Drôme : la ville de Valence vend cinéma, maisons et autres bâtiments inoccupés 2021

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Drôme : la ville de Valence vend cinéma, maisons et autres bâtiments inoccupés

Un ancien cinéma, des immeubles debureaux ou appartements, des maisons de ville… La municipalité de Valence a décidé de se séparer d’un certain nombre de ses biens immobiliers. L’enjeu est financier. Mais pas seulement. La ville veut poursuivre sa politique de renouvellement urbain.

Voici l’une des six annonces déjàmises en ligne : « en plein centre-ville, proche de la gare SNCF, un ancien cinéma de 450 m2sur troisniveaux et une cave. Bâtiment en très mauvais état, à réhabiliter entièrement. Disponible immédiatement« . La structure est située rue Chalamet. La ville de Valence a décidé de se séparer d’une vingtaine de biens immobiliers. Leur vente est ouverte aussi bien aux particuliers qu’aux porteurs de projet.

« Tout projet sera bon à étudier, tout le monde peut se positionner »

Ce 10 février 2021, Sonia Garci nous fait faire le tour du propriétaire comme on dit dans le jargon de la vente immobilière. La responsable du service foncier de la ville de Valence dégaine son trousseau de clés, et nous fait entrer dans un immeuble situé rue Jonchère. Lebâtiment hébergeait auparavant des services municipaux. Des services qui, depuis, ont été regroupés ailleurs pour des raisons financières notamment. « C’est unbâtiment qui a une âme, une belle hauteur sous plafond, de beaux volumes, un réel cachet en coeur de ville« , préciseSonia Garci, dans le rôle de l’agent immobilier.

La responsable du service foncier de la ville de Valence reprend vite le dessus. « Au lieu de laisser des bâtiments vacants, sans utilité, le mieux c’est d’en faire profiter les Valentinois, les investisseurs, pour que la ville continue de se développer« . Pour la municipalité, la mise en vente de ses biens est une question de finances. Mais pas seulement. La ville entend ainsi poursuivre sa politique de renouvellement urbain et de réhabilitation de logements.

Ce programme de cession comporte égalementdes maisons de ville avec cour ou jardin. Ces annonces peuvent convenir à des particuliers, alors qu’immeubles et grandes structures devraient favoriser les appels à projet.

11 millions d’euros récupérés sur les cessions précédentes

Lors du mandat précédent, en 2018, la ville de Valence avait déjà eu recours à la cession de biens. La vente de 8 biens immobiliers et d’une quinzaine de lots fonciers avait alors permis de faire rentrer 11 millions d’euros dans les caisses de la municipalité, nous confirme l’adjoint au maire, Franck Soulignac. L’enjeu financier, « c’est unegestion raisonnée de nos actifs immobiliers. Ces biens coûtent en fonctionnement, en impôts, en charges et en entretien. La cession est synonyme de recettes qui rentrent mais aussi dedépenses qui ne sortiront plus à l’avenir« .

L’élu en charge de l’urbanisme et du foncier précise « qu’au-delà d’une recette exceptionnelle dont on avait besoin à l’époque et dont on a toujours besoin, cela nous permet aussi de faire du renouvellement urbain, d’initier de nouveaux projets de logements« . La ville de Valence a en effet lancé un programme d’amélioration de l’habitat, « dont l’objectif est de réhabiliter plus de 400 logements« .

Droit de regard sur le renouvellement urbain

Avec ce programme de cession, « on maitrise la totalité de la chaîne jusqu’à la construction en lien avec les acteurs privés« , rassure Franck Soulignac. Pas question en effet de laisser place à un investisseur qui, ensuite, implanterait tout une tour de 30 mètres de haut en plein centre-ville. La municipalité garde la main sur le prix de vente fixé, mais également sur le devenir des propriétés, et va donc étudier les différents projets.

Les prix vont être fixés sur avis domanial. Les mises en vente sont consultables sur le site internet de la ville qui, au fur et à mesure, sera alimenté de nouvelles annonces. Les personnes intéressées peuvent remplir un formulaire en ligne. Ellesseront ensuite contactées pourparticiper à unevisitedes lieux.

Source officielle de cet article : site web ici

Marino Stozza
Marino Stozza
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password