2021 Test du Xiaomi Mi TV Q1 : le téléviseur QLED 75 pouces à une grande diagonale… et bien plus de défauts

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Test du Xiaomi Mi TV Q1 : le téléviseur QLED 75 pouces à une grande diagonale... et bien plus de défauts

L’arrivée, il y a un an, de Xiaomi sur le marché des téléviseurs s’est davantage faite remarquer pour ses effets d’annonce sur les prix que pour la qualité de ses produits. C’est peu dire que les Mi TV 4S ont déçu, malgré leur tarif particulièrement agressif.

En 2021, le constructeur chinois entend corriger le tir et répliquer, dans le monde des téléviseurs, ce qui fait son succès dans celui des smartphones. D’ailleurs, Xiaomi ne dit rien de moins lorsqu’en pleine présentation de téléviseur, il prend soin de le comparer à un Samsung Q80T, bien plus cher. Dès lors, la question qui se pose est la suivante : ce Mi TV Q1, est-il l’équivalent TV du Xiaomi Mi 11 chez les smartphones ?

En résumé, la promesse du Mi TV Q1 est plus qu’alléchante. Un téléviseur de 75 pouces, QLED 4K et 120 Hz à ce prix, c’est tout simplement unique sur le marché. Comme souvent avec Xiaomi, tout est question d’équilibre. Après avoir effectué notre batterie de tests habituelle, nous pouvons en conclure qu’il s’agit d’un téléviseur très clivant avec quelques points forts… et de très grosses faiblesses.

Par conséquent, au moment de le juger,l’argument du prix vient à chaque fois tempérer la faiblesse de certains aspects techniques. Dès lors, c’est à l’acheteur potentiel de faire le tri entre les avantages et les points faibles de ce Mi TV Q1 et de déterminer s’ilconvient à l’utilisation qu’il en attend. Vendu pendant quelques heures à 999 euros, la question de son achat malgré ses lacunes pouvait légitimement se poser. En revanche à 1799 euros, son prix définitif, l’acte d’achat doit être murement réfléchi.

Une qualité de fabrication à revoir

Lors de son déballage et de son installation, la première impression ressentie est celle de la piètre qualité de son assemblage. Malgré des matériaux un peu plus solides que sur Mi TV 4S et notamment un pied de meilleure facture, certains détails choquent. C’est notamment le cas de la dalle, qui n’est pas centrée sur le châssis. Concrètement, lorsqu’on se met face au téléviseur, la bordure gauche laisse apparaître un vide de quelques millimètres qui n’est pas présent sur l’autre bord de l’écran. Ce défaut d’assemblage pourrait n’être qu’un détail. Il n’en est rien… et une simple séance nocturne sur le Mi TV Q1 permet de constater des fuites de lumière flagrantes au bas et sur le côté du châssis.

Compte-tenu de son prix serré, il est difficile de reprocher à Xiaomi le choix de certains plastiques basiques, notamment sur sa télécommande. En revanche, il est tout à fait pertinent de questionner certains des choix qui ont été faits sur l’accessoire.
La bonne surprise, c’est que la télécommande intègre un micro qui permet d’invoquer Google Assistant. La mauvaise, c’est qu’il faut y avoir recours souvent et l’une des causes, c’est le mauvais emplacement de son bouton précédent. En effet, il est situé en plein centre, sous le pavé tactile. À la place habituelle de cette touche retour, Xiaomi a placé un raccourci vers son OS Patchwall. Même après plusieurs heures de manipulations, les erreurs sont fréquentes.

Actualités - 2021 Test du Xiaomi Mi TV Q1 : le téléviseur QLED 75 pouces à une grande diagonale... et bien plus de défauts

Qualité d’image : le gros point noir

Attention, les images qui vont suivre peuvent heurter la sensibilité… des amateurs de bonnes images et de colorimétrie. Si vous faites partie de cette catégorie, vous pouvez d’ores et déjà passer votre chemin, le Mi TV Q1 n’est pas fait pour vous.
C’est peu dire que les mesures de notre labo ne sont pas tendre avec ce téléviseur. En effet, nous avons mesuré un Delta E moyen en mode cinéma à 6 sur le spectre DCI-P3 (celui qui est utilisé par le monde du cinéma). C’est la pire valeur enregistréesur les deux dernières années de test.
De manière générale, il n’y a qu’une poignée de couleurs qui affichent un Delta E inférieur à 3, seuil au-dessus duquel l’œil humain perçoit la nuance colorimétrique. Chez Xiaomi, ça tire beaucoup sur le rouge, avec des couleurs assez criardes, et ça même le mode film n’y peut rien.

Actualités - 2021 Test du Xiaomi Mi TV Q1 : le téléviseur QLED 75 pouces à une grande diagonale... et bien plus de défauts

Ce qui sauve le Mi TV Q1 du naufrage en matière d’image, c’est sa très bonne luminosité. Ici l’apport de la technologie QLED est évident. Dans les faits, nous avons mesuré son pic lumineux à 818 nits, ce qui le classe parmi les très bons élèves.
Qui dit bonne luminosité, dit généralement bon contraste, et sur ce point le 75 pouces de Xiaomi affiche un bilan bien supérieur à la moyenne (7893:1). Son éclairage Full LED sur 192 zones l’aide certainement à atteindre ces bonnes valeurs et on ne peut donc que regretter ces fuites de lumières sans lesquelles il aurait obtenu sans doute de meilleurs résultats. Néanmoins grâce à cette luminosité intéressante, et un moteur de compensation performant, le Mi TV Q1 s’en sort honorablement sur les contenus HDR.

Actualités - 2021 Test du Xiaomi Mi TV Q1 : le téléviseur QLED 75 pouces à une grande diagonale... et bien plus de défauts

Le Mi TV Q1 souffre également sur les angles de vision. C’est évidemment sur ce genre de détails, qui n’en sont pas pour les véritables amateurs d’image, que les différences sont les plus flagrantes avec les modèles QLED plus chers. Un téléviseur Samsung, par exemple, dispose d’un filtre de traitement anti-reflet qui ne doit pas encore figurer sur le cahier de charges de Xiaomi.

En définitive, s’il fallait désigner un aspect sur lequel le téléviseur de Xiaomi accuse le plus de retard par rapport aux téléviseurs qu’il veut concurrencer ce serait bien celui de la qualité d’image. Sur ce point, le fait de disposer d’un bon processeur et d’une expérience en matière de traitement d’image font défaut au nouveau venu.

Actualités - 2021 Test du Xiaomi Mi TV Q1 : le téléviseur QLED 75 pouces à une grande diagonale... et bien plus de défauts

Jeux vidéo : l’arnaque au 120 Hz

Si le prix apparaît comme l’atout majeur de ce Mi TV Q1, ses capacités en jeu vidéo pourraient sans doute figure de point de bascule pour certains acheteurs potentiels, du moins sur le papier. Il y a d’une part cet input lag plus qu’honorable que notre labo a mesuré à 15 ms. Il y a également la diagonale de 75 pouces qui flatte la rétine (malgré sa colorimétrie grossière). Mais il y a surtout cette compatibilité HDMI 2.1 et la possibilité de jouer en 4K à 120 FPS, dont Xiaomi se vante depuis l’annonce de son téléviseur. Malheureusement la réalité est quelque peu différente…

Actualités - 2021 Test du Xiaomi Mi TV Q1 : le téléviseur QLED 75 pouces à une grande diagonale... et bien plus de défauts

Dans les faits, Xiaomi ne propose pas un mode jeu à 4K 120 FPS, au contraire il limite le taux de rafraichissement à 60 Hz au-delà de 1080 p.

Cette grossière fourberie de la part de Xiaomi mérite d’être soulignée tant le fabricant n’a cessé de mettre en avant la compatibilité 4K 120 Hz dans sa communication. D’ailleurs, sur le propre site français du constructeur, il faut beaucoup chercher, lire l’anglais et avoir une bonne vue pour trouver l’unique mention sur la limitation technique. Dès lors, la partie jeu-vidéo, qui devait être l’atout capable de rattraper les faiblesses du téléviseur échoue dans son entreprise. Là comme sur la qualité d’image, Xiaomi ne justifie pas son prix.

Android TV mais pas Google TV

Pour son téléviseur haut de gamme, Xiaomi a fait un choix relativement curieux, celui de faire coexister son propre OS, Patchwall, avec Android dans sa version 10. Passons rapidement sur le système d’exploitation propriétaire, plutôt basique mais assez réactif.

Actualités - 2021 Test du Xiaomi Mi TV Q1 : le téléviseur QLED 75 pouces à une grande diagonale... et bien plus de défauts

Au moment de notre test, soit plusieurs semaines avant le lancement officiel, la seule langue disponible pour Patchwall était l’espagnol, ce qui nous a permis d’avoir un rapide aperçu de ses possibilités mais pas de ce que Xiaomi pourrait proposer concrètement en France.

Actualités - 2021 Test du Xiaomi Mi TV Q1 : le téléviseur QLED 75 pouces à une grande diagonale... et bien plus de défauts

Quant à Android 10, c’est désormais un OS bien connu et qui permet au Mi TV Q1 de proposer un grand nombre d’applications (Molotov, Netflix, Disney+…) en plus de fournir un assistant vocal. En revanche, il est permis de se demander pourquoi Xiaomi n’a pas opté pour la dernière version de l’OS de Google pour les TV. En effet, la majorité de ses concurrents, Sony ou TCL, par exemple, tournent désormais sous Google TV.

La source officielle de cet article : 01net.com

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password