2021 Test Linksys Velop MX5300 : la force du Wi-Fi 6, mais un rapport performances/prix décevant

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Test Linksys Velop MX5300 : la force du Wi-Fi 6, mais un rapport performances/prix décevant

Comme tous les concepteurs de routeurs Wi-Fi qui se respectent, Linksys a passé son offre maillée à la nouvelle génération de réseau sans-fil. Le Velop MX5300 se positionne plutôt dans la partie supérieure de la gamme Wi-Fi 6 et, comme son nom le laisse entendre, il offre des débits théoriques cumulés allant jusqu’à 5,3 Gbit/s, répartis en douze flux de connexion sur trois bandes de fréquences. Une en 2,4 GHz (pour un débit théorique de 1,147 Gbit/s) et deux en 5 GHz (pour des débits de respectivement 2,402 et 1,733 Gbit/s).

Routeur maillé oblige, son ambition est de couvrir tout votre domicile avec un seul et unique réseau Wi-Fi, de telle sorte que vous pourrez vous déplacer avec votre smartphone ou ordinateur portable sans perte de connexion et sans avoir à vous soucier du routeur auquel votre appareil se connecte pour accéder à Internet.

Ce qu’il a à offrir et dans le ventre…

Si le Velop MX5300 de Linksys se vend à l’unité (environ 330 euros), son véritable intérêt se révèle évidemment quand il est utilisé avec au moins deux modules (comptez environ 750 euros). Le premier est alors connecté à votre box, le second sera placé à bonne distance (disons une dizaine de mètres maximum) afin que la liaison avec le premier routeur soit suffisamment bonne et stable.
La bonne nouvelle est que, comme il est tri-bande, il dédiera une fréquence à la connexion entre les routeurs, vous pourrez donc pleinement profiter des deux bandes de fréquences restantes. Linksys parle en l’espèce d’unbackhauldynamique entre les trois bandes présentes, il y a toutefois de fortes chances que ce soit une des deux bandes de fréquences 5 GHz qui soit retenue.

Pour s’assurer qu’il y a assez de puissance pour ne pas ralentir les débits et faire tourner la boutique, Linksys a embarqué un processeur quadri cœur (cadencé à 2,2 GHz), doté de 1 Go de RAM et d’un espace de stockage de 512 Mo, pour le système d’exploitation et ses mises à jour.

Evidemment, le Velop MX5300 n’échappe pas à la tendance des routeurs Wi-Fi 6, qui embarquent plus d’antennes que les modèles Wi-Fi 5 et souvent avec des amplificateurs plus puissants. Il se présente donc tout en hauteur, et quelle hauteur. Il mesure ainsi 24,38 cm de haut, ce qui est presque aussi haut que les Orbi RBK852, de Netgear, qui sont les plus imposants que nous ayons eu entre les mains pour l’instant. Son design est franchement rectiligne, parallélépipédique, pour tout dire, avec une base légèrement évasée, dont les côtés mesurent environ 11 cm.
Tout en blanc, il est relativement discret, n’est pas bardé de lumière, puisqu’il ne présente qu’une LED à son sommet, qui indique l’état du routeur (connecté, déconnecté, en cours de démarrage) en fonction de sa couleur.

Sur sa face arrière, Linksys a eu la très bonne idée d’intégrer cinq ports Ethernet. Un pour la connexion filaire entrante depuis la box, et quatre autres dédiés à ce que vous voudrez y connecter: concentrateur domotique, ordinateur, téléviseur, console, etc. Si la partie réseau est généreuse, on regrette malgré tout que les Velop ne propose pas un port d’entrée en 2,5 Gbits/s, ce qui permettrait à ceux qui ont une box fibre bien équipée et une connexion qui suit d’apporter le meilleur des débits jusqu’au routeur.

En revanche, on apprécie que les ingénieurs de la société californienne aient intégré un port USB 3.0 au routeur. Cela permettra de facilement partager des fichiers sur le réseau local en branchant une clé ou un disque externe USB.

Les amoureux de la simplicité et du WPS, qui permet de connecter un appareil compatible d’une simple pression sur un bouton, devront le trouver sous la face inférieure, à côté de l’option de remise à zéro et d’un interrupteur marche/arrêt. Tous les modules sont identiques, il est donc impossible de se tromper, prenez le premier qui vous tombe sous la main et faites-en le routeur principal, la configuration peut alors commencer.

Simple et efficace

Comme sur tous les routeurs modernes, la configuration se fait depuis une application – et demande la création d’un compte. En l’occurrence, c’est l’appli Linksys qu’il faut utiliser et qui est disponible sur Android et iOS. Lancez l’appli, branchez le routeur au secteur et à la box, veillez à ce que le Bluetooth de votre smartphone soit activé et la configuration devrait se résumer à une succession de petites étapes indolores, au cours desquelles vous êtes guidés et même conseillés, notamment sur l’endroit où placer vos routeurs. On a déjà vu plus pédagogique et interactif, mais il n’y a ici rien à reprocher.

Une fois le premier routeur configuré, ce qui ne devrait pas vous prendre longtemps, environ cinq minutes, vous pouvez très facilement en ajouter un deuxième et éventuellement un troisième. Veillez toujours à garder votre smartphone à courte portée du routeur et faites en sorte que les différents modules ne soient pas espacés de plus de deux pièces, trois si elles sont petites. Dans un même ordre d’idée, et dans la mesure du possible, assurez-vous que la ligne de vue entre les routeurs soit la plus dégagée possible.

Actualités - 2021 Test Linksys Velop MX5300 : la force du Wi-Fi 6, mais un rapport performances/prix décevant

Une application à tout faire, plutôt complète mais pas tout le temps bien

L’application Linksys sert à la configuration mais aussi à la gestion du quotidien. Son ergonomie est correcte, on ne s’y perd pas et retrouve facilement ses petits, mais elle est loin d’être la plus agréable et la plus efficace que nous ayons eu en main. Ainsi, elle aurait pu être pensée pour offrir davantage d’options d’emblée, sur l’écran d’accueil, sans que l’utilisateur soit obligé de recourir systématiquement au menu latéral accessible via le traditionnelburger.

Mais ne nous plaignons pas l’essentiel est là et bien là, on suit facilement l’état du réseau, voit quels appareils y sont connectés et peut éventuellement activer quelques fonctions courantes, comme le réseau Wi-Fi invité ou le contrôle parental.

Commençons par lui. Pour les parents ou utilisateurs vaguement inquiets, il offre l’essentiel, mais hélas pas beaucoup plus. Ici, pas de suite avancéequi filtre les contenus etéviteles virus ou malwares. On a quelques fonctions basiques, mais efficaces. Si on prend le temps de bien faire les choses, il est dommage que Linksys ne cherche pas à nous faciliter la vie, sur un point en particulier notamment. En l’occurrence, s’il propose bien de bloquer des sites Web que vous ne voulez pas que vos enfants puissent visiter depuis leur smartphone, par exemple, il ne propose pas de profil ou de liste préétablis. Comprenez qu’il vous faudra donc saisir les adresses des sites un par un. Et on parle bien de site Web et pas d’applications… On a connu plus pertinent pour aider des parents inquiets.

Actualités - 2021 Test Linksys Velop MX5300 : la force du Wi-Fi 6, mais un rapport performances/prix décevant

En revanche, le système de programmation des pauses dans la connexion à Internet, qui permet de s’assurer qu’un adolescent ne passera pas sa nuit en ligne, est lui bien plus simple, et facile à appréhender et utiliser. Vous définissez une heure de pause, une heure de reprise et les jours auxquels ces horaires sont appliqués. Bien entendu, vous pouvez en choisir de différents chaque jour si vous le désirez.
Enfin, dernier élément du triptyque du contrôle parental, si votre progéniture refuse de décrocher de sa tablette ou de la console, il est possible en vous rendant sur la fiche de l’appareil depuis la liste des appareils connectés de «mettre en pause l’accès à Internet» immédiatement. Ca marche!

Notons que si vous pouvez facilement déconnecter un appareil, il est également possible de lui accorder une priorité d’accès à Internet. Cela peut être judicieux pour un PC de jeux ou une console, par exemple, ou pour votre boîtier télé, si vous ne voulez pas subir de saccade quand vous streamez un flux 4K alors que la connexion est sollicitée par ailleurs.

Evidemment, pour éviter de compromettre la sécurité de votre réseau Wi-Fi principal, les Linksys Velop MX5300 proposent de configurer et activer en quelques instants un réseau invité depuis l’application.
On choisit un nom, un mot de passe et c’est parti. On regrettera juste que plus d’options de configuration ne soient pas disponibles. Ainsi, il n’est pas possible de programmer son extinction, d’être alerté quand un appareil s’y connecte, ou d’en partager l’accès avec un QR code qu’on afficherait sur l’écran de son smartphone. Il faut obligatoirement communiquer (par différents biais) le SSID et le mot de passe, etc.

Actualités - 2021 Test Linksys Velop MX5300 : la force du Wi-Fi 6, mais un rapport performances/prix décevant

Mais passons. Parmi les fonctions avancées, on trouve le traditionnel filtrage des ports pour rediriger des connexions vers des adresses IP précises. Cela peut être utile si vous cherchez à rendre votre NAS accessible depuis l’extérieur quand vous n’être pas chez vous.
On peut également établir un filtrage par adresse MAC, grâce auquel on peut établir une liste blanche ou noire. Comprenez une liste où seules les adresses spécifiées sont autorisées, tandis que l’autre interdit l’accès seulement aux adresses indiquées.
Précisons que le choix des adresses se fait à partir des appareils connectés qui sont généralement assez faciles à identifier, soit par leur nom, soit par les cris que leur utilisateur produira si vous le déconnectez…
Dans tous les cas, on regrette que ce filtrage s’applique sans distinction aussi bien au réseau principal qu’au réseau invité. Cela signifie que si vous l’activez pour votre réseau et ouvrez un réseau invité, seuls les PC et smartphones que vous avez autorisés en permanence pourront y accéder. Bizarre, et pourtant, nous avons essayé et c’est comme ça…

Actualités - 2021 Test Linksys Velop MX5300 : la force du Wi-Fi 6, mais un rapport performances/prix décevant

Mieux encore, nous avons constaté que, quand nous activons une liste d’adresse autorisée, le deuxième module Linksys Velop se trouve lui aussi déconnecté… Ce n’est pas normal. Or, nous n’avons pas trouvé son adresse MAC dans la liste des appareils connectés pour l’autoriser à passer ce blocage. Bizarre, vous avez dit bizarre? Un conseil : évitezle filtrage depuis les adresses MAC, et tant pis pour la sérénité que cela peut vous apporter.

Heureusement, les Velop AX5300 ont la bonne idée d’être compatible WPA3 et d’offrir un mode «mixte». Le WPA3 sera alors privilégié pour les appareils récents et compatibles, alors que les appareils plus vieux se connecteront en WPA2. Voilà qui est un bon moyen d’assurer le meilleur de la sécurité malgré l’hétérogénéité des parcs informatiques.

Une couverture sans accrocs

Avec deux modules, un routeur et un satellite, la couverture de notre appartement de test est excellente. Pour mémoire, cet appartement tout en longueur, d’environ 100 m2, est parsemé de murs porteurs très épais et construits en briques peu propices à la propagation des ondes radio. Avant l’arrivée des routeurs maillés, avoir du Wi-Fi partout était un vœupieux.

Si l’infographieci-dessus ne s’affiche pas correctement, cliquez ici.

Les Velop AX5300 remplissent donc tout à fait leur rôle. Les deux zones de couverture se superposent suffisamment pour éviter une perte de signal ou trop de perturbations lorsqu’on se déplace avec un appareil. On constate toutefois deux choses. D’une part, que la partie supérieure gauche de l’appartement ne bénéficie pas d’une couverture optimale, la faute en revient à un mur porteur particulièrement épais. D’autre part, la couverture du routeur principal ne permet pas une jonction parfaite avec son satellite. Cette qualité de couverture un peu dégradée aura évidemment une répercussion sur les débits offerts. Néanmoins, nous avons maintenu cette disposition pour nos tests car c’est celle que nous appliquons pour tous les autres routeurs. Y compris pour l’Orbi RBK752, que nous avons testé récemment et qui offrait une meilleure couverture sur ce point.

Parlons donc maintenant des débits. Une première chose à savoir, notre connexion entrante est assurée par la fibre et assure jusqu’à 5 Gbits/s en théorie. Si nous n’avons jamais relevé ces vitesses, nous flirtons toutefois allègrement avec les 2,5 Gbits/s. En l’espèce, toutefois, il faut garder en tête que les Velop AX5300 ne proposent que des ports Gigabit Ethernet. Le goulet d’étranglement est donc clairement identifié.

Si l’infographieci-dessus ne s’affiche pas correctement, cliquez ici.

De 0 à 5 m, on constate de très bons débits, qui flirtent avec les 500 Mbits/s. Le Velop AX5300 ne fait pas aussi bien que les deux autres routeurs maillés auxquels on l’oppose, bien qu’il affiche un débit maximal théorique cumulé supérieur, mais la vitesse enregistrée est bien suffisante pour tous les usages du quotidien répartis sur plusieurs appareils en simultané.

Dès qu’on s’éloigne, en revanche, la bande passante diminue fortement et de manière inexpliquée. Sans doute un problème d’optimisation des antennes, qui expliquerait également la moins bonne couverture du routeur principal.

Néanmoins, une fois encore, que ce soit avec les débits max stables (en crête) ou avec le serveur iperf3, plus exigeant car demandant des transferts constants sur une période plus longue, on constate que les débits proposés restent de bonne tenue. On obtient ainsi entre 56 et 214 Mbits/s dans la pièce la plus éloignée des routeurs et séparés par un conséquent mur porteur. C’est largement de quoi streamer de la 4K, voire regarder sa série préférée en ultra HD pendant que quelqu’un d’autre joue en ligne.
Nous n’avons jamais relevé de débit inférieur à 30 Mbits/s lors de nos mesures, même à plus de quinze mètres du premier routeur et alors que le signal devait se frayer un chemin parmi trois murs porteurs d’au moins 30 cm d’épaisseur. Ce n’est donc pas royal, mais la performance honorable mérite d’être saluée malgré tout.

La source officielle de cet article : 01net.com

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password