Coronavirus: aux États-Unis, l'agence de santé publique pointée du doigt pour des tests défectueux

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Coronavirus: aux États-Unis, l'agence de santé publique pointée du doigt pour des tests défectueux

Publié le :

Dans certains États comme le Vermont et le Texas, une campagne de tests doit accompagner les premières mesures de déconfinement, mais leur nombre est pour l’instant limité, et certains sont défectueux.

Ce sont des informations qui passent mal alors que l’activité économique reprend progressivement aux États-Unis, sur incitation de Washington.

Un premier lot de tests, envoyé dès le mois de janvier aux laboratoires à travers le pays,s’est révélé défectueux et corriger l’erreur a pris du temps. La presse américaine révèle, ce dimanche 19 avril, que ces tests défectueux étaient le résultat de négligences au sein de la grande agence de santé publique qui les produit.

Violation des bonnes pratiques de fabrication

Le laboratoire central d’Atlanta du CDC, le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies, a violé les bonnes pratiques de fabrication des tests. C’est le constat du Washington Post, qui publie l’information après avoir eu accès à des documents du gouvernement fédéral et réalisé une trentaine d’entretiens avec des scientifiques.

D’abord, expliquent ces derniers, les mélanges chimiques ont été assemblés dans un laboratoire qui manipulait également des coronavirus. Ensuite,les propres protocoles du CDC n’ont pas été respectés, des chercheurs entrant et sortant des laboratoires sans changer leur manteau, raconte de son côté le New York Times. Résultat: l’un des trois composants du test était déjà contaminé par le coronavirus avant d’être distribué.

Près de 40000 morts auxÉtats-Unis

Dès la fin janvier, plusieurs laboratoires qui utilisaient ces tests avaient constaté de faux résultats positifs. Malgré ces alertes, Washington a continué des’appuyer sur ces kits pendant plusieurs jours. La correction de l’erreur a retardé d’un mois l’acheminement des nouveaux tests à la centaine de laboratoires habilités dans le pays.

Une enquête fédérale est désormais en cours. Le CDC confirme du bout des lèvres, dans un communiqué, une possible contamination mais soutient avoir depuis renforcé son contrôle qualité. Pour le New York Times, l’agence a perdu toute crédibilité lors de cette crise sanitaire.

Au total, 160 502 décès ont été recensés dans le monde. Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de morts (39 090), devant l’Italie (23227), l’Espagne (20453), la France (19323) et le Royaume-Uni (15464).

Source du post: RFI

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password