2021 Test du Xiaomi Redmi Note 9T 5G : que vaut le premier smartphone 5G à moins de 250 euros ?

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Test du Xiaomi Redmi Note 9T 5G : que vaut le premier smartphone 5G à moins de 250 euros ?

Inaugurée sur le haut de gamme, la 5G s’étend progressivement aux smartphones les plus abordables. Après avoir lancé plusieurs produits aux alentours des 400 euros en 2020, les constructeurs visent désormais le segment des smartphones d’entrée de gamme, ceux que l’on trouve généralement aux alentours des 200 euros. C’est donc sans surprise que Xiaomi, le roi du rapport qualité-prix, a lancé un smartphone 5G à petit prix début 2021. Pendant une semaine, nous avons testé le Redmi Note 9T, commercialisé 249 euros.

Des finitions décevantes

Avec sa gamme Redmi Note, Xiaomi nous a habitué à proposer les meilleurs smartphones d’entrée de gamme du marché. Dernier exemple en date, le Redmi Note 9 Pro, un petit bijou qui est encore aujourd’hui un des appareils au meilleur rapport qualité-prix toutes catégories confondues. En plus d’être performant, ce mobile arbore un design honorable pour sa tranche de prix. Il nous serait impossible de dire qu’il coûte moins de 300 euros.

Malheureusement, on ne peut pas dire la même chose du Redmi Note 9T. En main, personne ne pourrait se laisser berner par l’apparence de cet appareil. Son dos en plastique revêt une structure qui couine lorsque l’on s’amuse à la griffer et sa tenue n’est vraiment pas agréable. Le Redmi Note 9T n’a rien d’un Xiaomi, on dirait vraiment un smartphone «low cost» commercialisé sous marque blanche en grande surface. La bordure inférieure de son écran est aussi beaucoup trop épaisse.

Actualités - 2021 Test du Xiaomi Redmi Note 9T 5G : que vaut le premier smartphone 5G à moins de 250 euros ?

Un écran LCD moyen

D’une diagonale de 6,53 pouces, l’écran du Redmi Note 9T n’est ni bon, ni mauvais. Selon les mesures du laboratoire de 01net.com, la dalle LCD utilisée par Xiaomi peut vous offrir une luminosité maximale de 551 cd/m2. Pour un smartphone d’entrée de gamme, il s’agit d’une mesure plutôt satisfaisante, même si le Redmi Note 9 Pro et le Redmi Note 8T de 2019 sont capables d’aller au-delà. En revanche, au niveau de la fidélité des couleurs, aucun des quatre modes d’affichage proposés par le constructeur n’a réussi à nous convaincre. Au mieux (mode saturé), on obtient un Delta E de 4,71. Par défaut, on obtient du 5,12. Enfin, le taux de contraste du mobile (1472:1) est sans doute notre plus grande déception. Le soir, le rétroéclairage de la dalle LCD fait virer l’image au bleu. C’est dommage, Xiaomi a souvent proposé des écrans de meilleure qualité.

Actualités - 2021 Test du Xiaomi Redmi Note 9T 5G : que vaut le premier smartphone 5G à moins de 250 euros ?

Par ailleurs, nous avons remarqué un drôle de bug lié au rétro-éclairage. Souvent, lorsque nous déverrouillions notre Redmi Note 9T, sa luminosité se configurait automatiquementsur le minimum possible. Il nous a fallu à chaque fois l’ajuster manuellement. On imagine que son capteur de luminosité n’est pas très bien calibré.

Une expérience pas à la hauteur de Xiaomi

Sous les entrailles du Redmi Note 9T, on trouve le processeur Dimensity 800U de MediaTek. Gravé en 7 nanomètres, ce SoC intègre un modem 5G et délivre, selon nos outils de benchmark, des performances semblables au processeur milieu de gamme Snapdragon 765G de Qualcomm. Cependant, à l’utilisation, nous n’avons pas du tout remarqué cela. Le démarrage du smartphone prend du temps, le passage d’une page à une autre sur l’écran d’accueil n’est pas fluide, la lecture d’un article peut provoquer des bugs d’affichage… Rien que dans des applications de messagerie, la composition d’une phrase à l’aide du clavier Gboard nous a semblé compliquée. Le clavier ratait parfois quelques lettres.

Contrairement aux autres Redmi Note avec un processeur Snapdragon, le 9T n’offre vraiment pas une expérience de navigation à la hauteur de ce que propose habituellement Xiaomi. Tout ceci est d’autant plus vrai que MIUI, la surcouche logicielle de Xiaomi, intègre plein de jolies animations logicielles. Sur cet appareil, elles s’affichent rarement sans lags.

Actualités - 2021 Test du Xiaomi Redmi Note 9T 5G : que vaut le premier smartphone 5G à moins de 250 euros ?

Comme si tout cela ne suffisait pas, d’autres points se sont avérés décevants avec ce Redmi Note 9T. Absence de Wi-Fi 6, vibreur bruyant et peu agréable en main… Xiaomi a rarement proposé une expérience aussi low-cost.

Un module caméra sans ultra grand-angle

Pour proposer de la 5G à petit prix, Xiaomi a sacrifié un maximum de choses pour réduire ses coûts de production. Vous ne nous croyez pas? Le Redmi Note 9T ne dispose pas d’un appareil photo ultra grand-angle, une caractéristique pourtant devenue incontournable depuis 2 ans. À vrai dire, à l’exception du Pixel 4a et de l’iPhone SE, nous ne pensons pas avoir testé un smartphone sans ultra grand-angle ces dernières années.

Ainsi, au dos du Redmi Note 9T, on ne trouve en réalité qu’un seul appareil photo (le mobile embarque aussi un capteur de profondeur et un capteur macro mais, soyons honnêtes, ils sont juste là pour vous faire croire que l’appareil dispose d’un vrai triple module caméra). Le capteur utilisé par Xiaomi est de 48 Mpix, est rattaché à un module ouvrant à f/1.79 et mesure 1/2 pouce. Ses photos sont plutôt satisfaisantes pour un smartphone d’entrée de gamme, même si les piètres performances du mobile rendent parfois la prise de photos pénible. Il faut attendre quelques secondes entre deux photos.

Actualités - 2021 Test du Xiaomi Redmi Note 9T 5G : que vaut le premier smartphone 5G à moins de 250 euros ?
Actualités - 2021 Test du Xiaomi Redmi Note 9T 5G : que vaut le premier smartphone 5G à moins de 250 euros ?

Quelques éléments positifs

Heureusement, tout n’est pas catastrophique sur ce Redmi Note 9T. Nous saluons notamment la rapidité de son capteur d’empreintes latéral, ses bons haut-parleurs stéréo (c’est rare à un tel niveau de prix), la présence d’une prise jack et la possibilité d’étendre son stockage par Micro SD en plus de son port double Nano SIM (5G+5G). La possibilité de contrôler ses appareils domestiques à l’aide d’un port infrarouge est aussi bienvenue.

En ce qui concerne la qualité des antennes 5G de l’appareil, nous n’avons pu réaliser qu’une petite dizaine de tests sur le réseau de SFR avec le Redmi Note 9T. Ces derniers étaient en phase avec des mesures réalisées au même endroit avec un Samsung Galaxy S21 Ultra, ce qui est plutôt rassurant. Toujours est-il que le réseau 5G français est encore très peu courant aujourd’hui.

Actualités - 2021 Test du Xiaomi Redmi Note 9T 5G : que vaut le premier smartphone 5G à moins de 250 euros ?

Une excellente autonomie

Enfin, terminons par le seul point sur lequel ce smartphone nous a véritablement convaincus: son autonomie. Grâce à sa batterie de 5000 mAh, le Redmi Note 9T a résisté 17h20 à notre test d’autonomie polyvalente, 16h06 en streaming vidéo et 29h31 en communication. C’est à chaque fois remarquable. À l’utilisation, cela permet de ne le recharger que tous les deux jours sans vraiment avoir de quoi s’inquiéter.

En revanche, son temps de recharge est plutôt lent. Xiaomi annonce que l’appareil supporte la recharge rapide 18W mais son temps de recharge de 2h04 avec le chargeur fourni dans la boîte n’est pas un record. Pire, avec un chargeur tiers (en l’occurrence un chargeur d’iPad), le smartphone n’a récupéré que 50% d’autonomie en 1h30. On imagine que MediaTek est une nouvelle fois responsable de cette incompatibilité.

La source officielle de cet article : 01net.com

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password