découvrez où en est la pandémie de Covid-19 dans votre département

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
découvrez où en est la pandémie de Covid-19 dans votre département

Découvrez les indicateurs clés de l’épidémie,département par département, à quelques jours du déconfinement, prévu le lundi 11 mai.

Encore quelques heures et la France sera un pays coupé en deux. Jeudi 7mai, le gouvernement présente, à partir de 16 heures, les derniers détails du plan de déconfinement, dont une carte des départements en fonction du degré de circulation du Covid-19.D’un côté seront classés les départements verts, où la circulation épidémique du virus est jugée faible. De l’autre, les départements rouges, où le virus circule encore activement.

>> Suivez l’évolution de l’épidémie en Francedans notre direct

Cette carte doit permettre d’adapter le déconfinement du 11 mai « aux réalités locales », selon le Premier ministre, Edouard Philippe. En attendant, de grandes disparités existent entre les départements.Du Haut-Rhin à la Creuse, en passant par la Seine-Saint-Denis, le coronavirus n’a pas contaminétous les territoires avec la même intensité. Nombre d’hospitalisations en réanimation, de décès, de retours à domicile, surmortalité…Avant de découvrir le découpagebicolore qui aura des conséquences sur les modalités du déconfinement, nous vous proposons de faire lepoint sur l’évolution de l’épidémie dans votre département, grâce à notre moteur de recherche.

Ain (01)

Dans le département de l’Ain, 148 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 11 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 34 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 85 depuis le début de l’épidémie, soit 12,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 278 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Ain représente une surmortalité de 25% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Aisne (02)

Dans le département de l’Aisne, 270 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 29 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 20 avril, avec 47 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 223 depuis le début de l’épidémie, soit 42,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 669 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Aisne représente une surmortalité de 51% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Allier (03)

Dans le département de l’Allier, 40 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 11 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 11 avril, avec 22 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 29 depuis le début de l’épidémie, soit 8,8 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 131 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Allier représente une sous-mortalité de -2% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Alpes-de-Haute-Provence (04)

Dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, 23 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 2 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 5 avril, avec 7 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 8 depuis le début de l’épidémie, soit 4,8 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 108 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Alpes-de-Haute-Provence représente une sous-mortalité de -2% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Hautes-Alpes (05)

Dans le département des Hautes-Alpes, 38 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 4 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 17 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 10 depuis le début de l’épidémie, soit 7,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 100 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Hautes-Alpes représente une sous-mortalité de -6% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Alpes-Maritimes (06)

Dans le département des Alpes-Maritimes, 203 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 26 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 87 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 148 depuis le début de l’épidémie, soit 13,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 497 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Alpes-Maritimes représente une surmortalité de 11% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Ardèche (07)

Dans le département de l’Ardèche, 156 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 11 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 21 avril, avec 26 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 77 depuis le début de l’épidémie, soit 23,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 225 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Ardèche représente une surmortalité de 29% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Ardennes (08)

Dans le département des Ardennes, 45 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 8 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 15 avril, avec 18 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 41 depuis le début de l’épidémie, soit 15,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 119 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Ardennes représente une surmortalité de 17% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Ariège (09)

Dans le département de l’Ariège, 7 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 3 avril, avec 6 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 2 depuis le début de l’épidémie, soit 1,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 29 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Ariège représente une sous-mortalité de -6% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Aube (10)

Dans le département de l’Aube, 214 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 15 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 20 avril, avec 27 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 113 depuis le début de l’épidémie, soit 36,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 456 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Aube représente une surmortalité de 14% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Aude (11)

Dans le département de l’Aude, 31 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 4 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 4 avril, avec 20 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 53 depuis le début de l’épidémie, soit 14,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 179 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Aude représente une surmortalité de 9% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Aveyron (12)

Dans le département de l’Aveyron, 23 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 2 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 4 avril, avec 11 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 22 depuis le début de l’épidémie, soit 7,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 119 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Aveyron représente une surmortalité de 18% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Bouches-du-Rhône (13)

Dans le département des Bouches-du-Rhône, 838 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 143 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 13 avril, avec 270 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 435 depuis le début de l’épidémie, soit 21,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 2447 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Bouches-du-Rhône représente une surmortalité de 3% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Calvados (14)

Dans le département du Calvados, 150 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 22 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 10 avril, avec 59 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 63 depuis le début de l’épidémie, soit 9,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 186 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Calvados représente une surmortalité de 3% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Cantal (15)

Dans le département du Cantal, 27 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 3 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 14 avril, avec 9 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 8 depuis le début de l’épidémie, soit 5,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 29 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Cantal représente une sous-mortalité de -9% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Charente (16)

Dans le département de la Charente, 4 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 3 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 2 avril, avec 8 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 12 depuis le début de l’épidémie, soit 3,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 42 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Charente représente une sous-mortalité de -2% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Charente-Maritime (17)

Dans le département de la Charente-Maritime, 57 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 11 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 26 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 43 depuis le début de l’épidémie, soit 6,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 98 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Charente-Maritime représente une surmortalité de 3% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Cher (18)

Dans le département du Cher, 90 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 4 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 17 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 63 depuis le début de l’épidémie, soit 21,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 94 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Cher représente une surmortalité de 16% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Corrèze (19)

Dans le département de la Corrèze, 74 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 9 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 20 avril, avec 13 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 28 depuis le début de l’épidémie, soit 11,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 74 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Corrèze représente une surmortalité de 3% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Côte-d’Or (21)

Dans le département de la Côte-d’Or, 267 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 34 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 16 avril, avec 81 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 221 depuis le début de l’épidémie, soit 41,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 680 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Côte-d’Or représente une surmortalité de 36% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Côtes-d’Armor (22)

Dans le département des Côtes-d’Armor, 51 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 3 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 17 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 26 depuis le début de l’épidémie, soit 4,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 143 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Côtes-d’Armor représente une surmortalité de 3% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Creuse (23)

Dans le département de la Creuse, 18 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 7 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 13 avril, avec 15 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 5 depuis le début de l’épidémie, soit 4,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 40 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Creuse représente une surmortalité de 13% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Dordogne (24)

Dans le département de la Dordogne, 24 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 14 avril, avec 7 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 9 depuis le début de l’épidémie, soit 2,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 64 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Dordogne représente une sous-mortalité de -10% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Doubs (25)

Dans le département du Doubs, 145 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 32 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 81 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 128 depuis le début de l’épidémie, soit 23,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 467 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Doubs représente une surmortalité de 58% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Drôme (26)

Dans le département de la Drôme, 96 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 21 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 71 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 121 depuis le début de l’épidémie, soit 23,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 414 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Drôme représente une surmortalité de 19% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Eure (27)

Dans le département de l’Eure, 112 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 8 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 31 mars, avec 15 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 70 depuis le début de l’épidémie, soit 11,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 110 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Eure représente une surmortalité de 24% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Eure-et-Loir (28)

Dans le département de l’Eure-et-Loir, 227 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 21 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 31 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 99 depuis le début de l’épidémie, soit 23,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 346 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Eure-et-Loir représente une surmortalité de 35% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Finistère (29)

Dans le département du Finistère, 57 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 11 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 43 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 38 depuis le début de l’épidémie, soit 4,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 135 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Finistère représente une surmortalité de 6% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Corse-du-Sud (2A)

Dans le département de la Corse-du-Sud, 48 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 4 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 1 avril, avec 24 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 43 depuis le début de l’épidémie, soit 26,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 99 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Corse-du-Sud représente une surmortalité de 34% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haute-Corse (2B)

Dans le département de la Haute-Corse, 8 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 2 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 5 avril, avec 3 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 8 depuis le début de l’épidémie, soit 4,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 95 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Haute-Corse représente une sous-mortalité de -15% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Gard (30)

Dans le département du Gard, 114 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 22 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 43 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 72 depuis le début de l’épidémie, soit 9,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 207 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Gard représente une surmortalité de 12% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haute-Garonne (31)

Dans le département de la Haute-Garonne, 113 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 38 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 108 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 54 depuis le début de l’épidémie, soit 3,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 503 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Haute-Garonne représente une surmortalité de 2% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Gers (32)

Dans le département du Gers, 28 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 3 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 26 avril, avec 6 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 19 depuis le début de l’épidémie, soit 10 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 60 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Gers représente une surmortalité de 1% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Gironde (33)

Dans le département de la Gironde, 203 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 43 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 13 avril, avec 103 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 122 depuis le début de l’épidémie, soit 7,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 701 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Gironde représente une sous-mortalité de -1% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Hérault (34)

Dans le département de l’Hérault, 95 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 24 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 3 avril, avec 80 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 113 depuis le début de l’épidémie, soit 9,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 562 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Hérault représente une surmortalité de 10% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Ille-et-Vilaine (35)

Dans le département de l’Ille-et-Vilaine, 132 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 12 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 49 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 75 depuis le début de l’épidémie, soit 6,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 301 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Ille-et-Vilaine représente une surmortalité de 7% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Indre (36)

Dans le département de l’Indre, 117 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 8 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 11 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 69 depuis le début de l’épidémie, soit 31,8 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 73 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Indre représente une surmortalité de 33% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Indre-et-Loire (37)

Dans le département de l’Indre-et-Loire, 155 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 24 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 11 avril, avec 64 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 65 depuis le début de l’épidémie, soit 10,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 223 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Indre-et-Loire représente une surmortalité de 8% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Isère (38)

Dans le département de l’Isère, 167 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 23 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 66 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 113 depuis le début de l’épidémie, soit 8,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 465 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Isère représente une surmortalité de 10% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Jura (39)

Dans le département du Jura, 83 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 6 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 15 avril, avec 18 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 48 depuis le début de l’épidémie, soit 18,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 181 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Jura représente une surmortalité de 8% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Landes (40)

Dans le département des Landes, 17 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 3 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 14 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 10 depuis le début de l’épidémie, soit 2,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 58 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Landes représente une surmortalité de 6% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Loir-et-Cher (41)

Dans le département du Loir-et-Cher, 142 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 9 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 20 avril, avec 19 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 50 depuis le début de l’épidémie, soit 15,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 143 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Loir-et-Cher représente une surmortalité de 16% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Loire (42)

Dans le département de la Loire, 377 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 58 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 107 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 198 depuis le début de l’épidémie, soit 25,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 648 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Loire représente une surmortalité de 17% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haute-Loire (43)

Dans le département de la Haute-Loire, 33 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 12 avril, avec 7 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 11 depuis le début de l’épidémie, soit 4,8 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 72 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Haute-Loire représente une sous-mortalité de -7% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Loire-Atlantique (44)

Dans le département de la Loire-Atlantique, 207 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 20 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 10 avril, avec 70 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 130 depuis le début de l’épidémie, soit 9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 441 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Loire-Atlantique représente une surmortalité de 8% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Loiret (45)

Dans le département du Loiret, 243 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 39 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 80 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 75 depuis le début de l’épidémie, soit 11 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 425 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Loiret représente une surmortalité de 10% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Lot (46)

Dans le département du Lot, 12 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 13 avril, avec 10 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 19 depuis le début de l’épidémie, soit 11 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 53 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Lot représente une surmortalité de 1% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Lot-et-Garonne (47)

Dans le département du Lot-et-Garonne, 28 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 3 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 29 mars, avec 8 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 8 depuis le début de l’épidémie, soit 2,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 44 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Lot-et-Garonne représente une surmortalité de 8% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Lozère (48)

Dans le département de la Lozère, 2 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 1 avril, avec 2 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 1 depuis le début de l’épidémie, soit 1,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 18 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Lozère représente une surmortalité de 4% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Maine-et-Loire (49)

Dans le département du Maine-et-Loire, 159 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 23 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 5 avril, avec 55 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 104 depuis le début de l’épidémie, soit 12,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 411 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Maine-et-Loire représente une surmortalité de 13% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Manche (50)

Dans le département de la Manche, 57 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 8 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 24 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 42 depuis le début de l’épidémie, soit 8,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 104 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Manche représente une surmortalité de 17% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Marne (51)

Dans le département de la Marne, 322 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 31 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 71 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 223 depuis le début de l’épidémie, soit 39,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 723 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Marne représente une surmortalité de 43% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haute-Marne (52)

Dans le département de la Haute-Marne, 77 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 11 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 23 avril, avec 23 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 60 depuis le début de l’épidémie, soit 35,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 145 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Haute-Marne représente une surmortalité de 28% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Mayenne (53)

Dans le département de la Mayenne, 78 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 6 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 15 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 34 depuis le début de l’épidémie, soit 11,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 97 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Mayenne représente une surmortalité de 13% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Meurthe-et-Moselle (54)

Dans le département de Meurthe-et-Moselle, 334 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 68 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 3 avril, avec 180 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 292 depuis le début de l’épidémie, soit 40 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 795 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de Meurthe-et-Moselle représente une surmortalité de 31% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Meuse (55)

Dans le département de la Meuse, 139 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 16 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 10 avril, avec 24 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 89 depuis le début de l’épidémie, soit 49 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 286 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Meuse représente une surmortalité de 36% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Morbihan (56)

Dans le département du Morbihan, 119 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 14 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 13 avril, avec 35 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 83 depuis le début de l’épidémie, soit 11 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 304 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Morbihan représente une surmortalité de 10% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Moselle (57)

Dans le département de la Moselle, 697 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 82 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 1 avril, avec 181 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 688 depuis le début de l’épidémie, soit 66,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 1755 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Moselle représente une surmortalité de 63% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Nièvre (58)

Dans le département de la Nièvre, 48 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 4 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 19 avril, avec 11 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 23 depuis le début de l’épidémie, soit 11,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 49 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Nièvre représente une surmortalité de 15% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Nord (59)

Dans le département du Nord, 823 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 142 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 279 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 467 depuis le début de l’épidémie, soit 18 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 1416 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Nord représente une surmortalité de 20% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Oise (60)

Dans le département de l’Oise, 401 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 31 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 12 avril, avec 73 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 344 depuis le début de l’épidémie, soit 41,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 793 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Oise représente une surmortalité de 55% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Orne (61)

Dans le département de l’Orne, 74 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 8 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 15 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 30 depuis le début de l’épidémie, soit 10,8 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 158 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Orne représente une surmortalité de 6% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Pas-de-Calais (62)

Dans le département du Pas-de-Calais, 397 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 67 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 126 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 241 depuis le début de l’épidémie, soit 16,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 918 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Pas-de-Calais représente une surmortalité de 7% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Puy-de-Dôme (63)

Dans le département du Puy-de-Dôme, 42 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 13 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 5 avril, avec 41 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 36 depuis le début de l’épidémie, soit 5,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 137 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Puy-de-Dôme représente une stagnation par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Pyrénées-Atlantiques (64)

Dans le département des Pyrénées-Atlantiques, 44 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 5 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 3 avril, avec 30 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 25 depuis le début de l’épidémie, soit 3,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 174 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Pyrénées-Atlantiques représente une sous-mortalité de -1% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Hautes-Pyrénées (65)

Dans le département des Hautes-Pyrénées, 57 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 3 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 7 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 22 depuis le début de l’épidémie, soit 9,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 104 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Hautes-Pyrénées représente une surmortalité de 4% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Pyrénées-Orientales (66)

Dans le département des Pyrénées-Orientales, 11 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 5 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 30 mars, avec 37 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 34 depuis le début de l’épidémie, soit 7,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 266 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Pyrénées-Orientales représente une surmortalité de 1% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Bas-Rhin (67)

Dans le département du Bas-Rhin, 825 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 130 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 3 avril, avec 283 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 550 depuis le début de l’épidémie, soit 48,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 1776 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Bas-Rhin représente une surmortalité de 62% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haut-Rhin (68)

Dans le département du Haut-Rhin, 818 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 93 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 3 avril, avec 163 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 712 depuis le début de l’épidémie, soit 93,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 2002 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Haut-Rhin représente une surmortalité de 135% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Rhône (69)

Dans le département du Rhône, 1044 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 128 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 5 avril, avec 304 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 542 depuis le début de l’épidémie, soit 28,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 1932 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Rhône représente une surmortalité de 39% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haute-Saône (70)

Dans le département de la Haute-Saône, 97 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 8 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 27 mars, avec 23 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 73 depuis le début de l’épidémie, soit 31,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 181 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Haute-Saône représente une surmortalité de 42% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Saône-et-Loire (71)

Dans le département de Saône-et-Loire, 224 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 19 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 38 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 166 depuis le début de l’épidémie, soit 30,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 472 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de Saône-et-Loire représente une surmortalité de 17% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Sarthe (72)

Dans le département de la Sarthe, 123 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 8 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 3 avril, avec 25 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 62 depuis le début de l’épidémie, soit 11,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 239 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Sarthe représente une surmortalité de 15% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Savoie (73)

Dans le département de la Savoie, 66 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 9 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 4 avril, avec 36 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 52 depuis le début de l’épidémie, soit 12 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 332 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Savoie représente une surmortalité de 15% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haute-Savoie (74)

Dans le département de la Haute-Savoie, 203 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 25 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 95 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 147 depuis le début de l’épidémie, soit 17,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 663 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Haute-Savoie représente une surmortalité de 29% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Paris (75)

Dans le département de Paris, 2104 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 404 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 855 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 1542 depuis le début de l’épidémie, soit 71,8 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 4341 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de Paris représente une surmortalité de 74% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Seine-Maritime (76)

Dans le département de la Seine-Maritime, 185 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 32 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 116 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 158 depuis le début de l’épidémie, soit 12,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 579 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Seine-Maritime représente une surmortalité de 15% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Seine-et-Marne (77)

Dans le département de Seine-et-Marne, 630 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 107 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 14 avril, avec 209 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 528 depuis le début de l’épidémie, soit 37,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 1843 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de Seine-et-Marne représente une surmortalité de 82% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Yvelines (78)

Dans le département des Yvelines, 765 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 82 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 193 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 442 depuis le début de l’épidémie, soit 30,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 1517 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Yvelines représente une surmortalité de 73% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Deux-Sèvres (79)

Dans le département des Deux-Sèvres, 16 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 2 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 10 avril, avec 12 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 19 depuis le début de l’épidémie, soit 5,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 46 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Deux-Sèvres représente une surmortalité de 23% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Somme (80)

Dans le département de la Somme, 248 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 31 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 77 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 186 depuis le début de l’épidémie, soit 32,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 542 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Somme représente une surmortalité de 22% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Tarn (81)

Dans le département du Tarn, 33 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 9 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 27 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 21 depuis le début de l’épidémie, soit 5,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 82 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Tarn représente une sous-mortalité de -13% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Tarn-et-Garonne (82)

Dans le département du Tarn-et-Garonne, 10 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 6 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 11 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 4 depuis le début de l’épidémie, soit 1,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 33 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Tarn-et-Garonne représente une sous-mortalité de -14% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Var (83)

Dans le département du Var, 224 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 29 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 62 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 116 depuis le début de l’épidémie, soit 10,8 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 714 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Var représente une surmortalité de 11% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Vaucluse (84)

Dans le département du Vaucluse, 59 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 6 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 5 avril, avec 24 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 29 depuis le début de l’épidémie, soit 5,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 195 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Vaucluse représente une surmortalité de 3% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Vendée (85)

Dans le département de la Vendée, 46 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 10 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 23 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 32 depuis le début de l’épidémie, soit 4,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 146 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Vendée représente une surmortalité de 9% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Vienne (86)

Dans le département de la Vienne, 43 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 8 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 13 avril, avec 29 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 33 depuis le début de l’épidémie, soit 7,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 94 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Vienne représente une surmortalité de 1% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haute-Vienne (87)

Dans le département de la Haute-Vienne, 39 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 7 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 20 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 22 depuis le début de l’épidémie, soit 5,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 94 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Haute-Vienne représente une sous-mortalité de -1% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Vosges (88)

Dans le département des Vosges, 200 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 10 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 2 avril, avec 43 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 243 depuis le début de l’épidémie, soit 67,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 496 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Vosges représente une surmortalité de 96% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Yonne (89)

Dans le département de l’Yonne, 110 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 18 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 23 avril, avec 27 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 67 depuis le début de l’épidémie, soit 20,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 177 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Yonne représente une surmortalité de 8% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Territoire de Belfort (90)

Dans le département du Territoire de Belfort, 139 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 14 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 2 avril, avec 46 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 158 depuis le début de l’épidémie, soit 112,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 375 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Territoire de Belfort représente une surmortalité de 44% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Essonne (91)

Dans le département de l’Essonne, 1051 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 130 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 13 avril, avec 237 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 432 depuis le début de l’épidémie, soit 32,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 1385 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l’Essonne représente une surmortalité de 99% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Hauts-de-Seine (92)

Dans le département des Hauts-de-Seine, 1664 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 222 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 456 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 909 depuis le début de l’épidémie, soit 56,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 3000 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Hauts-de-Seine représente une surmortalité de 122% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Seine-Saint-Denis (93)

Dans le département de la Seine-Saint-Denis, 1418 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 168 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 10 avril, avec 251 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 862 depuis le début de l’épidémie, soit 51,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 2353 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Seine-Saint-Denis représente une surmortalité de 130% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Val-de-Marne (94)

Dans le département du Val-de-Marne, 1726 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 228 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 15 avril, avec 344 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 970 depuis le début de l’épidémie, soit 69 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 2657 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Val-de-Marne représente une surmortalité de 104% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Val-d’Oise (95)

Dans le département du Val-d’Oise, 864 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 75 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 188 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 600 depuis le début de l’épidémie, soit 48,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 1774 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Val-d’Oise représente une surmortalité de 99% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Guadeloupe (971)

Dans le département de la Guadeloupe, 16 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 5 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 11 avril, avec 20 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 18 depuis le début de l’épidémie, soit 4,8 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 71 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Guadeloupe représente une stagnation par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Martinique (972)

Dans le département de la Martinique, 19 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 7 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 5 avril, avec 21 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 14 depuis le début de l’épidémie, soit 3,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 78 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Martinique représente une sous-mortalité de -6% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Guyane (973)

Dans le département de la Guyane, 5 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 20 avril, avec 2 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 1 depuis le début de l’épidémie, soit 0,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 36 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Guyane représente une sous-mortalité de -35% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

La Réunion (974)

Dans le département de La Réunion, 5 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 2 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 31 mars, avec 6 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nouvelles - découvrez où en est la pandémie de Covid-19 dans votre département

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 0 depuis le début de l’épidémie, soit 0 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 112 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de La Réunion représente une sous-mortalité de -3% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Mayotte (976)

Dans le département de Mayotte, 44 personnes étaient toujours hospitalisées au 5 mai, dont 6 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 3 mai, avec 6 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle « reflète la cinétique de l’épidémie et son impact le plus préoccupant », selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants.
Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 11 depuis le début de l’épidémie, soit 3,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 24 décès à l’hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 105 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de Mayotte représente une surmortalité de 27% par rapport à 2019, selon l’Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Nouvelles - découvrez où en est la pandémie de Covid-19 dans votre département

Source : France Info

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password