Coronavirus : près de 10 000 nouveaux cas et 40 décès en France

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Coronavirus : près de 10 000 nouveaux cas et 40 décès en France

00h10 : C’est la fin de ce live. Merci de nous avoir suivis.

23h42 : Limiter le port du masque aux zones à « forte densité » dans les Bouches-du-Rhône

Le tribunal administratif de Marseille a sommé le préfet des Bouches-du-Rhône d’être plus précis dans son arrêté rendant obligatoire le port du masque dans les villes du département, afin de le limiter aux zones à « forte densité ». Le juge des référés avait été saisi par un habitant d’une petite commune du département qui estimait que l’obligation du port du masque, « dans les zones urbanisées ou agglomérées du département », comme le précise l’arrêté préfectoral, était trop vague.

22h48 : « Des décisions de bon sens »

Jacques Battistoni, le président du syndicat de médecins généralistes MG France, réagit dans nos colonnes après les annonces de Jean Castex : « Nous avons obtenu des choses que nous demandions depuis longtemps. On priorise enfin les tests. Deuxième motif de satisfaction : la durée de la quatorzaine est ramenée à sept jours. C’est le bon sens. C’est une façon de rendre l’isolement plus facilement accessible à tous. La territorialisation des mesures et l’adaptation de l’isolement au cas pas cas en fonction de la circulation du virus est aussi une décision de bon sens. En mars-avril, dans les régions peu touchées par le virus, on aurait pu éviter un confinement généralisé. »

22h22 : Une tribune pour soutenir le Pr Raoult

Dans une tribune publiée par Le Figaro, 200 professionnels de santé appellent à « laisser Didier Raoult en paix ». « Nous apportons notre soutien à Didier Raoult et nous avons pour lui considération et gratitude », expliquent le président de la région Sud, Renaud Muselier, et les autres médecins.

19h51 : Record de cas en Espagne

Plus de 12 000 nouveaux cas ont été notifiés en Espagne, selon le dernier bilan publié par le ministère de la Santé, chiffre qui constitue un record dans ce pays depuis le début de la pandémie. L’Espagne a été cette semaine le premier pays d’Europe occidentale à dépasser la barre du demi-million de cas.

19h41 : Près de 10 000 nouveaux cas en France

Pour la deuxième journée consécutive, la France enregistre près de 10 000 nouveaux cas en 24 heures. 9 406 nouveaux cas positifs ont été recensés entre jeudi et vendredi, soit un peu moins que la veille (9 843), selon Santé publique France.

40  décès supplémentaires sont à déplorer, (contre 19 entre mercredi et jeudi) portant le bilan total depuis le début de l’épidémie à 30  893  morts. Ces sept derniers jours, on compte 2  357  nouvelles hospitalisations, dont 389 en réanimation.

Par ailleurs, 106 clusters supplémentaires ont été recensés.

19h32 : Les 42 départements classés en « zone de circulation active du virus »

Il s’agit des départements suivants : Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d’Oise, Loiret, Côte d’Or, Seine-Maritime, Nord, Pas-de-Calais, Bas-Rhin, Sarthe, Maine-et-Loire, Loire-Atlantique, Îlle-et-Vilaine, Gironde, Pyrénées-Atlantiques,Hérault, Haute-Garonne, Gard, Tarn-et-Garonne, Pyrénées-Orientales, Aude, Rhône, Ain, Puy-de-Dôme, Loire, Isère, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Guadeloupe, Martinique, La Réunion.

Par ailleurs, la Guyane et Mayotte sont classés « territoires en état d’urgence sanitaire ».

17h30 : Les annonces de Jean Castex

Le Premier ministre s’est exprimé depuis son bureau à Matignon après le conseil de Défense consacré à la crise sanitaire : « Un élément suscite notre inquiétude : pour la première fois nous constatons une augmentation sensible des personnes hospitalisées », a déclaré Jean Castex. « Tout confirme que le virus n’a pas baissé en intensité », alerte-il, en soulignant qu’il faut « éviter un confinement généralisé ».

Il rappelle que pour « casser les chaînes de contaminations », il faut « appliquer scrupuleusement les gestes barrières, cela dépend principalement de nous ». Il se félicite du dépistage massif mis en place en France, mais pointe les temps d’attente. Il y aura donc des personnes prioritaires avec des « créneaux horaires » qui leur seront réservés : les personnes présentant des symptômes, les cas contacts et le personnel soignant. Par ailleurs, 2 000 personnes supplémentaires seront recrutées  au sein de l’Assurance maladie pour le traçage des cas.

« La durée d’isolement est ramenée à 7 jours au lieu de 14″ pour les personnes positives », annonce Castex. Avant de déclarer que désormais « 42 départements sont placés en zone de circulation active du virus ».

Il a pointé « une évolution préoccupante de contaminations » à Bordeaux, à Marseille et en Guadeloupe. Il a ainsi demandé aux préfets concernés de lui faire part des mesures à prendre d’ici lundi.

17h05 : Déclarations de Castex à 17h30

Initialement prévues à 17 heures, les déclarations du Premier ministre seront finalement faites à 17h30 depuis Matignon.

16h35 : Raoult, Delfraissy, Darmanin auditionnés la semaine prochaine au Sénat

La commission d’enquête sénatoriale sur la gestion de la crise sanitaire auditionnera la semaine prochaine le professeur Didier Raoult, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, ainsi que Marisol Touraine et Roselyne Bachelot.

Pour la reprise de ses auditions après la pause estivale, la commission d’enquête entendra d’abord mardi matin le Pr Delfraissy, puis l’après-midi le Pr Raoult, directeur de l’institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses de Marseille, connu pour sa défense de l’hydroxychloroquine dans le traitement contre le virus.

16h27 : Pas de certificat médical de « non contre-indication au retour à l’école » pour les enfants

Si un élève présente des symptômes, il ne pourra retourner à l’école qu’après 14 jours d’isolement à domicile ou après un avis médical. L’avis médical « ne consiste pas à rédiger un certificat mais à formuler des conclusions données oralement aux parents à la fin d’une consultation », a affirmé vendredi l’Ordre des médecins.

« Le ministère de l’Éducation nationale ne demande pas aux parents de présenter un certificat médical de non contre-indication et une telle demande des établissements ne repose sur aucune obligation législative ou réglementaire », a-t-il souligné.

15h37 : Jean Castex s’exprimera à 17h

Le Premier ministre Jean Castex fera une déclaration vendredi à 17h à l’issue d’un Conseil de défense consacré à la gestion de l’épidémie qui connaît un rebond en France. Il ne devrait pas y avoir de mesures drastiques à attendre de la déclaration du Premier ministre, comme l’aurait été par exemple une fermeture des bars ou restaurants, mais un nouvel appel à la responsabilisation collective. 

Le chef du gouvernement fera cette déclaration depuis Matignon où il s’est placé en isolement après avoir côtoyé samedi dernier le directeur du Tour de France, positif au Covid-19. Un Conseil de défense s’est réuni vendredi en fin de matinée afin de « donner de la visibilité sur les prochaines semaines », selon Emmanuel Macron.

14h40 :  La Suisse place neuf régions françaises en zone à risque 

La Suisse a placé neuf régions métropolitaines françaises, dont l’Ile-de-France avec Paris et la Provence-Alpes-Côte-d’Azur, en zone à risque élevé en raison du nombre élevé de cas d’infections.

Voici la liste des régions concernées publiée sur le site de l’office fédéral suisse de la santé publique: Centre-Val de Loire, Corse, Hauts-de-France, Île de France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Pays de la Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Les régions frontalières Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Grand Est n’y figurent pas.

Au-delà de 60 cas pour 100 000 habitants pendant 14 jours, la Suisse peut classer un pays ou une région comme «à risque» et imposer une quarantaine de 10 jours à ceux qui en reviennent.

14h33 : Plus de 910 000 morts dans le monde

La pandémie a fait plus de 910 000 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles vendredi à 11H00 GMT. Plus de 28 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 191 802 décès, suivis par le Brésil avec 129 522 morts, l’Inde (75 271), le Mexique (69 649) et le Royaume-Uni (41 608).

14h23 : La Finlande relâche ses règles anti-Covid pour aider le tourisme

La Finlande va désormais autoriser les touristes européens à se rendre dans le pays pour des séjours ne dépassant pas trois jours, dans l’espoir de relancer le tourisme en Laponie, a annoncé le gouvernement ce vendredi.

Les touristes allemands, suédois et provenant d’autres pays où le nombre de nouveaux cas de Covid-19 enregistré sur les deux dernières semaines ne dépassent pas 25 par jour, seront autorisés à séjourner un maximum de trois jours. Ceux d’autres pays européens, comme la France ou le Royaume-Uni, dont les chiffres de Covid sont encore inquiétants, pourront également échapper à une quarantaine s’ils viennent en groupe, et rester également un maximum de 72 heures.13h41 :

13h41 : Dans le Pas-de-Calais, restaurants et commerces devront fermer à 0h30

La préfecture du Pas-de-Calais a décidé ce vendredi de renforcer dès ce vendredi les mesures sanitaires en vigueur dans le département, rapporte BFMTV. Les bars, restaurants, snacks, commerces d’alimentation et tous les débits de boissons doivent désormais fermer à 0h30.

13h38 : Le constructeur de poids lourds MAN veut supprimer un quart des effectifs

Le constructeur allemand de poids lourds MAN, filiale du groupe Volkswagen, a annoncé ce vendredi qu’il comptait supprimer 9 500 emplois, soit un quart de ses effectifs dans le monde, dans le cadre d’un plan de restructuration mondial.

Le directoire « a décidé une réorientation de grande envergure », incluant des économies de 1,8 milliard d’euros, dont « la suppression de jusqu’à 9 500 emplois en Allemagne, Autriche et dans le monde, dans tous les secteurs d’activité du groupe ».

Au premier semestre, marqué par la pandémie de Covid-19 qui a plongé de vastes pans de l’économie dans une crise sans précédent, MAN a affiché une perte d’exploitation de 423 millions d’euros avec une baisse du chiffre d’affaires de 26% sur un an, à 4,7 milliards.

13h07 : En Guadeloupe, un CHU proche de la saturation

En Guadeloupe, avec tous les indicateurs « au rouge » et un CHU au bord de la saturation, l’inquiétude monte au sein de la population et des services de santé.

Mardi, le directeur du CHU, Gérard Cotellon, a lancé l’alerte sur l’ »afflux continu et grandissant de patients » liés au Covid-19, indiquant que l’établissement accueillait à cette date « 50 patients » atteints de Covid-19, contre seulement quatre le 13 août. Le CHU avait activé son plan blanc fin août.

13h03 : Le gouvernement structure le pilotage du plan de relance

Comment s’assurer que les 100 milliards d’euros du plan de relance seront rapidement et efficacement déployés dans l’économie française ? À Paris, un conseil de suivi du plan de relance, présidé par le Premier ministre, et rassemblant les partenaires sociaux, des élus, etc., se réunira chaque mois. Jean Castex a aussi nommé récemment un conseiller dédié au suivi des mesures de relance, l’économiste Marc Ferracci, un proche d’Emmanuel Macron.

Bercy, où Bruno Le Maire est chargé de la Relance, aura son comité de pilotage, présidé par le ministre de l’Economie. Il se réunira chaque semaine, et agira sous la houlette de l’ancien directeur général des finances publiques Bruno Parent, nommé secrétaire général de ce comité, a indiqué jeudi Bruno Le Maire auditionné au Sénat.

Pour faire remonter les éventuels blocages administratifs sur le terrain, qui ralentiraient la machine, le gouvernement va nommer des sous-préfets à la relance dès début 2021.

12h53 : En Cisjordanie, hausse des destructions par Israël durant la pandémie

Les destructions de structures palestiniennes par les autorités israéliennes ont augmenté en Cisjordanie occupée durant la pandémie, aggravant la précarité de la population, a alerté l’Onu.

Entre mars et août 2020, 389 structures appartenant à des Palestiniens ont été détruites ou confisquées, soit 65 par mois, a affirmé jeudi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’Onu (Ocha), soulignant qu’il s’agissait de la moyenne mensuelle la plus élevée depuis quatre ans.  En six mois, « 442 Palestiniens se sont retrouvés sans-abri en raison des destructions, les exposant davantage aux risques liés à la pandémie », s’est alarmé l’Ocha dans un communiqué. « Sur le seul mois d’août, 205 personnes ont été déplacées, soit plus que sur n’importe quel mois depuis janvier 2017. »

Les autorités israéliennes ont indiqué « »mener des opérations contre les activités de planification et de construction illégales, par obligation de maintenir l’ordre public ».

12h15 : Le prochain « Koh-Lanta » tourné en France

La prochaine saison de l’émission de TF1 « Koh-Lanta » sera tournée en France face aux contraintes liées au Covid-19, a annoncé le présentateur Denis Brogniart sur Europe 1 vendredi. 

11h24 : Le Covid reconnu automatiquement comme maladie professionnelle pour les soignants

Le Covid-19 sera automatiquement reconnu comme maladie professionnelle pour les soignants touchés par le virus et ayant eu besoin d’un apport d’oxygène, les autres soignants et les non-soignants devant passer par un comité de deux médecins, selon le ministère de la Santé.

La parution d’un décret sur ce sujet est « imminente », selon les services du ministre de la Santé, Olivier Véran.

La reconnaissance sera automatique pour les soignants, hospitaliers et de ville, et pour les intervenants auprès des personnes vulnérables, à domicile ou en Ehpad, à une condition : ils doivent avoir contracté une forme sévère de la maladie, c’est-à-dire ayant bénéficié d’oxygénothérapie.

10h57 : À Calais, des associations scandalisées par l’interdiction de distribuer des repas aux migrants

Des associations d’aide aux migrants non mandatées par l’État se sont indignées ce vendredi de l’interdiction qui leur est faite de distribuer des repas à Calais, annoncée jeudi par la préfecture du Pas-de-Calais, dénonçant l’utilisation de la situation sanitaire comme un « prétexte ».

10h40 : Aucune « tentative de pouvoir médical », affirme Delfraissy

« Ce sont évidemment les politiques qui décident, on est là pour les aider à prendre des décisions qui sont extrêmement difficiles, et en aucune façon il n’y a eu ni l’envie, ni une tentative de pouvoir médical », a concédé le Pr Delfraissy ce vendredi matin.

« Il faut que nous nous reprenions en main. Car la solution est dans la distanciation physique », a-t-il rappelé sur Europe 1 ce vendredi.

« Ce qui est complexe dans cette situation, c’est que comme les gens ne voient pas » augmenter fortement le nombre d’hospitalisés et de morts, « ils disent: « On en fait trop ». Alors que c’est la seule façon de contenir la situation », a analysé l’épidémiologiste Dominique Costagliola dans l’émission « C dans l’air ».

10h35 : Sept morts dans une maison de retraite en Suisse

Sept personnes âgées sont décédées depuis la semaine passée dans une maison de retraite située dans le canton de Fribourg en Suisse, où l’épidémie de Covid-19 est repartie à la hausse comme dans le reste de l’Europe.

Outre les sept décès, la maison de retraite de Siviriez compte 34 autre résidents et 19 membres du personnel testés positifs, ont indiqué cette semaine les autorités cantonales fribourgeoises. Au vu du nombre importants de collaborateurs touchés dans l’établissement, et vu la situation exceptionnelle, le médecin cantonal a demandé à l’Hôpital de Fribourg de mettre à disposition des lits pour la prise en charge des soins de plusieurs résidents.

Une autre flambée de coronavirus a été observée dans le canton de Fribourg dans un établissement médico-social pour personnes âgées situées à Bulle. Un décès a pour l’instant été constaté, mais l’établissement compte actuellement 21 résidents et 13 collaborateurs positifs.

10h01 : « L’amour est dans le pré » résiste au Covid-19

« L’amour est dans le pré », l’émission de M6 qui permet à des agriculteurs esseulés de trouver l’âme sœur, revient lundi soir pour sa 15e saison, malgré des conditions de tournage compliquées par la crise sanitaire.

S’ils ont été invités à limiter les contacts pendant le speed dating (avec distanciation et gel hydroalcoolique), une fois réunis pour leur premier weekend en amoureux les participants ont pu laisser libre cours au romantisme et partager des moments d’intimité.

9h34 : Le cabaret parisien « Chez Michou » rouvre ce vendredi

Exit le coude à coude : avec plus que deux artistes sur scène et 45 spectateurs évidemment masqués, le célèbre cabaret de Michou, qui est décédé en janvier, sera le premier lieu de fête parisien à rouvrir vendredi soir.

Suivront le Paradis Latin et le Crazy Horse, tandis que le Moulin Rouge et Le Lido attendent les fêtes de fin d’année pour ressortir plumes et paillettes.

8h50 : Faure accuse Macron « d’encourager les fake-news »

Olivier Faure, premier secrétaire du PS, accuse le président Emmanuel Macron d’ »encourager les fake-news » en refusant « d’associer les représentants de la Nation » à la gestion de la crise sanitaire due au coronavirus, dans une lettre qu’il lui a adressée jeudi.

« Nous sommes collectivement devant un défi démocratique. Avec cette crise inédite, personne ne peut décider seul. Il est plus que jamais important d’associer les représentants de la nation. Vous ne le faites pas. Les partis et les présidents de groupe ne sont pas réunis, pas informés, pas associés. Ce n’est pas sain pour la vie politique de notre pays », écrit M. Faure.

6h25 : Amendes en cas de refus de port du masque au Québec

Des amendes seront infligées aux citoyens récalcitrants qui refuseront de porter le masque, obligatoire dans tous les lieux publics fermés du Québec, a annoncé jeudi le Premier ministre de cette province, la plus touchée par l’épidémie au Canada.

6h24 : Les médecins de soins intensifs moins susceptibles d’avoir été contaminés

Les médecins de soins intensifs, qui soignent pourtant les malades les plus graves, sont moins susceptibles d’avoir été infectés par le coronavirus que leurs collègues d’autres services, voire que les agents d’entretien des hôpitaux, selon une étude britannique parue ce vendredi.

6h23 : En Indonésie, Jakarta de nouveau confinée

Jakarta va imposer dès lundi un nouveau confinement partiel, a annoncé le gouverneur, qui craint un « effondrement » des infrastructures sanitaires. Les bureaux et commerces des secteurs non essentiels seront fermés, ainsi que les lieux de loisirs et les lieux de culte les plus grands.

6h19 : À Calais, l’État interdit aux associations non mandatées de distribuer des repas aux migrants

La préfecture du Pas-de-Calais a annoncé interdire aux associations non mandatées par l’État de distribuer des repas aux migrants à Calais, à partir de ce vendredi et jusqu’à la fin du mois de septembre, « pour mettre fin aux troubles à l’ordre public et limiter les risques sanitaires liés à des rassemblements non déclarés ».

6h17 : Premier mort du coronavirus en Polynésie

La Polynésie française déplore son premier décès lié au Covid-19, a annoncé jeudi le ministre de la Santé local, Jacques Raynal. La patiente décédée est une octogénaire souffrant de comorbidités : elle était déjà en mauvais état de santé avant de contracter le virus. Elle vivait dans un foyer épidémique, Vaitavatava, un quartier populaire de Papeete.

6h12 : Six mois de pandémie

Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qualifiait le Covid-19 de « pandémie ». Ce vendredi, cette déclaration datera exactement de six mois. Depuis son apparition, en décembre 2019 à Wuhan, dans le centre de la Chine, le coronavirus a fait plus de 900 000 morts sur la planète, contaminé plus de 27,6 millions de personnes et entraîné une crise mondiale à l’ampleur inédite.

La source officielle de cet article : ledauphine.com

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password