Coronavirus: l’état du monde face à la pandémie le vendredi 17 avril

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Coronavirus: l’état du monde face à la pandémie le vendredi 17 avril

Publié le :

Depuis son apparition en Chine en décembre, la pandémie de nouveau coronavirus a fait plus de 150 000 morts dans le monde, dont près des deux tiers en Europe. Avec 34 575 morts, les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus grand nombre de décès.

  • La pandémie « contrôlable » en Allemagne, record de guérisons en Italie

En Allemagne, le taux d’infection au coronavirus est pour la première fois descendu ce vendredi à moins de 1. Cet indice mesure le nombre de personnes en moyenne contaminées par chaque malade. Après un mois de restrictions sociales, l’épidémie est désormais « sous contrôle », se félicite le gouvernement. Il annonce que le pays va fabriquer à partir d’août sur son territoire 50 millions de masques par semaine.

L’Italie a annoncé ce vendredi la guérison de 2 563 malades du Covid-19 en une journée, un record depuis le début de la pandémie dans ce pays où elle a officiellement tué près de 23 000 personnes, dont 575 ces dernières 24 heures. Le pays recense près de 107 000 malades recensés dans la péninsule, soit 355 de plus que la veille. Dans plusieurs régions, comme celles de Turin, Naples ou de Rome, ce chiffre est même en baisse. Selon un bilan de l’Institut supérieur de la Santé (ISS), les soignants représentent 10 % du total des personnes infectées dans le pays. Quelque 17 000 professionnels de santé ont été contaminés par le coronavirus, dont deux tiers de femmes.

La Belgique vient quant à elle de franchir la barre des 5 000 morts dûs au coronavirus, selon le dernier bilan officiel communiqué par les autorités sanitaires belges. Il s’agit d’un des pays européens affichant la plus forte mortalité. Les 313 décès enregistrés au cours des 24 dernières heures portent le bilan à 5. 163 morts, dans ce pays de quelque 11,5 millions d’habitants. La moitié de ces décès (2 586) a été recensée en maisons de retraite.

  • En France, les hospitalisations encore en baisse

Pour le troisième jour consécutif, le nombre de personnes hospitalisées à cause du Covid-19 a baissé (-115) en France, tout comme celui des personnes en réanimation (-221). « C’est une baisse lente mais régulière », a souligné le directeur général de la santé Jérôme Salomon lors de son point-presse quotidien. La France a enregistré 761 décès dûs au coronavirus ces dernières 24 heures, pour un total de 18 681. Parmi ces victimes figurent le chanteur Christophe, mort à l’âge de 74 ans. Poète solitaire et musicien avant-gardiste, il a connu un grand succès populaire avec deux chansons : Aline et Les Mots bleus.

Lors de son audition par la commission Défense de l’Assemblée nationale, la ministre des Armées Florence Parly a indiqué que 1 081 marins ont été testés positifs au Covid-19 sur le porte-avions français Charles-de-Gaulle et le groupe aéronaval qui l’accompagne, sur un total de 2 300 personnes. Parmi eux, « 545 marins présentent des symptômes » et « 24 marins sont hospitalisés », dont un en réanimation. Les marins testés négatifs sont en quatorzaine, a rappelé Florence Parly. Tous les tests n’ont pas encore livré leur verdict. L’origine de la contamination reste une énigme. L’équipage n’a été en contact avec aucun élément extérieur depuis une escale à Brest (Ouest de la France) du 13 au 16 mars.

Quatre jours après l’annonce d’un déconfinement progressif après le 11 mai, l’Elysée indique que le président Emmanuel Macron ne souhaite pas de « discrimination » des personnes âgées dans le cadre de ce déconfinement et « en appellera à la responsabilité individuelle ». Cette mise au point intervient après des déclarations du professeur Jean-François Delfraissy qui avait dit mercredi devant le Sénat que le confinement serait maintenu « pour les personnes d’un certain âge, de 65 ou 70 ans ».

  • Au Royaume-Uni, une « task force » contre la pandémie

Alors que le Royaume-Uni compte près de 15 000 morts du nouveau coronavirus, le gouvernement britannique a annoncé vendredi accélérer les efforts pour développer et produire en masse un futur vaccin dès que possible. L’exécutif dit ainsi avoir mis sur pied une « task force » pour « coordonner les efforts » du gouvernement, de la recherche et de l’industrie. Le gouvernement veut accélérer la construction d’un site pour produire en masse un vaccin « dès qu’il sera prêt », a indiqué le ministre des Entreprises Alok Sharma lors d’une conférence de presse, expliquant qu’il est impossible de donner une échéance. Parmi la centaine d’équipes dans le monde lancées dans la course à un tel vaccin se trouvent l’Imperial College de Londres et l’institut Jenner de l’université d’Oxford. L’épidémie a fait 847 morts de plus en 24 heures dans les hôpitaux du Royaume-Uni, ce qui porte le total à 14 576 décès.

Un Britannique quasi centenaire est devenu un héros après avoir collecté plus de 18 millions de livres pour les soignants en se lançant comme défi de parcourir 100 longueurs (25 m) de son jardin à l’aide de son déambulateur. La somme récoltée atteint ce vendredi 18 millions de livres (20 millions d’euros).

  • Donald Trump appelle au redémarrage de l’économie américaine

Alors que les Etats-Unis ont battu jeudi un nouveau record de décès avec 4 591 morts en 24 heures, Donald Trump appelle au redémarrage rapide de l’économie. Pour le président américain, les Etats « en bonne santé » peuvent redémarrer « littéralement dès demain ». Il évoque le Montana, le Wyoming ou le Dakota du Nord, relativement épargnés par rapport à New York ou au New Jersey, qui « vivent un enfer ». Plusieurs manifestations contre le confinement ont eu lieu cette semaine dans le pays. Ce fut le cas notamment jeudi devant le Capitole de Richmond, siège du gouvernement de l’Etat de Virginie, et la veille à Lansing, la capitale de l’Etat du Michigan où 3 000 personnes ont défié le décret de confinement émis par la gouverneure démocrate. L’Etat de New York reste le plus contaminé du pays, bien que la stabilisation des décès se confirme et les hospitalisations sont moins nombreuses.

Au Brésil, au lendemain du limogeage du ministre de la Santé Luiz Henrique Mandetta, son successeur Nelson Teich indique qu’il ne prendra pas de « décision brusque » en ce qui concerne une éventuelle levée des mesures de confinement réclamée par le président Jai Bolsonaro. Luis Henrique Mandetta prônait le confinement alors que le président Bolsonaro est contre. L’épidémie gagne du terrain, avec près de 2 000 décès.

  • Un bilan à la hausse en Chine

La Chine dément toute dissimulation sur le nombre de victimes du coronavirus, mais revoit ses chiffres en hausse, après les accusations de dirigeants occidentaux. Le nombre de morts augmente de près de 40 %. La ville de Wuhan fait état de 1 290 décès et de 325 cas d’infection supplémentaires, ce qui porte à 3 869 le nombre de morts et à 50 333 le nombre de contaminations. Dans le South China Morning Post, une étude scientifique britannique explique que l’épidémie pourrait avoir débuté en septembre et pas nécessairement à Wuhan, mais dans le sud de la Chine.

Le Japon annonce le versement d’une aide de 100 000 yen (857 euros) à chaque résident, Japonais ou étranger, afin d’aider à maintenir l’économie à flot durant la pandémie. Annonce faite par le Premier ministre Shinzo Abe. La mesure fait partie du plan de relance économique de plus de 900 milliards d’euros prévu par le gouvernement.

  • Le nombre de morts en Iran poursuit sa baisse

L’Iran a annoncé ce vendredi avoir enregistré 89 décès supplémentaires dus au nouveau coronavirus en 24 heures, un bilan inférieur à 100 morts pour le quatrième jour consécutif dans ce pays le plus touché du Moyen-Orient. Il s’agit du sixième jour consécutif de baisse des décès en Iran. Cela porte le nombre total des personnes décédées de la maladie Covid-19 à 4 958, a précisé le porte-parole du ministère de la Santé Kianouche Jahanpour, lors de son point de presse quotidien. Selon lui, 1 499 nouveaux cas ont été détéctés ces dernières 24 heures, portant à 79 494 le nombre total de personnes infectées sur 319 879 personnes testées. Parmi les cas qui ont été hospitalisés, 54 064 personnes sont guéries et 3 563 sont dans un état critique, a-t-il ajouté.

Source du post: RFI

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password