséquences sur le plaisir de conduite.

Actualités - 2021 Test du Vern Urban 9.1, de O2Feel : le vélo électrique tout confort qui vient du Nord

Tout pour le confort

Sans surprise, le choix d’un équipement tourné vers le confort fait du Vern un vélo très agréable à piloter. Le fait de pouvoir compter à la fois sur une fourche et une selle suspendue n’est pas étranger à cette sensation. Lorsqu’on ajoute à ce duo les très larges pneus du VAE lillois, on n’est pas surpris d’avoir l’impression de rouler sur du coton. Malgré sa taille et son poids assez conséquents, le Vern est également assez facile à conduire et invite à un pilotage harmonieux.

Au quotidien, deux choix techniques nous ont paru particulièrement regrettables. Le premier touche à l’assistance électrique. Le Vern permet de choisir entre trois niveaux d’aide au pédalage, mais lorsqu’on démarre le vélo, cette assistance ne s’enclenche pas automatiquement. De manière générale, chez les marques concurrentes, lorsqu’on démarre l’assistance d’un VAE, elleaffiche le dernier réglage utilisé. Quelques modèles proposent de partir systématiquement avec le niveau d’assistance le plus faible mais c’est une minorité. O2Feel fait un choix encore différent, et à vrai dire peu cohérent. Sonvélo démarre en mode non assisté, soit la configuration dans laquelle un VAE est le moins agréable à conduire puisqu’il pèse de tout son poids sans une aide quelconque du moteur. Ce choix n’est évidemment pas rédhibitoire mais il s’avère très agaçant.

Actualités - 2021 Test du Vern Urban 9.1, de O2Feel : le vélo électrique tout confort qui vient du Nord

Le second tient davantage à une préoccupation pratique. Pour d’évidentes raisons esthétiques O2Feel a choisi de placer la trappe de la batterie amovible sur le dessous du cadre. Elle s’extrait donc par le bas, et peut littéralement tomber au sol si elle n’est pas correctement maintenue. Enfin, il arrive régulièrement de devoir se battre avec la roue avant lorsqu’on cherche la bonne inclinaison pour la reloger. Là encore, il s’agit de petits détails qui sont autant d’axes d’amélioration pour le fabricant mais qui n’enlève rien au plaisir de rouler en Vern Urban 9.1.

Actualités - 2021 Test du Vern Urban 9.1, de O2Feel : le vélo électrique tout confort qui vient du Nord

Autonomie : une solution maison maîtrisée

O2Feel ne fait pas appel à Shimano pour les batteries de ses vélos. Cette partie est gérée en interne que ce soit pour la conception ou la réparation. Sur ce Vern, il est possible de choisir entre deux niveaux de batterie. Dans sa version «basique», le vélo est vendu avec l’iPack 432, mais en souscrivant à une option à 300 euros, au moment de l’achat, il est possible de passer en iPack 720. C’est cette version plus musclée que nous avons eu l’occasion de tester.

Avec ce pack plus volumineux, le fabricant annonce jusqu’à 240 km d’autonomie. Bien évidemment ces chiffres sont à nuancer. Pour arriver à ce total, il faut sans doute se contenter du mode éco, rouler sur une route plate, jouir d’une météo clémente et peser 45 kg tout mouillé. N’ayant pas eu la chance de profiter de tous ces facteurs favorables, nous obtenons des résultats sensiblement différents. Pour autant, la batterie 720 Wh, d’O2Feel, nous a permis de dépasser les 100 km parcourus, essentiellement au plus haut niveau d’assistance et par un temps plutôt froid. Ce total place le Vern parmi les meilleurs VAE que nous ayons testé en matière d’autonomie.

La source officielle de cet article : 01net.com

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password