A3D Project innove grâce à l’imprimante 3D

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Entre Etat etcollectivités, une guerre à visage masqué

Isère : A3D Project innove avec son masque sorti d’une imprimante 3D

A3D Project, entreprise de conseils et solutions d’imprimantes 3D professionnelles basée à Villefontaine (Isère), est celle qui a fourni à la SEM Valloire des masques innovants avec visière de protection réutilisable (lire plus bas). C’est un serre-tête muni d’ergo conçu par ordinateur, complété par une feuille de PVC de 200 microns qui évite toute projection de postillons, explique le dirigeant, Marc Fornas, qui voit dans l’imprimante 3D (son entreprise en possède 500) un outil essentiel pour produire en « juste-à-temps ».
A3D Project réalise un chiffre d’affaires de 1 million d’euros et fait partie d’une holding qui pèse 15 millions d’euros de chiffre d’affaires. Laquelle comprend deux autres entités iséroises : A2A Document Avenue (applications digitales) et Securetech (cybersécurité), toutes deux à Meylan.

Isère : Le Groupe Huillier aura besoin de 15 000 masques par mois pour équiper ses équipes

Le Groupe Huillier, basé à Saint-Egrève (Isère) et qui représente la marque Mercedes (voitures, utilitaires et poids lourds) a rapatrié les standards téléphoniques de ses sites dans la région grenobloise après la mise en confinement et la fermeture de ses 12 sites. Le groupe automobile, présent en Savoie, Haute-Savoie, Isère, Hautes-Alpes et Alpes-de Haute-Provence, compte 340 collaborateurs. Sur la question des masques, c’est « le système D » explique Pierre Huillier, qui a calculé qu’il en faudrait 15 000 par mois pour équiper l’ensemble de ses équipes. S’il ne réalise toujours pas de vente, le groupe a mis en place de petites équipes pour réaliser les entretiens. « C’est pour l’utilitaire qu’on a le plus de demande », ajoute Pierre Huillier.

Les infos de l’après-midi en France et dans le monde

L’impact économique de la pandémie pourrait conduire à doubler la population en situation « d’insécurité alimentaire aiguë » et atteindre 265 millions de personnes dans le monde en 2020, selon une projection de l’ONU.

– La Chambre des métiers de l’artisanat organise un concours du 24 avril au 11 mai avec à la clé des bons d’achats chez des artisans de proximité, via un partenariat avec le site soutien-commercants-artisans.fr, développé par la plateforme Petitscommerces. Plus d’infos ici

Actualités - A3D Project innove grâce à l'imprimante 3D

Fabrication de blouses dans l’usine hongroise de MMG. Photo MMG

Haute-Savoie : Millet Mountain Group fait fabriquer des blouses pour les soignants

Pour faire face au Covid-19, le Millet Mountain Group (MMG), acteur majeur du marché de l’outdoor avec les marques Millet et Lafuma, a mis en place des actions concrètes pour aider les personnels médicaux, indique-t-elle dans un communiqué. Début avril, MMG a lancé la fabrication de blouses en coton homologué dans son usine de Sarvar, en Hongrie. Là-bas, 900 blouses ont été produites, puis acheminées à l’entrepôt logistique mondial, situé à Saint-Rambert d’Albon (Drôme), avant d’être distribuées auprès d’Ehpad et d’hôpitaux de la Drôme, du Var et très majoritairement dans la région annécienne où se trouve le siège de MMG.
MMG, filiale de Lafuma SA, a réalisé 101,4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018.  

Isère : le GF38, club de football de Ligue 2, se prépare à passer « en mode crise

A l’image du monde du sport dans son ensemble, le Grenoble Foot 38 « fonctionne un peu au ralenti ». Le club de football qui évolue en Ligue 2, a mis ses salariés au chômage technique. Dans une interview au Dauphiné Libéré, le manager général Max Marty évoque la situation économique. « Je travaille sur un budget pour la saison prochaine sans VIP – moins 1,5 million d’euros -, sans spectateurs – moins 1 million d’euros – et sans vente de joueurs – moins 1 million d’euros minimum. On va passer dans un mode de crise à un moment donné. » Le manager général du GF38 assure aussi :  « Contrairement à d’autres, on n’est pas obligé d’avoir recours à l’emprunt car on a de la trésorerie. »
Lire son interview complète ici
Football encore : lire ici pourquoi l’action de la Juventus Turin a bondi en Bourse ce lundi

Drôme : Docteur Ordinateur prend pied dans la région valentinoise
 
Docteur Ordinateur annonce dans un communiqué l’ouverture d’une nouvelle agence à Génissieux (Drôme), avec pour directeur Jérémie Mouz. La franchise nationale, spécialiste de la réparation d’ordinateurs, souhaite ainsi « consolider [son] implantation en région Auvergne-Rhône-Alpes », où elle possède déjà quatre agences, à Oyonnax (Ain), Chambéry (Savoie), Annemasse et Annecy (Haute-Savoie). 
Docteur Ordinateur, qui appartient au groupe 5COM, est un réseau de plus de 220 collaborateurs, avec une soixantaine d’agences en France et réalise 25000 interventions par an.

Alpes-de-Haute-Provence/Ardèche : Le groupe L’Occitane fabrique des solutions hydroalcooliques

A Manosque (Alpes-de-Haute-Provence), 70 000 litres de gel hydroalcoolique sont déjà sortis de l’usine du groupe L’Occitane. Depuis la mi-mars, 18 personnes ont délaissé les cosmétiques naturels pour assurer la fabrication de gel. L’opération a été rendue possible grâce à la mobilisation d’autres acteurs industriels bas-alpins, notamment les Distilleries et Domaines de Provence qui ont fourni 16 000 litres d’alcool.
A Lagorce (Ardèche), autre site de L’Occitane, du gel a aussi été produit, mais en quantité inférieure.
Basé en Suisse, le groupe L’Occitane affichait 1,426 millards d’euros de chiffre d’affaires en 2019, avec plus de 9000 salariés dans le monde.

Isère : Antésite et Bigallet, des boissons aux gels

D’autres entreprises produisent également des solutions hydroalcooliques. A l’image d’Antésite à Coublevie, plus connue pour son concentré à base de réglisse, qui a déjà réalisé des centaines de litres. Ou encore Bigallet, à Val-de-Virieu. Ce fabricant de sirops et liqueurs avait dans un premier temps fait don de 1000 litres à un groupement hospitalier local. Le production se poursuit désormais à destination des entreprises, vendue « avec une marge normale, indique le directeur Olivier Giffard. Nous n’en faisons pas notre activité principale, mais c’est un complément utile ».
Revoir notre diaporama du 9 avril chez Bigallet

Actualités - A3D Project innove grâce à l'imprimante 3D

Bigallet continue de produire du gel hydroalcoolique pour les entreprises. Photo Le DL/Michel THOMAS

Les retards de paiement ont triplé

Le montant des retards de paiement entre entreprises se chiffrait à 270 millions d’euros en France, la dernière semaine de mars, soit trois fois plus que l’an dernier à pareille époque. Ce sont 39 % des dirigeants de TPE-PME qui disent en subir, d’après une enquête de la Confédération des PME. Pour faire face à ce problème, un comité de crise a été créé.
Lire notre article complet ici (réservé aux abonnés)

La SEM Valloire s’équipe de masques avec visière de protection réutilisable 

La société d’économie mixte (SEM) de Valloire (Savoie), exploitant du domaine skiable et d’activités de loisirs dans la station, prépare la saison estivale. Pour lancer les travaux d’entretien, notamment du réseau de neige de culture – un enjeu majeur économiquement -, des masques avec visière de protection réutilisable ont été commandés à l’entreprise A3D Project. La SEM Valloire étudie aussi la possibilté de s’équiper d’une imprimante 3D, afin de réaliser ses propres impressions de masques cet été, indique-t-elle dans un communiqué.
La SEM Valloire, avec un effectif de 150 personnes (35 permanents et 115 saisonniers), a réalisé 15 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019.

Vaucluse : Aroma-Zone vend 3 000 à 4 000 flacons de gel hydroalcoolique par jour

Spécialisée dans la vente en ligne de cosmétiques naturels et d’huiles essentielles, Aroma-Zone a adapté sa production à la crise sanitaire. La société, basée à Cabrières-d’Avignon (Vaucluse), vend 3 000 à 4 000 flacons de gel hydroalcoolique par jour, à prix coûtant, alors qu’elle n’en fabriquait pas une goutte il y a encore un mois. Ce sont une dizaine de salariés, sur le centaine encore à pied d’oeuvre, qui se consacrent à cette activité.
Ecouter ici en podcast l’interview d’Anne-Cécile Vausselin, PDG d’Aroma-Zone

Auvergne-Rhône-Alpes : le directeur général de la Banque Populaire veut davantage être acteur que suiveur

Dans une interview, le directeur général de la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes Daniel Karyotis donne son opinion sur les conséquences de la crise sanitaire et de la transformation sociétale induite sur le secteur bancaire. « Notre business model devra évoluer, c’est-à-dire s’adapter, mais en ambitionnant d’être davantage un acteur qu’un suiveur, déclare-t-il. […] Les moyens financiers et humains que nous avons décidé de consacrer, depuis l’automne dernier, à la transition énergétique, en sont l’illustration. »
Lire son interview complète ici

Les infos de la matinée en France et dans le monde

– En mars, le nombre de créations d’entreprises en France est en forte baisse : – 25,5 %, après – 3 % en février. Dans le détail, les créations d’entreprises classiques s’effondrent (–30 %) et les immatriculations de micro-entrepreneurs diminuent fortement (–19,6 %), publie l’Insee. 

– La bourse de Paris s’enfonce dans le rouge mardi matin (-2,15 % à 11 heures), subissant le contrecoup de la chute historique des cours du pétrole la veille.

– La vente de muguet du 1er sera interdite à la sauvette, tandis que les fleuristes n’ouvriront pas. En revanche, du muguet pourra être vendu dans les magasins ouverts car jugés essentiels.

L’activité de la Française des jeux est affectée par le coronavirus : 95 % de baisse sur les paris sportifs, diminution des mises de 60 % et un chiffre d’affaires en recul de seulement 0,9 %. L’entreprise, privatisée en novembre dernier, a décidé d’un plan d’économies, ainsi que de la réduction du dividende qui doit être versé en juin.

–  La compagnie aérienne Virgin Australia est en cessation de paiement. L’entreprise déclare vouloir maintenir ses vols tout en confiant son sort à des administrateurs judiciaires.

– Le trafic passager dans le transport aérien s’est effondré de 97 % en mars. La baisse du chiffre d’affaires en 2020 dans ce secteur est estimée à 314 milliards d’euros par l’IATA.

– Le cours du baril de pétrole américain, qui était devenu négatif lundi pour la première fois de son histoire en raison de la saturation des stocks et de l’effondrement de la demande liés à la crise du coronavirus, rebondit mardi matin en Asie et revient légèrement au-dessus de zéro. 

L’Inde pourrait dépenser entre 2,2 et 4,8 % de son produit intérieur brut (PIB) pour endiguer la pandémie de coronavirus, estime l’économiste Shekhar Tomar, diplômé de la Toulouse School of Economic, en France. Lire son interview ici (réservé aux abonnés) 

Drôme : Saica Paper maintient un rythme de production normal

À Laveyron (Drôme), la papeterie Saica Paper maintient un rythme de production normal malgré la crise sanitaire, c’est-à-dire en 3×8, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. L’entreprise fournit des cartons pour toute la chaîne agroalimentaire et pharmaceutique. Francis Michel, directeur du site, indique que l’approvisionnement en matières premières (papiers recyclés) est en tension, de même que l’effectif de l’usine – 45 absences pour maladie et garde d’enfants sur un total de 320 salariés. 
Lire notre article complet ici (réservé aux abonnés)

Ardèche : La Fabrique Givrée estime ses pertes à déjà 150 000 euros

Nous évoquions hier la situation de la Fabrique Givrée, ce fabricant de desserts glacés artisanaux basé à Tournon-sur-Rhône (Ardèche). Pour tenter de limiter les pertes, l’entreprise propose désormais des livraisons sur commande ainsi qu’un système de drive. Sept de ses neuf points de vente en France participent à l’opération drive, notamment à Grenoble (Isère), Tournon et Aubenas (Ardèche). Depuis le début du confinement, la perte liée à la fermeture est estimée a 150 000 euros, fait savoir Martin Chauche, cofondateur de la Fabrique Givrée.
L’entreprise, qui emploie 18 personnes, a réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 million d’euros en 2019.

Isère : Kalray annonce un chiffre d’affaires en hausse de 63 %

L’entreprise Kalray, basée à Montbonnot-Saint-Martin (Isère) et spécialisée dans la conception de processeurs  « intelligents » (pour les drones, les véhicules autonomes, dans la santé…), a publié ses comptes pour l’année 2019. Son chiffre d’affaires s’établit à 1,265 million d’euros, en hausse de +63 % par rapport à 2018. « [Ces résultats] traduisent une gestion maîtrisée des dépenses courantes, dans cette première année pleine post-introduction en Bourse, et une accélération des investissements conforme à la feuille de route », communique la société, qui comptait 81 salariés au 31 décembre 2019. Il est aussi fait mention d’un décalage de 6 mois des objectifs financiers du fait de l’impact prévisionnel de la crise sanitaire et de la poursuite des investissements programmés.

Isère : Wizbii cherche encore une quarantaine d’ordinateurs pour les étudiants

La société grenobloise Wizbii, sollicitée par l’université Grenoble Alpes, a imaginé l’opération « Un ordi pour bibi » afin de doter plus de 100 étudiants grenoblois d’un ordinateur pour travailler à distance (on en a parlé dans « Direct éco » le 15 avril). Plusieurs entreprises de la région grenobloise ont déjà répondu à cet appel solidaire : Air Liquide, Econocom ou encore Alma. Et il ne manque plus que 40 ordinateurs à collecter. Wizbii, dont l’activité est de développer des plateformes pour les jeunes, et la Fondation UGA lancent donc un nouvel appel aux entreprises pour aider les étudiants. Plus d’infos sur le site www.ordi-pour-bibi.fr

L’agenda

« Zéro mail interne : communication et décision asynchrone »
Webinaire (conférence en ligne) animé par Jeanne de Kerdrel.
Pour remplacer les e-mails internes par un accès à l’information catégorisée, organisée en fils de discussion faciles et rapides à appréhender.
Mercredi 22 avril, de 15h30 à 16h30.
Inscription ici

« Comment rendre visible son entreprise localement sur le web ? »
Moyens et techniques pour être visible ou capter l’attention des locaux sur sa zone de chalandise. Webinaire (conférence en ligne) à destination des TPE/PME, artisans et commerçants, organisée par Foliweb.
Vendredi 24 avril 2020, de 11h à 12h.
Contact (CCI Nord-Isère) : Mohamed Hassen au 04 74 31 44 24 ou au 06 23 40 24 63. m.hassen@nord-isere.cci.fr / Lien ici

« Savez-vous comment découvrir la raison d’être de votre entreprise ? »
Webinaire (conférence en ligne) animé par Aliocha Iordanoff, qui partagera l’expérience de Semawe dans l’accompagnement des entreprises à la formulation de leur raison d’être.
Vendredi 24 avril, de 15h30 à 16h30.
Inscription ici

« Gouvernance partagée : kesako ? »
Webinaire (conférence en ligne) animé par Juliette Brunerie. Témoignage sur les effets de la gouvernance partagée sur une équipe après une pratique quotidienne depuis plus d’un an.
Mardi 28 avril, de 11h30 à 12h30.
Inscription ici

La source officielle de cet article : ledauphine.com

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password