Émirats arabes unis multiplient les aides humanitaires dans le monde

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, les Émirats arabes unis ont multiplié les aides médicales à destination de pays étrangers. Pour Abou Dhabi, il s’agit d’abord de « renforcer les efforts mondiaux de lutte contre la propagation du virus ». Car le pays est aussi l’un des principaux donateurs humanitaires dans le monde depuis plusieurs décennies. Mais ces livraisons au temps du Covid-19 ont aussi un intérêt hautement stratégique.

De notre correspondant régional

Les Émirats arabes unis ont annoncé, ce mardi 14 avril, l’envoi par avion de 27 tonnes de fournitures médicales vers la Somalie. Au total, sept tonnes sont fournies directement par les Émirats à ce pays de la Corne de l’Afrique. L’aide médicale restante provient, elle, de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon les propos de l’ambassadeur des Émirats en Somalie, Ahmed Othman Al Hammadi, rapportés par l’agence de presse officielle WAM, « les Émirats arabes unis sont déterminés à apporter leur soutien pour renforcer les efforts mondiaux visant à réduire la propagation du Covid-19 ».

La multiplication des aides humanitaires à destination de pays tiers

Depuis le début de la crise sanitaire, Abou Dhabi a en effet multiplié les gestes humanitaires. Les Émirats arabes unis avaient déjà envoyé, hier, lundi 13 avril, un avion dans un autre pays de la Corne de l’Afrique transportant cette fois-ci 33 tonnes de fournitures médicales, dont 15 fournies par les Émirats directement à l’Éthiopie et 3 à l’Union africaine.

Cette aide à destination de l’Éthiopie « découle des relations politiques fortes qui lient les deux pays », estime Camille Lons, chercheure associée à l’International Institute for Strategic Studies. Le prince héritier des Émirats arabes unis, Mohamed bin Zayed, entretient effectivement des liens étroits avec le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed Ali.

Au-delà de ces relations amicales entre les deux pays, ce don humanitaire revêt également une portée stratégique. « Les Émirats veulent être certains de conserver un régime qui leur est favorable », analyse la chercheure. Car même si la pratique est une vieille tradition pour les Émirats, l’aide humanitaire est aussi « un outil à part entière de la diplomatie et de la politique étrangère émirienne », poursuit Camille Lons. Le pays est en effet l’un des principaux donateurs humanitaires mondial. En 2018, les Émirats ont d’ailleurs contribué à hauteur de 28,5 milliards de dirhams, soit un peu plus de 7 milliards d’euros auprès de 42 pays.

Ainsi, « il n’est pas étonnant que cette stratégie se perpétue au moment de la crise du Covid-19 ». Outre la Somalie et l’Éthiopie, de nombreux autres pays ont bénéficié du soutien humanitaire des Émirats. La Colombie, l’Italie, le Kazakhstan, le Pakistan ou encore l’Ukraine par exemple. D’un pays à un autre, la portée stratégique diffère.

Des dons stratégiques

Mais l’un des bénéficiaires de l’aide d’Abou Dhabi a néanmoins surpris. En mars dernier, l’Iran a en effet reçu plusieurs tonnes d’équipements médicaux comme des gants ou encore des masques chirurgicaux. Certes, l’Iran est le principal foyer de contamination du Covid-19 au Moyen-Orient. Mais la République islamique est aussi le plus grand rival des Émirats dans la région. Bien que ce geste ait été salué par Téhéran, l’intérêt stratégique pour Abou Dhabi est double.

« Cette aide humanitaire peut en effet servir de signal politique pour tenter de détendre les relations avec Téhéran », estime Camille Lons. « Les risques de blocage du détroit d’Ormuz ont beaucoup inquiété les Émirats », poursuit-elle. Car l’économie de la monarchie repose en grande partie sur la libre circulation au niveau de ce détroit.

Mais la chercheuse nuance : « Les Émirats ont toujours eu des relations économiques avec l’Iran et abritent une diaspora iranienne importante. […] Aider l’Iran dans sa lutte contre l’épidémie est aussi une façon pour les Émirats de se prémunir eux-mêmes » de la propagation du virus.

Source du post: RFI

Marino Stozza
Marino Stozza
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password