Coronavirus : Qu'en est-il du report des jours de congé ?

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Coronavirus: les reports de paiement atteignent déjà un milliard d'euros

Les travailleurs qui souhaitent reporter leurs congés à cause de l’épidémie de coronavirus doivent le faire en accord avec leur employeur, rappelle jeudi le prestataire de services Partena Professional. 

Les entreprises ne peuvent par ailleurs pas obliger leurs employés à prendre des jours de vacances aux dates qui les arrangent. A l’approche des vacances de Pâques, des travailleurs veulent reporter leurs jours de congé planifiés en raison du confinement. Certains employeurs souhaitent par contre que leurs employés prennent des vacances à cause d’une baisse de l’activité ou préfèrent que les collaborateurs postposent leur congé car l’entreprise tourne à plein régime.

Le travailleur ne peut toutefois pas imposer unilatéralement la date de ses vacances et, à l’inverse, l’employeur ne peut obliger ses travailleurs à prendre des jours de vacances aux dates qui l’arrangent, résume Catherine Legardien, legal expert chez Partena Professional. En cette période de confinement, le report des congés planifiés doit donc résulter d’un accord individuel entre l’employeur et chaque travailleur.

En ces circonstances exceptionnelles, l’experte ajoute que les employeurs pourraient édicter certaines recommandations par rapport à la prise des congés, afin d’appliquer « avec souplesse » les principes juridiques. « Il est essentiel de donner aux travailleurs une explication relative aux circonstances et aux raisons qui nécessitent de telles recommandations (activités qui tournent au ralenti ou, au contraire, augmentation de la charge de travail, nécessité d’avoir tout le personnel présent au moment de la reprise normale des activités, etc.) », ajoute Catherine Legardien.

Selon la situation, l’employeur pourrait par exemple accepter le report d’un nombre maximum de jours de congé ou en demander le report d’un nombre limité, ainsi qu’encourager la prise d’un certain nombre de jours de congé pendant la période de confinement ou plus particulièrement durant les vacances de Pâques.

Source de cet article : Lalibre.be

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password