David Bowie : pour se cultiver

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
David Bowie et "Calmos" : nos conseils pour se cultiver pendant le confinement
La pochette de l’album, une photo réalisée à New York en 1996. (Albert Watson)

Pour passer le temps pendant le confinement, franceinfo vous propose des conseils culture. Chaque jour, nous vous conseillons de la lecture, de la musique, une exposition, des séries ou des films.

Changesnowbowie, l’enregistrement acoustique de David Bowie pour la BBC

Soyons francs, c’est toujours très émouvant d’entendre ressurgir la voix de David Bowie.Soyons francs également, depuis sa disparition il y a quatre ans, pas un trimestre ne passe ou presque sans une réédition, un best-of, un inédit qui l’est plus ou moins d’ailleurs… Alors, ce Changesnowbowie est-il différent? C’est en tout cas un moment particulier: le 8 janvier 1997, la BBC célèbre les 50 ans de l’icône en organisant une émission spéciale. Après les témoignages d’admiration, Bowie chante, la plupart en acoustique, certains de ses titres favoris.

Lady Stardust, The Supermen, Andy Warhol, Aladdin Sane… Pas forcément les tubes mais neuf chanson dépouillées, parfois accompagnées par la voix de Gail Ann Dorsey.A l’origine, le vinyle inédit devait sortir pour le Disquaire Day, repoussé de samedi dernier au 20 juin prochain. En attendant, heureusement il y a le streaming car la voix, surtout dépouillée, de David Bowie est toujours une compagne idéale, dans n’importe quelle situation.

Calmos de Bertrand Blier, un film passé de nanar scandaleux à film culte

Deux ans après le succès du sulfureux Les valseuses, Bertrand Blier va très loin dans la provocation et le mauvais goût. Il qualifiera lui-même Calmos comme la grosse connerie de sa vie. Réactionnaire pour la gauche, pornographique pour la droite, scandaleusement misogyne pour les féministes, la sortie du film est douloureuse.

Il faut dire que Bertrand Blier n’y va pas avec le dos de la cuillère.Paul et Albert, interprétés par Jean-Pierre Marielle et Jean Rochefort, sont deux hommes épuisés par les femmes. Ils décident de tout plaquer, leurs épouses, leurs vies, pour se réfugier à la campagne où ils préfèrent la bonne bouffe entre hommes aux plaisirs de la chair.

Bertrand Blier, qui pensait avoir acquis l’art délicat du scandale avec Les valseuses, fonce ici tête baissée, sans limite. C’est bien une guerre des sexes qu’il met à l’écran, de la gauloiserie misanthrope et nihiliste. Ces hommes qui fuient les femmes sont désormais chassés par des armées d’amazones en mal de sexe.

Calmos est un échec commercial, difficile à assumer pour son auteur et ses interprètes. Pourtant, avec le temps, il est réhabilité et finit par devenir culte, certains voyant même dans ces femmes effrayantes pour les personnages masculins, de véritables héroïnes. Pas sur que Bertrand Blier ait,à l’époque, imaginé plusieurs niveaux de lecture. Cependant, les prestations de Brigitte Fossey, Sylvie Joly, Dominique Lavanant, sont tout aussi convaincantes que les saillies verbales du duo Marielle-Rochefort, inoxydable même 44 ans après.

Source officielle de cet article : francetvinfo.fr

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password