Coronavirus : le point du jour sur le Covid-19, dimanche 19 avril

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin



RÉFLEXESLes bons gestes pour se protéger



Se laver les mains très régulièrement à l’eau et au savon (au moins 20 secondes) ou à défaut au gel hydro-alcoolique, à chaque arrivée dans un nouveau lieu.

Ne pas rendre visite aux personnes âgées pour éviter de les contaminer, ni aux personnes souffrant déjà d’une autre maladie.

Se tenir à 1-1,50 mètre de distance lors des déplacements obligatoires.

Ne pas serrer la main ou faire la bise pour se saluer.

Tousser ou éternuer dans l’intérieur de son coude.Que faire en cas de suspicion d’infection ?

Depuis cette date, les recommandations sont formulées ainsi sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU-Centre 15.

Pour des questions non médicales, appeler le numéro vert Coronavirus au 0 800 130 000 (gratuit, 7 jours sur 7, 24h sur 24).

Déplacements

Les déplacements sont interdits sauf dans quelques cas, à savoir : déplacement de son domicile à son lieu de travail si le télétravail n’est pas possible, les achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés, se rendre chez le médecin, se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider des personnes vulnérables et pratiquer une activité sportive individuelle. Pour tous ces déplacements, il faudra se munir d’une attestation.




Ce qu’il faut retenir du point quotidien de la Direction générale de la Santé (DGS)

30.610 malades sont toujours hospitalisés. 890 nouveaux patients ont été admis les dernières 24 heures l’hôpital. Le solde est négatif mais la baisse, très légère, n’est que de 29 malades.

5.744 malades se trouvent toujours en service de réanimation. 137 nouveaux patients ont été accueillis dans ces services au cours des dernières 24h. C’est le 11e jour de baisse consécutif.

36.578 personnes en tout sont rentrées à domicile depuis le début de l’épidémie. 12.169 malades sont décédés en milieu hospitaliers, portant le nombre total de décès à 19.718.

– L’info spéciale du jour –

Le Premier ministre Edouard Philipe et le Ministre de la Santé Olivier Véran tiennent une conférence de presse sur les différents scénarios de sortie de crise pour la France. Le plan de déconfinement ne sera pas dévoilé avant la fin du mois d’avril selon Edouard Philippe mais cette séance de questions-réponses, en présence de scientifiques, doit permettre de mieux comprendre les enjeux liés à la sortie du confinement en France.

Sciences


Robert, l’application de traçage des personnes atteintes du Covid-19

Elle va s’appeler Robert. Des chercheurs franco-allemands, chargés d’élaborer une application de traçage de personnes atteintes du Covid-19 ont publié des détails quant à ce futur programme. Il doit être géré par une autorité de santé centralisée. Une proposition qui doit d’abord être débattue par le parlement en France. Mis au point par les équipes de l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria) en collaboration avec les chercheurs de l’institut allemand Fraunhofer, l’application Robert n’utilisera pas les données de géolocalisation des smartphones. Elle reposera sur le partage, par les personnes détectées positives au Covid-19, d’une liste d’identifiants anonymes correspondant aux personnes qu’elles ont croisées pendant la durée d’incubation du virus et détectées grâce à la technologie sans fil Bluetooth. Il sera ainsi plus facile de remonter le fil des contaminations.

La plateforme CovidEcoute pour préserver sa santé mentale

Les professionnels de santé s’inquiètent des conséquences psychiques du Covid-19. Le confinement peut avoir des conséquences comme des symptômes anxieux et dépressifs. L’offre d’aide psychologique s’étoffe avec l’ouverture du nouveau portail CovidEcoute qui propose des téléconsultations gratuites. En cas de coup au moral, il suffit de se rendre sur le portail, de cliquer sur « être aidé » et de répondre à un court questionnaire, composé de questions qui demandent d’évaluer le niveau d’épuisement, de colère, de mal être immédiat, des pensées suicidaires…etc. Si le score est faible, l’internaute est dirigé vers un « Guide pour s’aider soi-même » (séances de méditation, conseils, liens vers des contenus d’information multimédia). Si le score est plus élevé, la personne est dirigée vers une téléconsultation gratuite (jusqu’à 45 minutes) assurée par (au choix) des psychiatres, psychologues, internes en psychiatrie, addictologues. Anxiété, tristesse, colère, notre article détaille les difficultés psychologiques entraînées par le confinement. Pour se faire aider, voici le lien pour accéder à la plateforme CovidEcoute.

Sortie de confinement : des tests et des masques indispensables

Il va falloir prendre de nombreuses précautions pour un déconfinement en tout sécurité le 11 mai, selon le président du conseil scientifique, le Professeur Jean-François Delfraissy, interrogé sur BFMTV. « Le virus va continuer à tourner après le déconfinement. Il va y avoir de nouveaux cas chaque jour et il faudra les repérer avec notamment le dépistage massif pour faire le diagnostique au moindre symptôme. » Il insiste aussi sur le port indispensable du masque. « A la sortie du confinement, à la fois pour des raisons sanitaires et sociétales, l’ensemble des Français souhaitant avoir accès à un masque de protection devra y avoir accès. Le port du masque par des personnes infectées sans le savoir permet d’éviter de contaminer les autres, c’est donc dans le but de protéger les autres. » Le masque, qui « ne doit pas faire oublier les mesures de distanciations sociales« .

En France


Charles de Gaulle : le virus embarqué à Brest ?

L’équipage du porte-avions français Charles de Gaulle a probablement été contaminé par le nouveau coronavirus lors de l’escale du bâtiment à Brest, a déclaré aujourd’hui 19 avril 2020 le chef d’état-major des armées. « On considère, on pense que cette contamination s’est produite à l’escale qui a eu lieu à Brest au mois de mars (du 13 au 16 mars, ndlr)« , a déclaré le général François Lecointre sur France Inter. Près des deux-tiers de l’équipage du porte-avions, soit 1.046 marins sur 1.760, ont été testés positifs, mais l’origine de la contamination reste une énigme. Deux enquêtes, une de commandement et une épidémiologique, ont été diligentées sur la gestion de la crise d’une part, le processus de contamination du bâtiment d’autre part.

Sciences - Coronavirus : le point du jour sur le Covid-19, dimanche 19 avril

Le porte-avions Charles de Gaulle dans le port de Brest le 13 mars 2020. Crédit photo: Fred TANNEAU / AFP

Le deuxième tour des municipales « surement après l’été »

« Nous pensons qu’il sera difficile de tenir les élections au mois de juin », a déclaré la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault, invitée sur France 3. Dans un premier temps la date du 21 juin 2020 avait été envisagée pour tenir le second tour. Mais le second tour des élections municipales aura lieu « sûrement après l’été. »  « Vous avez vu que l’AMF [Association des maires de France] demande à ce que ça soit fin septembre, alors je ne sais pas si ça sera fin septembre ou octobre mais en tout cas le réalisme conduit à ce que ça sera sûrement après l’été », a ajouté la ministre.

Le PIB pourrait chuter de 8% en France

La crise due au coronavirus devrait faire chuter le PIB français d' »au moins 8% » cette année en fonction de la durée de « l’acte II » du déconfinement jusqu’à la reprise complète« , indique François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France. Interrogé par le Journal du Dimanche, il estime que la crise actuelle « est totalement inédite dans sa nature, et plus violente que les crises précédentes. » Pour en savoir plus sur les conséquences économiques du SARS-CoV-2, rendez-vous sur le site de nos confrères de Challenges.

A l’étranger


Des manifestations anti-confinement dans plusieurs Etats américains

Encouragées par le président américain Donal Trump, plusieurs villes du New Hampshire, du Maryland ou du Texas aux Etats-Unis, ont été agitées par des manifestations réclamant la levée des mesures de confinement. Les Etats-Unis restent le pays le plus durement frappé par l’épidémie de Covid-19. Le pays compte en tout 38.664 décès dont 1.891 dans les dernières 24 heures. 735.242 cas de contamination ont été recensés.

Une nette amélioration en Espagne

La situation en Espagne s’est nettement améliorée entre hier et aujourd’hui. Le pays a enregistré 410 décès dûs au Covid-19 ces dernières 24 heures. Le chiffre est en forte baisse par rapport aux 565 recensés la veille. L’Espagne, le troisième pays le plus frappé dans le monde, après les Etats-Unis et l’Italie. Il compte désormais 20.453 morts. Le nombre de cas confirmés, se porte lui à 195.344, avec 4.218 nouveaux cas diagnostiqués en 24 heures.  

En Europe, certains pays peuvent envisager un déconfinement

L’Autriche et le Danemark commencent à assouplir les restrictions de confinement imposées aux populations. L’Allemagne estime que la pandémie est maintenant « sous contrôle. » C’est le pays européen le plus épargné, avec moins de 4000 morts pour 83 millions d’habitants, grâce, entre autres, à un recours massif aux tests de dépistage.

Revoir le concert géant avec les Rolling Stones et Taylor Swift

Des dizaines de stars se sont mobilisées pour soutenir les soignants en première ligne dans l’épidémie de Covid-19. Parmi elles, les Rolling Stones, Taylor Swift mais aussi Billie Ellish, Céline dion ou encore Elton John. Ce concert virtuel géant a eu lieu dans le nuit d’hier à aujourd’hui aux Etats-Unis. Pour égayer votre dimanche, le concert est disponible en replay jusqu’au mercredi 22 avril 2020 sur le site de France TV.

La Paque orthodoxe, elle aussi fêtée en confinement

Une semaine après les catholiques et les protestants, le monde orthodoxe fête lui aussi un week-end de Paques sur le mode du confinement. Les fidèles roumains ont par exemple été appelés à célébrer la fête depuis leur balcon.

Sciences - Coronavirus : le point du jour sur le Covid-19, dimanche 19 avril

A Chypre, des orthodoxes fêtent Pâques confinés, sur leur balcon, et allument des bougies. Crédit photo: Danil Shamkin / NurPhoto / NurPhoto via AFP

Avec AFP

Source : Sciences

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password