Le chercheur fringant Jérôme Dupras de passage en Belgique

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Le « chercheur fringant » Jérôme Dupras de passage en Belgique sur le thème de l’économie écologique

Le « chercheur fringant » Jérôme Dupras de passage en Belgique sur le thème de l’économie écologique

Délégation générale du Québec à Bruxelles

L’Académie royale de Belgique, en collaboration avec la Délégation générale du Québec à Bruxelles, a créé en 2019 la Chaire du Québec au sein du Collège Belgique. Cette Chaire accueille deux fois par année une personnalité académique québécoise de renommée internationale. Elle s’inscrit dans une volonté partagée de contribuer à la diffusion de la connaissance en français, et d’approfondir les échanges scientifiques et culturels entre le Québec et Wallonie-Bruxelles.

Le premier titulaire de la Chaire du Québec pour 2020 est Jérôme Dupras, professeur au Département des sciences naturelles de l’Université du Québec en Outaouais (UQO) et spécialiste de l’économie écologique. En marge de ses activités scientifiques, M. Dupras est bien connu du grand public en tant que membre fondateur du groupe québécois Les Cowboys Fringants. Jérôme Dupras a reçu en 2018 le prestigieux Prix du Québec (catégorie Relève scientifique).

De nombreuses personnes ont assisté aux deux conférences qu’il a données au Palais des Académies à Bruxelles les 10 et 11 février. La première s’intitulait « Perspectives du Québec sur la transition écologique » , et la seconde « L’économie écologique ».

En marge de ces conférences, M. Dupras a rencontré des personnalités importantes dans le domaine de l’environnement en Belgique, dont Jean-Pascal van Ypersele, climatologue, professeur à l’Université catholique de Louvain et vice-président du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) de 2008 à 2015.

La Délégation générale du Québec également profité de son passage à Bruxelles pour le mettre en contact avec des interlocuteurs d’intérêt à la Commission européenne. C’est ainsi qu’il a rencontré des représentants de la Direction générale de l’action pour le climat, de la Direction générale de l’environnement, et de la Direction générale de la recherche et innovation, pour présenter ses recherches et aborder les initiatives lancées au Québec en matière de lutte aux changements climatiques, de fiscalité verte, de conservation de la biodiversité mais aussi pour en apprendre plus sur le Pacte vert européen lancé par la Commission Von Der Leyen.

Marino Stozza
Marino Stozza
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password