À Moscou, les débuts chaotiques du laissez-passer électronique

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
0603074461563_web_tete.jpg

La mise en place d’un système de laissez-passer électronique à Moscou a suscité ce matin des files d’attente interminables à l’entrée des stations de métro, et des embouteillages monstrueux aux portes de la ville. La mise en place de ce système devait pourtant permettre à la ville de mieux lutter contre la maladie.

De notre correspondant à Moscou,

Des files d’attente de trente à quarante minutes dans certaines stations de métro, et des distances de précaution qui ne sont absolument pas respectées… « Ceux qui ne sont pas encore malades vont certainement le devenir à présent », commente un usager du métro moscovite sur les réseaux sociaux.

Comment ce système de laisser-passer électronique, censé aider à la lutte contre la maladie, a-t-il pu provoquer une telle situation en pleine épidémie de coronavirus ?  En raison du caractère systématique des contrôles effectués par la police, qui vérifie non seulement le QR Code rendu obligatoire par la mairie, mais également les papiers d’identité de chaque passager. Un habitant de Moscou cité par le journal Kommersant pointe également la mauvaise connexion des tablettes utilisées par les policiers pour effectuer les contrôles. A la lenteur des contrôles s’ajoute le manque de respect des mesures de précautions sanitaires :  «le policier qui a effectué le contrôle a manipulé mon téléphone sans utiliser de gants» s’inquiète une habitante de la capitale sur les réseaux sociaux.

Des kilomètres d’embouteillages

Le maire de Moscou a lui-même reconnu dans la matinée que ces files d’attente (Voir photos envoyées par sur Instagram par les usagers) étaient pour le moins problématiques dans la situation actuelle. Mais il en renvoie la responsabilité aux forces de polices, qui devront « faire en sorte à l’avenir » qu’une telle situation ne se reproduise plus. Des contrôles « automatisés » seront mis en place, explique Sergeï Sobianine sur Twitter, sans en dire plus sur les modalités concrètes de ce nouveau système. Commentaire acerbe d’un habitant de Moscou sur les réseaux sociaux : « le problème c’est que toutes ces décisions et toutes ces lois sont adoptées par des gens qui n’utilisent jamais le métro, et qui ne comprennent pas comment tout cela fonctionne dans la vraie vie. »

La mise en place pour le moins chaotique du laissez-passer n’a pas seulement touché le métro, mais aussi les principales artères menant à la capitale. Des kilomètres de bouchons se sont formées aux portes de la ville selon la presse russe, qui s’inquiète des conséquences pour les médecins et les ambulances qui pourraient être bloquées dans les embouteillages provoqués par les contrôles.

Source du post: RFI

Marino Stozza
Marino Stozza
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password