Centrafrique: inquiétudes sur la gestion des fonds d'aide contre le coronavirus

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Centrafrique: inquiétudes sur la gestion des fonds d'aide contre le coronavirus

Publié le :

La lutte contre le Covid-19 apporte son lot d’annonces d’aides. L’Union européenne promet 30 millions d’euros, 5 millions de dollars de la part de la Banque mondiale, 3 millions de dollars des Etats-Unis. Des dons en projets direct ou en cash. Ce qui questionne dans le pays et porte le débat dans la sphère publique et politique sur la bonne gestion de ces fonds.

Avec notre correspondante à Bangui, Charlotte Cosset

La Coalition d’opposition ainsi que diverses personnalités questionnent l’utilisation et la gestion des fonds  alloués à la lutte contre le Covid 19. C’est le cas par exemple du député Jean-Pierre Mara.

« Ce qui nous préoccupe c’est de savoir ces sommes qui sont mises à disposition vont être gérées comment ? Est-ce que l’Etat compte mettre en place une structure censée gérer de façon correcte et équitable tous ces dons ? Est-ce que ces sommes vont servir dans un fond commun mis en place pour aider sur toute l’étendue du territoire ou bien cela va servir des buts électoralistes ? Donc oui on reste vigilants. »

Les fonds internationaux viennent avec des modalités définies et souvent pré-conditionnées précise le ministre de la Santé. Pour ce qui est des fonds nationaux et privés remis au ministère de la Santé des discussions sont en cours. 

« Un comité de gestion des fonds placés sous le président de la République dans le cadre du comité de crise est envisagé, assure le Dr Pierre Somse. Les modalités de cette gestion sont en train d’être définies. Le problème le plus important n’est pas de savoir si ça vaut la peine de donner de l’argent s’il y a de la corruption parce que la République centrafricaine n’est pas le seul pays où il y a de la corruption. Le plus important c’est qu’on mette en place un système de gestion transparent et auquel tout le monde s’engage. »

Le ministre avertit : les manipulations politiques sont défavorables à la campagne contre le Covid-19 car elles ne créent pas un environnement solidaire pour une lutte efficace contre le virus. 

Source du post: RFI

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password