Coronavirus: Timbtrack, la jeune société namuroise s’adapte pour produire des visières de protection

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Verdi le combattant

Sans surprise, et comme dans nombre de secteurs professionnels en cette période de confinement, la société IBR SA (Timbtrack), active dans le développement d’outils digitaux pour la gestion forestière, a vu son activité chuter. Pour ses jeunes dirigeants, Quentin d’Huart et Geoffroy de Cannière, il n’était pas envisageable de rester inactif face à l’actuelle crise sanitaire. Sans laisser la place au découragement, c’est la résilience qui a pris le dessus comme l’indique avec fierté Investsud qui a soutenu ce projet : « Avec agilité, créativité, énergie et passion, IBR SA (Timbtrack) a pu développer très rapidement une ligne de production industrielle de visières de protection pour le personnel en première ligne. Grâce au concours du CHU UCL Namur et en partenariat avec Guru Plastics, les 1.150 premières visières de grande qualité ont déjà été distribuées aux soignants et à la protection civile (Vivalia, CHU UCL Namur, CHR Liège, CHR Verviers, UZ Anvers…). Dans la foulée, la production régulière et l’assemblage sont organisés (notamment avec la Ressourcerie Namuroise) pour apporter un produit très demandé ‘Made in Belgium’. »

Selon Geoffroy de Cannière, associé et responsable de ventes, la production sera de 2.000 visières cette semaine, avant d’atteindre une moyenne hebdomadaire de 3.000 visières. Le jeune entrepreneur s’investit pleinement dans ce projet solidaire et entrepreneurial: « Mon père étant médecin, je suis assez sensible à la cause des soignants dans cette crise. J’ai vu à la télévision un reportage sur des visières, j’ai appelé Quentin pour voir si nous pouvions produire un produit un peu plus protégeant (couvrant une partie de la tête aussi et allant plus loin sur les côtés, tout en restant confortable à l’utilisation) et surtout en grand nombre. Quelques dessins et coups de fil, et le projet était né. »

Cette visière conçue spécifiquement pour lutter contre le coronavirus, est une protection complète optimale (face, côté, dessus) pour les soignants et personnes exposées à des risques de contamination par aérosol (postillons). Sa surface lisse, résistante à la désinfection, permet de multiples réutilisations. Le plexiglass peut d’ailleurs être remplacé en cas de casse ou de rayures. Le design a aussi été pensé pour éliminer le maximum d’interstices.

La méthode de production par moule a été choisie par ses concepteurs pour pouvoir sortir un nombre de visières important en très peu de temps. « Pour la ligne de production, le plus compliqué était de refaire des moules pour injecter le plastique. Notre sous-traitant, partenaire dans ce projet, Guru Plastic, s’est montré d’une efficacité rare en la matière, il a réussi à faire des moules pour pouvoir injecter le plastique en moins d’une semaine » se réjouit Geoffroy de Cannière. « Pour passer à une production industrielle plus importante, nous avons lancé un partenariat avec DeSter pour produire des visières en plus grande quantité. »

Une fois le projet concrétisé, la jeune entreprise a lancé un appel de crowdfunding et bénéficié du soutien financier d’Investsud. « Notre devoir et notre quotidien est d’être à l’écoute de nos partenaires pour accélérer leur créativité et sécuriser leur trésorerie. Cela a été le cas avec Timbtrack » se félicite Benoit Coppée. Le Directeur général d’Investsud est convaincu de la nécessité de soutenir de tels projets afin que les petits ruisseaux forment des rivières: « Un autre de nos partenaires prépare pour la sortie du confinement un système de purification de l’air dans les salles d’attentes des maisons médicales et des pharmacies. »

Les hôpitaux qui en ont besoin sont invités à s’adresser à Timbtrack.

Source de cet article : Lalibre.be

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password