COVID-19: l’UdeM met plus d’un million de dollars à la disposition de la communauté étudiante

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
COVID-19: l’UdeM met plus d’un million de dollars à la disposition de la communauté étudiante

Devant les bouleversements qu’occasionne la crise sanitaire dans leur parcours de formation, de nombreux étudiants et étudiantes ont besoin d’une aide financière d’appoint.

Afin de les soutenir, l’Université de Montréal a constitué un fonds d’urgence en rassemblant divers fonds disponibles pour le soutien à la communauté étudiante, des montants provenant du Fonds d’amélioration de la vie étudiante (FAVE) et des Frais d’amélioration des services technologiques et informatiques et des collections des bibliothèques (STIC). Les associations étudiantes y ont également contribué: la Fédération des associations étudiantes du campus de l’Université de Montréal (FAÉCUM) y injecte 50 000 $ et l’Association générale des étudiants et étudiantes de la Faculté de l’éducation permanente (AGEEFEP) 20 000 $. Les syndicats d’enseignants, soit le Syndicat général des professeurs et professeures de l’UdeM (SGPUM) et le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université de Montréal (SCCCUM), ont également répondu à l’appel. Enfin, la Fondation J. A. DeSève a fait un don de 75 000 $ et une collecte de fonds auprès des diplômés, amis et donateurs de l’Université a permis d’amasser plus de 200 000 $ en quelques jours.

«Face à une crise sans précédent, notre communauté se mobilise de façon exceptionnelle, souligne le recteur Guy Breton. Nos services, nos associations étudiantes, nos syndicats d’enseignants, nos diplômés et nos donateurs ont tous répondu à l’appel et mis en commun des ressources pour soutenir les étudiantes et les étudiants dans le besoin. Je les remercie chaleureusement de cet appui, qui démontre bien que notre communauté est plus soudée que jamais.»

«Cette crise a des répercussions importantes sur les étudiantes et les étudiants, affirme Sandrine Desforges, secrétaire générale de la FAÉCUM. Beaucoup ont perdu leur emploi ou leur logement. D’autres ont un accès réduit aux outils technologiques nécessaires à la poursuite de la session à distance, comme un ordinateur ou une connexion Internet adéquate. Des étudiantes et des étudiants internationaux doivent demeurer au pays plus longtemps que prévu. En ces moments difficiles, il est primordial que toutes et tous se mobilisent pour aider les étudiantes et les étudiants en situation de précarité.»

«Nous adoptons des mesures exceptionnelles pour faire face à une situation qui l’est tout autant. Nous espérons grandement que ce fonds d’urgence permettra aux étudiants et aux étudiantes en situation de précarité de passer à travers cette période difficile et de poursuivre leur parcours universitaire», indique Andréanne St-Gelais, présidente de l’AGEEFEP.

«La crise actuelle a des impacts multiples sur les étudiantes et étudiants, notamment sur celles et ceux qui ont perdu leur emploi, qui ont des enfants à charge ou qui viennent de l’international, souligne Audrey Laplante, première vice-présidente du Syndicat général des professeurs et professeures de l’Université de Montréal. Le SGPUM salue donc la création de ce fonds d’urgence et a choisi d’y contribuer en espérant que cela permettra aux étudiantes et étudiants qui vivent dans la précarité de mieux passer au travers de cette période qui, même sans entraîner de problèmes financiers, peut s’avérer anxiogène pour plusieurs. Le SGPUM encourage par ailleurs les professeures et professeurs qui le souhaitent à faire un don individuel.»

«Les chargés et chargées de cours, en tant que contractuels, sont très sensibles à la précarité que vivent bon nombre d’étudiants et d’étudiantes en cette période de crise, tout particulièrement les étudiantes et étudiants internationaux et celles et ceux qui ont perdu leur emploi. Le SCCCUM souhaite contribuer à l’allègement des pressions financières qu’ils et elles vivent et il invite ses membres à faire de même», dit Pierre G. Verge, président du SCCCUM.

Jusqu’à maintenant, plus d’un million de dollars a été recueilli et sera mis à la disposition des étudiants et étudiantes qui ont besoin d’une aide ponctuelle. Certaines sommes serviront à fournir des ordinateurs et autres outils technologiques afin qu’ils puissent suivre les formations à distance conçues à leur intention. D’autres fonds seront distribués sous forme d’aide financière pour soutenir ceux et celles qui ont perdu leur emploi et ne parviennent pas à subvenir à leurs besoins, que ce soit pour la nourriture ou pour le logement.

Les étudiants et étudiantes qui sont dans une situation précaire en raison de la crise sanitaire actuelle sont invités à déposer leur demande d’aide en remplissant un formulaire, accessible à compter du mercredi 8 avril sur le site du Bureau de l’aide financière des Services aux étudiants de l’UdeM.

Les personnes qui désirent contribuer au fonds peuvent le faire en tout temps sur le site du Réseau des diplômés et des donateurs de l’UdeM.

Source : UDM

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password