Coronavirus: un juge brésilien interdit aux missionnaires d’approcher les peuples d’Amazonie

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Coronavirus: un juge brésilien interdit aux missionnaires d’approcher les peuples d’Amazonie

Publié le :

Ces communautés indigènes sont très vulnérables aux maladies apportées de l’extérieur et l’épidémie de coronavirus, qui sévit dans le pays, est particulièrement redoutée.

La décision est historique. Un juge brésilien a interdit aux missionnaires chrétiens évangéliques de pénétrer sur le territoire de peuples indigènes d’Amazonie.

L’objectif est clair : protéger ces communautés très vulnérables face aux maladies venues de l’extérieur. À ce jour, vingt-trois membres de tribus indigènes du Brésil ont été contaminés par le nouveau coronavirus et trois en sont morts.

Désormais, plus aucun missionnaire ne doit s’aventurer dans la vallée du Javari. Cette réserve, située dans le nord-ouest du Brésil, abrite la plus grande concentration au monde de communautés autochtones isolées, c’est-à-dire sans contact avec l’extérieur.

La police et l’armée autorisées à expulser tout contrevenant

C’est une zone très difficile d’accès, que la branche brésilienne d’Ethnos360, l’un des plus grands groupes évangéliques au monde, prévoyait de rejoindre à l’aide d’un hélicoptère flambant neuf. Cette organisation américaine controversée a directement été citée par le juge fédéral Fabiano Verli.

Celui-ci a rappelé que dans le passé, des maladies courantes comme la rougeole ont décimé des populations entières, après la visite de missionnaires. On estime que près de de 95% des autochtones d’Amérique ont été décimés par des maladies amenées par des colons européens.

Par sa décision, le juge brésilien donne raison à l’organisation autochtone de la vallée du Javari qui plaide pour le droit à l’isolement. Désormais la police et l’armée sont autorisées à expulser tout contrevenant trouvé dans la réserve et à le condamner à une amende d’environ 175 euros.

Bolsonaro en faveur des fondamentaliste évangéliques

« Dans une décision historique, le juge Fabiano Verli a empêché les missionnaires évangéliques de contacter les peuples autochtones isolés de la vallée de Javari, qui abrite la plus grande concentration de communautés isolées de la planète », précise un communiqué de l’organisation l’ONG Survival International.

La décision fait grand bruit car l’année dernière, le président Bolsonaro a placé un fondamentaliste évangélique à la tête du département gouvernemental qui protège les territoires de ces peuples non contactés. Un homme qui a justement passé 10 ans à convertir ces populations, sous la bannière de la même mission évangélique américaine.

Avec un dernier bilan de 33 682 cas et 2 141 morts du Covid-19, les autorités sanitaires brésiliennes prévoient un pic de la maladie en mai.

Source du post: RFI

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password