En attendant le déconfinement, (re)découvrez la maison Christian Dior d’hier et d’aujourd’hui en livre, vidéo et podcast

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
En attendant le déconfinement, (re)découvrez la maison Christian Dior d'hier et d'aujourd'hui en livre, vidéo et podcast

Plus de défilés, pas de shopping mais un monde virtuel à disposition pour (re)découvrir depuis chez soi la maison de couture française Christian Dior en attendant d’y retourner une fois levé le confinement lié à la pandémie de coronavirus.

Pour les plus nostalgiques dela maison française Christian Dior, uneautobiographie du couturier-fondateur(disponible en version numérique) etun documentaire vidéo dans les coulisses de la collection haute couture 1949.D’autres plus intéressés par le présent écouteront des podcasts d’artistes, de collaborateurs et d’ami(e)s de la maison. Et pour s’amuser un peu, le jeu des 8 différences détendra l’atmosphère.

« Christian Dior & moi » : l’autobiographie du couturieren version numérique

Dior offre, en partenariat avec la Librairie Vuibert, l’autobiographie du couturier-fondateuren version numérique.Dans ce livre, intitulé Christian Dior & moi, le couturier raconte, au gré de ses rencontres, de sa sensibilité et de son amour pour la beauté sous toutes ses formes, un destin qui l’amena à se lancer dans la mode puis à créer sa maison de couture au 30, avenue Montaigne.

Au-delà de son histoire personnelle, il témoigne de sa profonde passion pour les arts et dévoile les coulisses de la création : des inspirations aux premières esquisses, de l’effervescence des ateliers à la naissance des looks qui ont magnifié les femmes du monde entier. Une évasion dans les secrets de la haute couture à vivre depuis chez soi

La couverture du livre « Christain Dior & moi » (Christian Dior)

Et pour poursuivre post-confinement : à noter qu’à l’occasion des vingt ans de Dior Joaillerie, la maison dévoile un autre ouvrageL’Abécédaire de Victoire de Castellane, pensé tel un dictionnaire d’une soixantaine de mots décryptés par Olivier Gabet, directeur du musée des Arts Décoratifs de Paris.Les illustrations de la directrice artistique ainsi que 300 photographies mettent en scène les collections joaillières iconiques. La maison d’édition Rizzoli New York publie égalementChapeaux Dior ! De Christian Dior à Stephen Jones.Ce livreexplore la variété des styles et desformes : ceux de Christian Dior inspirés par la Belle Époque, les loups mystérieux d’Yves Saint Laurent, les toquesfleuries de Marc Bohan, les capelines démesurées de Gianfranco Ferré, les créations oniriques de John Galliano, les voilettes de Raf Simons ou les coiffes en plumes de Maria Grazia Chiuri. Stephen Jones, qui crée les chapeaux Dior depuis 1996, participe à l’édition de l’ouvrage.

Les coulisses de la collection haute couture automne-hiver 1949 de Monsieur Dior

« Quoi que vous fassiez – pour le travail ou le plaisir – faites-le avec passion ! Vivez avec passion… »,écrivait Christian Dior. Dès la fondation de sa maison en 1947, marquée par la révolution du New Look, il métamorphose ses songes en d’irrésistibles créations. Son esprit visionnaire n’a eu de cesse de magnifier les femmes du monde entier. « Les couturiers incarnent un des derniers refuges du merveilleux. Ils sont en quelque sorte des maîtres à rêver », confiait-il dans ses mémoires.

Un destin d’exception à (re)découvrir grâce à ce documentaire haute couture, réalisé par Henri A. Lavorel en 1949, qui dévoile notamment les secrets du 30, avenue Montaigne et la naissance de ses icônes.

Des podcasts d’artistes, de collaborateurs et d’ami(e)s

Sous forme de conversations exclusives, cette série de podcasts, intitulée Dior Talks, invite des artistes, des collaborateurs et des ami(e)s de la maison, figures du monde de la culture, à s’exprimer autour de sujets qui sont au cœur de leurs engagements et des enjeux de demain, du rôle de l’art aux grandes étapes du féminisme.

Judy Chicago(artiste), PaolaUgolini, Tracey Emin, TomasoBinga (féministe italienne), PennySlinger et Vicki Noble (auteure) proposent une parenthèse hors du temps pour se nourrir autrement, se ressourcer, découvrir et rêver. A écouter sur podcasts.dior.com.

Dior invite aussi à la rencontre des femmes qui ont inspiré et nourri la passion créative du couturier-fondateur. Parmi elles, Madeleine Dior, sa mère, avec laquelle il partageait une fascination indéfectible pour les jardins et les roses, Catherine Dior, sa sœur, icône héroïque de la liberté et du courage – dont le tendre surnom, Miss Dior, célébra un parfum devenu symbole d’amour –, Mitzah Bricard, cariatide de l’élégance à la grâce innée, ou encore Carmel Snow qui vit en lui l’âme d’un visionnaire dès sa première collection révolutionnaire, qu’elle rebaptisa du nom de New Look.

Enregistrés au sein du Victoria and Albert Museum de Londres, ces quatre épisodes révèlent, au fil d’un dialogue entre Oriole Cullen, la conservatrice mode et textile du musée, et Justine Picardie, alors rédactrice en chef de Harper’s Bazaar UK, l’histoire singulière de ces figures attachantes dont la personnalité, le style et le talent ont marqué l’imaginaire de Dior.

Au jeu des 8 différences

Dior propose aussi de s’amuser grâce au jeu des huit différences. Chiffre fétiche du couturier-fondateur, ce porte-bonheur évoque le 8 octobre 1946, date de naissance de sa maison, dans le VIIIe arrondissement de Paris, mais aussi sa toute première ligne, En huit, qui sublima, de ses courbes iconiques, les silhouettes du New Look.

Huit détails se sont glissés parmi ces différents décors et looks emblématique: il ne reste plus qu’à imprimer les images.

Source : France Info

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password