Ce que l’on sait de l’accident, impliquant un conducteur de motocross, qui a gravement blessé un enfant à Vaulx-en-Velin

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Ce que l'on sait de l'accident, impliquant un conducteur de motocross, qui a gravement blessé un enfant à Vaulx-en-Velin

L’accident s’est produit vers 21 heures mercredi, lors d’un rodéo urbain. Le pronostic vital de l’enfant de 5 ans est engagé. Un suspect s’est livré jeudi soir à la police, a appris franceinfo.

L’accident a eu lieumercredi 24 juin aux alentours de 21 heures, àVaulx-en-Velin, près de Lyon (Rhône).Un enfant de cinq ans a été gravement blessé après avoir été renversé par un motard qui faisait un rodéo à Vaulx-en-Velin (métropole de Lyon) et ne s’est pas arrêté.Son pronostic vital est engagé, précise le parquet à France 3Auvergne-Rhône-Alpes.

Le conducteur d’une moto, suspecté d’être à l’origine de l’accident,s’est livré à la police vendredi, a appris franceinfo de source policière. Franceinfo fait le point sur ce que l’on sait de cette nouvelle affaire de rodéo urbain, alors que le gouvernement est en train d’élaborer un nouveau plan de lutte pour tenter d’endiguer ces délits, qui se sont amplifiés durant le confinement.

Que s’est-il passé mercredi soir ?

Un enfant de cinq ans a été gravement blessé mercredi soir, après avoir été renversé par un motard qui faisait un rodéo à Vaulx-en-Velin.L’accident s’est produit vers 21 heures avenue Voltaire, non loin du centre ville, a indiqué la police.

L’enfant traversait la route à vélo lorsqu’il s’est fait renverser par une moto qui a aussitôt pris la fuite, a indiqué le parquet de Lyon à France 3Auvergne-Rhône-Alpes. Son pronostic vital est engagé, a indiqué le parquet. Il souffre d’un traumatisme crânien et d’une hémorragie cérébrale.L’enquête a été confiée à la Brigade des accidents et délits routiers (BADR) de Meyzieu.

A-t-on identifié un suspect ?

Le conducteur d’une moto, suspecté d’être à l’origine de l’accident, s’est livré à la police, a appris franceinfo vendredi matin de source policière.

Selon nos informations, cet homme est âgé de 25 ans, déjà connu des services de police, s’est rendu de lui-même jeudi soir au commissariat de Vaulx-en-Velin. Il a été immédiatement placé en garde à vue.

Quelle sont les réactions politiques ?

La maire PS de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy, rappelle avoir demandé au ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, « avec de nombreux maires, de renforcer les opérations de police sur le terrain pour éradiquer avec la plus grande fermeté tous les agissements contraires à la loi ».Dénonçant « le comportement totalement irresponsable et condamnable d’un chauffard », elle s’est rendue auprès de la famille.

Hélène Goeffroy, candidate à sa succession, indique aussi « avoir convenu d’un rendez-vous dans les tous prochains jours » avec le ministre, qui sera dans la métropole de Lyon ce vendredi, « afin de préciser les modalités de mise en oeuvre du Plan d’action national de lutte contre la délinquance routière ».

Qu’est-ce qu’un rodéo urbain ?

Le rodéo urbain est le fait d’improviser desroues arrières (« wheeling ») et plus généralement des acrobaties sur des scooters, des moto-cross ou des quad en pleine rue, occasionnant« bien souvent des nuisances sonores très désagréables », explique uncommissaire divisionnaire au Havre (Seine-Maritime) àActu.fr.

Ces pratiques dangereuses (en premier lieu pour les conducteurs) ont occasioné des accidentsqui ont blessé ou tué plusieurs personnes depuis quelques mois en France.Mi-mai, unpolicier avait été blessé en Seine-Saint-Denisen voulant intercepter les participants d’un rodéo rassemblant une trentaine de deux-roues sur l’autoroute. Le 21 mai, ce sont deux enfants de 10 et 11 ans qui ont été blessées par une motocross à Strasbourg, lors d’un rodéo urbain, comme le précisait France Bleu.

Pendant le confinement et davantage depuis le 11 mai, les incidents liés à ces acrobaties se sont multipliés. « Au total, sur la durée du confinement, les interventions pour des faits de rodéos urbains ont augmenté de 15% », a indiqué Christophe Castaner, lors d’un déplacement dans un commissariat parisien, le 25 mai.Soit 337 infractions constatées au total.

Face à ce problème ancien dans certains quartiers, les exaspérations de riverains sont montées d’un cran avec le confinement. Un collectif d’habitants s’est ainsi monté à Bron, une autre commune de la banlieue lyonnaise, et sa pétition a obtenu plus de 1 000 signatures.« Les rodéos motos, rodéos scooters ou voitures se suivent à toute heure, jour et nuit »et« génèrent stress, anxiété, insomnies, pollution »,écrit le Collectif des habitants de Bron-Terraillon en quête de tranquillité.

Quel est le dispositif législatif autour des rodéos urbains ?

Le rodéo urbain est, depuis juillet 2018 un délit,passible de deux ans de prison et 30 000 euros d’amende. Mais face à la « recrudescence » de ce phénomène depuis le confinement,le gouvernement a décidé d’intensifier la lutte.Le ministre de l’Intérieur a annoncé un nouveau « plan d’action » avec une mission de réflexion confiée à deux députées LREM, Catherine Osson et Natalia Pouzyreff.

« Nous avons un nouveau phénomène, une nouvelle forme de manifestations qui se sont révélées lors du confinement, c’est la formation de grands groupes qui se réunissent pour aller faire des runs sur le périphérique ou sur des autoroutes. Et face à toutes ces différentes formes, il faut que l’on voit quelle est la meilleure réponse adaptée », a indiqué sur franceinfo Natalia Pouzyreff, l’un des deux députées missionnées par Christophe Castaner.

Elle plaide pour faire « de la sensibilisation auprès des jeunes » et souhaite éventuellement « renforcer les sanctions ». Le travail des deux députées est toujours en cours.

Source : France Info

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password