Coronavirus: disparition du chef de cabinet du président Buhari

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Coronavirus: disparition du chef de cabinet du président Buhari

Publié le : Modifié le :

Abba Kyari, chef de cabinet du président Muhammadu Buhari,a été enterré, à Gudu, ce samedi 18 avril, dans un cimetière militaire de la banlieue d’Abuja. Vingt-cinq jours après été déclaré positif au test du coronavirus, il a succombé, vendredi, dans un établissement hospitalier privé de Lagos.

Homme clef de l’administration du chef de l’Etat nigérian, Abba Kyary était âgé de 67ans. Il était connu pour avoir des antécédents médicaux. Sa disparition laisse un gros vide tant il était omniprésent et indispensable dans l’entourage proche du président Buhari.

Chef de cabinet, depuis août 2015, Abba Kyari était l’éminence incontournable dans les coulisses du Palais présidentiel. Durant le premier mandat, il a veillé discrètement à l’application du programme de campagne de la majorité.

En 2019, la réélection de Buhari a amplifié le pouvoir d’Abba Kyari. Toutes les requêtes destinées au président nigérian transitent d’abord par son bureau. Les ministres mais aussi les chefs des services de sécurité et de l’armée devaient se plier à ce circuit. Pas une seule décision du chef de l’Etat nigérian ne se prenait alors sans l’aval du chef de cabinet.

Lunettes fines et portant invariablement un petit chapeau rouge en mousse, Abba Kyari était originaire de l’Etat du Borno, au nord-est du Nigeria. Diplômé en droit de l’Université de Cambridge, au Royaume Uni, il avait mené essentiellement une carrière dans le monde des affaires et de la banque.

Le président Buhari a rendu hommage à son «fidèle amiet compatriote au cours des 42 dernières années », dans une série de tweets.

«Mallam Abba Kyari était le meilleur d’entre nous. Il était fait de ce qui rend le Nigeria formidable. Repose en paix, mon cher ami», a notamment écrit le président Buhari.

L’ex-chef de l’Etat nigérian, Goodluck Jonathan, ainsi que l’ensemble de la classe politique nigériane ont rendu hommage à Abba Kyari, dès l’annonce de sa disparition.

Sur les médias sociaux, de nombreux Nigérians ont regretté «le refus tragique d’Abba Kyari, à la santé fragile, de se soumettre au contrôle et à une mise en quarantaine, après un voyage en Europe, en mars dernier». Au retour d’une Allemagne déjà frappée par le Covid-19, le chef de cabinet de Buhari avait alors assisté à des événements officiels, serrant publiquement des mains.

Source du post: RFI

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password