Bourse: Wall Street au vert, misant sur un redémarrage de l’économie

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York montait fortement à l’ouverture vendredi, soutenue par des signaux encourageants sur la réouverture de l’économie américaine et un possible traitement de la COVID-19.

Les indices

À Toronto, peu après l’ouverture, l’indice S&P/TSX avançait de 268 points, ou de 1,93%, à 14 167 points.

À New York, le S&P 500 grimpait de 56 points, ou de 2%, à 2 855 points.

Le Dow Jones progressait de 520 points, ou de 2,21%, à 24 057 points.

Le Nasdaq gagnait 91 points, ou 1,08%, à 8 622 points.

Le contexte

Wall Street avait déjà clôturé dans le vert jeudi, en dépit de mauvais chiffres sur les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis: le Dow Jones s’était apprécié de 0,14% et le Nasdaq de 1,66%.

«Les marchés américains ont vacillé entre pertes et gains au cours des six dernières séances alors que les investisseurs tentaient de trouver un équilibre entre l’espoir d’une fin des restrictions destinées à enrayer la propagation du coronavirus et la salve d’indicateurs montrant les dégâts de la pandémie sur l’économie», remarque Art Hogan de National Holdings.

Mais vendredi, les courtiers étaient rassérénés par des informations de la publication Stat News rapportant que les premiers résultats d’une étude sur un médicament du laboratoire Gilead pour des patients atteints de cas sévères de COVID-19 étaient prometteurs. Le titre de la société bondissait de 9,58%.

L’entrain des acteurs du marché était aussi alimentés «par la présentation par la Maison Blanche (jeudi soir) d’un plan sur la façon de faire redémarrer l’Amérique» ainsi que «par une annonce de Boeing, qui va recommencer la production dans son usine de Puget Sound», estime Patrick O’Hare de Briefing.

Selon le plan dévoilé par Donald Trump lors de sa conférence de presse quotidienne sur la crise sanitaire, les gouverneurs des 50 États décideront en dernier ressort de la levée des restrictions ou du confinement plus ou moins stricts décrétés pour endiguer la pandémie. Mais l’exécutif a élaboré ses recommandations pour les «guider».

Le constructeur aéronautique a de son côté annoncé une reprise graduelle, dès la semaine prochaine, de sa production d’avions commerciaux aux États-Unis, après une interruption de plusieurs semaines.

Son titre s’envolait de 12,41%, ce qui profitait particulièrement au Dow Jones dont il est un des membres les plus importants.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette des États-Unis reculait à 0,6071% contre 0,6267% la veille à la clôture.

Source de l’article : Les Affaires

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password