Congés payés, primes, chèques repas: comment le coronavirus va impacter les salariés (Mise à jour)

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Assurance chômage : règles assouplies, mais réforme confirmée


Pas de risque pour vos congés payés. En revanche, d’autres avantages vont tomber.

Depuis le 18 mars dernier, de nombreux travailleurs, employés ou ouvriers, se retrouvent au chômage temporaire. Si cette situation n’est pas sans impact sur leurs rentrées mensuelles, certains craignent aussi de voir leurs congés payés et prime de fin d’année impactés.

Acerta communiquait il y a quelques jours l’impact sur le nombre de jours chômés en mars. Il en ressort qu’en moyenne 20 % du nombre total de journées de travail ont été supprimées et remplacées par du chômage temporaire. Sur l’ensemble des travailleurs impactés, environ la moitié n’a même presté aucun jour le mois passé, la proportion grimpe même à 60 % pour les ouvriers.

Pour ces travailleurs, l’indemnité de chômage est plafonnée à 2 754,76 € bruts, avec un montant minimum journalier de 55,59 €, augmenté de 2 € par jour chômé. Ces montants doivent aussi être soumis au précompte professionnel (26,75 %). Sauf changement de votre situation (charges de famille, notamment), ces montants ne seront pas soumis à l’impôt des personnes physiques.

À court terme, certains travailleurs se demandent si, ce nombre de jours effectivement prestés ayant baissé, ils n’en subiront pas les conséquences sur leurs congés payés. Ce chômage temporaire et exceptionnel a été assimilé à des jours prestés. Il n’y aura donc aucun impact sur les congés payés, calculés sur le nombre de jours prestés l’année précédente.

Aucun risque, donc, de voir vos congés payés de cette année ou de l’année prochaine rabotés. Cela n’aura, dès lors, aucune incidence non plus sur votre pension, tant en termes de jours à prester avant d’y parvenir que sur le montant qui vous sera versé.

En revanche, les chèques-repas étant calculés sur le nombre de jours effectivement prestés, si vous avez été au chômage durant un mois, vous devrez faire une croix dessus ce mois-là. Si vous êtes en chômage temporaire partiel, vous ne recevrez qu’un chèque-repas par jour effectivement presté et donc pas pour les jours chômés.

Source de cet article : Lalibre.be

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password