Assurance chômage : règles assouplies, mais réforme confirmée

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Assurance chômage : règles assouplies, mais réforme confirmée

«Protéger les plus vulnérables.» Mercredi, la ministre du Travail a annoncé plusieurs «mesures d’urgence» en matière d’assurance chômage. Objectif : «Ne laisser personne au bord de la route», explique Muriel Pénicaud, et notamment «les plus vulnérables». Mais si les nouvelles règles temporaires adoptées par décret devraient rassurer, en partie, certains chômeurs sur leur sort pendant la période de confinement, elles témoignent aussi de la volonté de l’exécutif d’aller jusqu’au bout de sa réforme de l’assurance décidée en 2019. Une refonte des règles de prise en charge et d’indemnisation des demandeurs d’emploi très décriée par les syndicats. Au début de la crise sanitaire du Covid-19, ces derniers s’étaient réjouis du report au 1er septembre de l’entrée en vigueur d’une partie de ces nouvelles règles qui devaient initialement s’appliquer au 1er avril. Mais leur espoir de voir la réforme être purement supprimée vient d’être douché par la ministre.

Face à la «situation de confinement et les conséquences de l’épidémie de Covid-19 sur le marché du travail limit[a]nt les opportunités de reprise d’emploi des chômeurs», le ministère du Travail a donc annoncé, ce mercredi, cinq mesures. Dont le maintien du versement des allocations à tous les demandeurs d’emploi arrivant en fin de droits. Concrètement, tous les chômeurs ayant épuisé leurs droits à l’indemnisation, et ce depuis le 1er mars, verront ces derniers prolongés «jusqu’à la fin du mois civil au cours duquel intervient la fin du confinement». Leurs allocations seront donc versées «à ce stade jusqu’au 31 mai 2020». Par ailleurs, ceux qui ont démissionné de leur poste avant la crise sanitaire en vue de changer d’emploi, et qui, compte tenu de la crise, n’ont finalement pas pu rejoindre leur nouvelle entreprise, pourront bénéficier d’allocations-chômage, selon des règles assouplies.

Pas de réduction des allocations pendant la crise sanitaire

Entrée en vigueur le 1er novembre, dans le cadre de la première phase de mise en œuvre de la réforme de l’assurance chômage, la dégressivité des allocations touchant principalement les cadres au chômage est également gelée. Le dispositif qui prévoit que les allocations soient réduites de 30% à partir de six mois d’indemnisation est «suspendu pendant la durée de la crise sanitaire». Mais pas question, en revanche, de faire voler en éclat la deuxième vague de refonte décalée au 1er septembre. Et notamment les futures règles de calcul du montant de l’allocation très décriées par les syndicats. Ces dernières prévoient que les périodes d’inactivité seront à l’avenir prises en compte pour la détermination du «salaire journalier de référence», servant de base au calcul du montant de l’indemnisation. Ce qui devrait coûter très cher à certains chômeurs, notamment ceux qui alternent les CDD entrecoupés de période de chômage.

Une évolution confirmée ce mercredi par la ministre, qui n’entend pas revenir sur cette mesure. Et veut donc mener sa réforme jusqu’au bout. Mais en faisant toutefois un geste, puisqu’elle a aussi annoncé qu’«à titre exceptionnel, les périodes d’inactivité non couvertes par un contrat de travail au cours de la période de crise sanitaire ne seront pas prises en compte» pour déterminer le niveau d’indemnisation. Ces trois mois de confinement n’auront par ailleurs pas d’effet sur le calcul de la «période de référence» au cours de laquelle est recherchée la durée minimale d’affiliation requise pour l’ouverture des droits, puisque celle-ci sera rallongée d’autant, soit vingt-sept mois au lieu de vingt-quatre. De quoi assurer à une partie des demandeurs d’emploi une certaine sécurité à court terme, mais sans leur accorder de réelles garanties pour la suite. Pas très rassurant pour tous ceux qui vont perdre leur emploi du fait de la dure crise économique qui s’annonce.

Source du post: liberation.fr

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password