après la panique, les Turcs cloîtrés chez eux

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
après la panique, les Turcs cloîtrés chez eux

Publié le :

Ce samedi 11 avril, alors que le nombre officiel de morts en Turquie vient de dépasser le millier et que 47 000 malades ont été diagnostiqués, des dizaines de millions de Turcs restent cloîtrés chez eux. Les autorités ont ordonné à la dernière minute, hier soir, un confinement total pendant tout le week-end dans 31 grandes villes. 

De notre correspondante à Istanbul, 

Depuis minuit, la vie est à l’arrêt dans les rues des plus grandes villes turques, qui abritent plus des trois-quarts de la population du pays. Sauf quelques exceptions comme les personnels soignants, pharmaciens, boulangers, livreurs de colis, journalistes. Plus de 63 millions de Turcs ont ordre de ne pas quitter leur domicile pendant tout le week-end et ils s’y tiennent.

À Istanbul, des hélicoptères de la police surveillent les rues depuis le ciel tandis que leurs collègues au sol verbalisent les contrevenants avec une amende d’environ 50 euros, dans un premier temps. Les transports en commun aussi sont à l’arrêt, sauf le matin et en fin de journée, pour permettre à ceux qui doivent travailler de le faire.

Pour les autres, les autorités ont mis en place un système de livraison de pain, quand ce ne sont pas les boulangers eux-mêmes qui livrent à bord de camionnettes. C’est simple : cela faisait 20 ans – depuis un recensement national qui avait obligé des millions d’habitants à rester chez eux – que la Turquie n’avait pas été aussi silencieuse.

Reste que les scènes de panique de la veille sont encore dans tous les esprits. Prévenus au dernier moment par les autorités, des milliers de Turcs s’étaient rués vers les épiceries entre 22 h et minuit vendredi pour faire des provisions. Des membres du conseil scientifique chargé de conseiller le gouvernement s’en sont alarmés publiquement, estimant que le nombre de contaminations pourrait fortement augmenter d’ici une semaine à dix jours en raison de ces attroupements.

Source du contenu

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password