Cinémas, salles de spectacles, musées… Les lieux de culture rentrent en hibernation face au coronavirus

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Cinémas, salles de spectacles, musées... Les lieux de culture rentrent en hibernation face au coronavirus

Ce sont désormais « tous les lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays » qui ferment pour tenter d’endiguer la pandémie. Tout un pan de la culture est désormais à l’arrêt.

Face à la flambée épidémique du Covid-19, ce sont désormais tous les lieux de vie culturels qui se retrouvent fermés dès ce dimanche. Une mesure qui impose une vaste hibernation au secteur culturel, et provoque une vaste augmentation des usages numériques. Annulations, reports, fermetures, déclarations, aménagements : voici les dernières conséquences de l’épidémie dans les univers de la culture et des médias.

Cinémas et salles de spectacles à l’arrêt

Après la limitation à 99 spectateurs par salle, l’arrêt pur et simple. Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé ce samedi soir la fermeture dès minuit de « tous les lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays » pour freiner la pandémie de coronavirus. Les quelque 2 100 cinémas du pays (pour près de 6 000 écrans) devront donc fermer leurs portes jusqu’à nouvel ordre, au même titre que les salles de spectacles, les musées, les restaurants, les bars ou les discothèques. Les nombreuses sorties de films prévues mercredi 18 mars (dont L’ombre de Staline, d’Agniezska Holland, Benny, de Nora Fingscheidt ou encore le documentaire Le capital au XXIe siècle, de Justin Pemberton et Thomas Piketty), sont donc reportées à une date indéterminée.

Vive les activités culturelles à la maison

Noble initiative que celle de Mathieu Persan, graphiste de son métier, qui diffuse sur les réseaux sociaux une affiche de sa conception pour convaincre chacun de limiter ses sorties. “Travaillez, lisez des livres, regardez des films, jouez à des jeux vidéo, dessinez, réfléchissez (…)” énumère l’affiche, avant d’imposer un slogan simple : “mais… restez à la maison. Ca n’a jamais été aussi facile de sauver des vies”. Mathieu Persan met cette création librement à disposition. « Vous pouvez télécharger ces affiches et les imprimer pour les coller dans vos halls d’immeuble, ou où vous voulez. N’hésitez pas à partager le plus largement possible », note le graphiste sur Twitter. L’affiche, en haute définition, est en téléchargement via WeTransfer en français et en anglais.

Scénario complexe pour le Festival de Cannes

Selon Le Point, l’édition 2020 du Festival de Cannes, prévue en mai prochain, ne devrait pas avoir lieu. Pour étayer cette information, le site de l’hebdomadaire cite un membre du conseil d’administration de l’organisation qui indique qu’il « sera très difficile, pour ne pas dire impossible, de sélectionner des films venus de Chine, de Corée, d’Iran, d’Italie et sans doute d’une cinquantaine de pays, sachant que les acteurs et réalisateurs ne pourront pas se déplacer ». Pour les mêmes raisons, la tenue du Marché international du film, qui se tient en parallèle du Festival, s’avérerait tout aussi complexe à organiser. Mais d’après Le Point, et c’est un gros « mais », la décision définitive sera arrêtée le 15 avril, puis annoncée le lendemain « lors de la conférence de presse qui devait dévoiler les films sélectionnés ». Une échéance dont toute la profession du cinéma connaissait déjà l’existence. L’hebdomadaire indique par ailleurs qu’un report de l’événement après l’été semble d’ores et déjà complexe à organiser, les calendriers des différents festivals internationaux de cinéma et des sorties de films laissant une marge de manoeuvre très faible.

Les bibliothèques parisiennes fermées dès lundi

Parisiennes, Parisiens, faites le plein ! Les bibliothèques municipales, encore ouvertes ce samedi pour certaines, seront fermées à compter de lundi 16 mars, et ce pour une durée indéterminée. « Bonne » nouvelle cependant : vous avez la possibilité d’emprunter 40 documents (contre 20 en temps normal), et tous les emprunts auront pour échéance la fin des vacances de Pâques. À Lyon et Lille, les bibliothèques sont d’ores et déjà fermées.

Le Web en croisade contre les fake news

Non, boire de l’alcool de vous immunise pas contre le coronavirus. À l’ère du numérique, la propagation des fake news va bon train. Fin février, le gouvernement a réuni les principaux moteurs de recherche (Google, Yahoo…) et réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, TikTok…) pour prendre des mesures contre une « infodémie ». L’objectif : privilégier les informations officielles en renvoyant notamment vers la page du gouvernement consacrée à la pandémie. Cédric O, secrétaire d’État chargé du Numérique, s’est félicité auprès de France Culture de ce travail collectif : « Les réseaux sociaux ont été collaboratifs car il s’agit d’une mesure de santé publique mais aussi car nous avons pu garantir que cette situation exceptionnelle ne deviendra pas une norme ». Dans le même temps, le gouvernement a pris des mesures pour réguler le prix des gels hydroalcooliques sur les sites de e-commerce, et leur a demandé de supprimer les annonces de produits « miracles » contre le virus. Amazon a depuis supprimé 430 000 annonces, uniquement sur son site français.

Netflix vs télétravail

La montée en puissance du télétravail, souhaitée par le gouvernement, risque de faire grimper en flèche la consommation de bande passante sur Internet dès lundi. Une hypothèse prise très au sérieux par le secteur des télécoms, qui s’attend en outre à une surconsommation des services en ligne grand public, à commerncer par le streaming vidéo, lui aussi très vorace en matière de débits. Un match qui pourrait bien se retourner contre Netflix et ses concurrents. Interrogé par 20 Minutes, Michel Combot, directeur général de la Fédération française des télécoms, indique ques les opérateurs pourront si nécessaire « par exemple baisser la qualité de la vidéo pour les usages grand public et donner la priorité aux usages professionnels. Nous savons le faire ».

Un premier week-end sans musée

La plupart des grands musées n’ouvriront pas leurs portes ce matin. À Paris, les musées du Louvre, d’Orsay, de l’Orangerie, du Quai-Branly, ou encore le Centre Pompidou restent ainsi fermés jusqu’à nouvel ordre. Sur l’ensemble du territoire, les fermetures se multiplient depuis vendredi, à l’instar du Mucem à Marseille, du Mémorial de Caen ou du LaM de Lille.

Source officielle de cet article : telerama

Marino Stozza
Marino Stozza
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password