ce que l’on sait de la mort de Rayshard Brooks, un Afro-Américain abattu par la police à Atlanta

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
ce que l'on sait de la mort de Rayshard Brooks, un Afro-Américain abattu par la police à Atlanta

Rayshard Brooks, un Noir de 27 ans, a été tué par un policier blanc après qu’il a résisté à une interpellation, vendredi, dans la capitale de la Géorgie. Plusieurs manifestations ont eu lieu après le drame pour dénoncer les méthodes de la police.

Le drame a ravivé la colère des manifestants antiracistes. Rayshard Brooks, unNoir de 27 ans, a été tué par un policier blanc à Atlanta, vendredi 12 juin. Des manifestations, parfois émaillées de violences, ont eu lieu depuis dans la capitale de l’Etat de Géorgie pour dénoncer les violences policières contre les Afro-Américains, trois semaines après la mort de George Floyd. Voici ce que l’on sait de cette affaire, qui a provoqué la démission de la cheffe de la police d’Atlanta.

Rayshard Brooks a été tué lors d’une tentative d’interpellation

Rayshard Brooks a été mortellement blessé parun policier blanc sur le parking d’un restaurant de la chaîne Wendy’s, vendredi 12 juin. Selon un rapport du Bureau d’enquête de l’Etat de Géorgie (GBI), l’Afro-Américain de 27 ans s’est endormi dans sa voiture sur l’allée du drive-in de l’établissement. L’avocat de sa famille a précisé que ce père de quatre enfants avait fêté les 8 ans de sa fille, un peu plus tôt dans la soirée.Le véhicule de Rayshard Brooks gênant les clients, les employés ont appelé la police, qui est arrivée sur place peu après 22h30,indique le New York Times*.

Durant près d’une demi-heure, l’hommecoopèreavec les forces de l’ordre, se soumettant notamment à un éthylotest qui révèle son état d’ébriété.Les deux officierstentent alors de l’interpeller et de le menotter. Mais Rayshard Brooks résiste. Des images des faits, rendues publiques par la police et analysées par le New York Times*, montrent les trois hommes luttant au sol pendant quelques instants.« Tu vas te faire ‘taser’ ! » menace l’un des deux policiers, sortant son pistolet à impulsion électrique.

Durant l’altercation,Rayshard Brooksréussit à se saisir du Taser et tentede s’enfuir. Dans sa course, il se retourne etfait usage dupistolet à impulsion électriqueen direction de l’un des deux policiers, probablement« sans succès », selon le New York Times. Le fonctionnaire visé, Garrett Rolfe,sort alorsson arme et tire à trois reprises sur Rayshard Brooks. Touché de deux balles dans le dos alors qu’il court, l’hommes’effondre. Il est transporté à l’hôpital où il succombe à ses blessures quelques heures plus tard.

Sa mort a provoqué des manifestations, émaillées de violences, à Atlanta

La mort de Rayshard Brooks survient alors que des dizaines de rasssemblementsantiracistes continuent d’être organisées à travers les Etats-Unis, deux semaines après la mort de George Floyd. Cet Afro-Américain est lui aussi mort lors de soninterpellation par la police à Minneaopolis (Minnesota), dans des conditions néanmoins différentes. Vendredi soir, une foule s’est rapidement réunie sur les lieux de la mort de Rayshard Brooks, pour dénoncer les violences policières contre les Noirs, rapporte le New York Magazine*.

Un rassemblement pacifique a également eu lieu samediprès de Wendy’s, des membres de la famille se joignant aux manifestants. Endébut de soirée, le nombre de participants a continué degrossir, malgré les efforts de la police pour limiter l’accès à la zone. Les manifestants ont finalement bloqué l’autoroute voisine, faisant face aux forces de l’ordre. Ces dernières ont fait usage de gaz lacrymogènes pour tenter de disperser le rassemblement, poursuit le New York Magazine.

Vers 23 heures, les tensions se sont accrues.Des manifestants ont brisé les vitres du restaurant Wendy’s, avant d’y mettre le feu. Les pompiers ont expliqué qu’ils n’ont pas pu intervenir pour maîtriser les flammes, en raison du rassemblement, bien que les forces de l’ordre aient tenté de leur ouvrir la voie en tirant des gaz lacrymogènes. Des images publiées sur les réseaux sociaux, dimanche, montrent le bâtimenten partie détruit par les flammes. D’autres rassemblements ont eu lieu dans la journée pour rendre hommage à Rayshard Brooks et dénoncer les violences policières.

La famille et des responsables politiques dénoncent un usage disproportionné de la force

La famille de Rayshard Brooks dénonce les méthodes de la police durant la tentative d’interpellation. « Pourquoi ne pas lui avoir parlé humainement dès le début, en lui disant (…) :’Tu as un peu trop bu, laisse la voiture et prends un Uber’ ? (…) Mais ils n’ont pas choisi cette option-là, ils sont allés à la confrontation physique, a déclaré L. Chris Stewart, avocat de la famille de la victime, interrogé par les médias.Selon la loi, enGéorgie, un Taser n’est pas une arme mortelle.(…) Il y avait d’autres options que de lui tirer dans le dos. »

« Je ne crois pas qu’il s’agissait d’un usage justifié de la force », a également estimé la maire d’Atlanta,samedi.L’ex-élue de Géorgie Stacey Abrams a par ailleurs jugé, dimanche, que la colère des manifestants était « légitime ». « Un homme a été tué parce qu’il dormait dans une allée et nous savons que ce n’est pas un incident isolé », a-t-elle affirmé.

La police a pris des sanctions rapides contre les deux officiers

Garrett Rolfe, le policier qui a tiré sur Rayshard Brooks, a été immédiatement renvoyé de la police d’Atlanta. Le deuxième agent impliqué dans le drame a, lui, été affecté à des tâches administratives, rapporte le Washington Post*.

La maire d’Atlanta a par ailleurs annoncé, samedi 13 juin, la démissiond’Erika Shields, qui dirigeait la police de la ville depuis plus de vingtans.« En raison de son désir qu’Atlanta soit un modèle de ce qu’une réforme significative devrait être dans tout le pays, Erika Shields a présenté sa démission immédiate de cheffe de la police », adéclaré Keisha Lance Bottoms lors d’une intervention télévisée. Selon le Washington Post, l’édile a précisé qu’Erika Shields resterait employée par la municipalité,dans des fonctions qui n’ont pas encore été déterminées.

Le parquet a ouvert une enquête

Le médecin-légiste a jugé, dans un rapport rendu public dimanche, que la mort de Rayshard Brooks était un homicide. Le directeur du GBI a indiqué que ses enquêteurs rendraient leurs conclusions rapidement, selon le Washington Post.

Leprocureur du district de Fulton, Paul Howard, a précisé que sonbureaudéciderait d’ici au mercredi 18 juin des poursuites à engager, rapporte CNN*.« [Rayshard Brooks] n’avait pas l’air d’être une menace pour qui que ce soit, et il semble insensé que la situation ait escaladé jusqu’à sa mort, a jugé Paul Howard dans un entretien à la chaîne américaine. Il semble que ce genre d’échanges et d’incident ne devrait pas mener à la mort de quelqu’un. »

* Tous les liens signalés par des astérisques sont en anglais.

Source : France Info

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password