En pleine pandémie, l’Université de Sherbrooke accueille et soutient ses étudiants internationaux

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin


Retour à la liste

En pleine pandémie, l’Université de Sherbrooke accueille et soutient ses étudiants internationaux

Délégation générale du Québec à Paris

Ils ont bravé la pandémie pour venir étudier au Québec. Ils ont franchi les nombreuses étapes administratives et voyagé en période d’incertitude. Certains ont vécu la période des Fêtes en pleine quarantaine, isolés de tout. Les quelque 200 étudiantes et étudiants internationaux qui sont récemment arrivés à l’Université de Sherbrooke ont été mis à rude épreuve ces derniers mois pour réaliser leur projet d’études.




C’est pourquoi l’institution a mis en place plusieurs mesures pour les soutenir : centre de dépistage sur le campus, bloc de chambres en résidence pour la quarantaine et mobilisation de l’équipe Accueil, et de sa quinzaine de mentors étudiants, pour les accompagner et maintenir un contact chaleureux tout au long du processus. Sans oublier les efforts déployés pour faciliter leurs démarches, tels que l’accès à un téléphone portable et à des kits de cuisine et de literie personnalisés. Un soutien bien apprécié par trois étudiants français nouvellement débarqués en sol sherbrookois.

« À notre arrivée à Sherbrooke, tout était fermé et ce n’était pas possible de s’équiper malgré le climat qui n’était pas le même », nous confie Killian, futur ingénieur originaire de Bretagne. Pour Jules, qui a quitté Paris pour venir poursuivre sa maîtrise en administration, il a dû s’isoler alors qu’il espérait plutôt « pouvoir élargir mon cercle d’amis ». Quant à Julie-Anaïs qui arrive de Bordeaux, en plein froid polaire, pour une maîtrise en études politiques appliquées, elle est impressionnée par la qualité de l’organisation : « Le fait d’être aussi bien accueillie, chouchoutée et d’avoir tout à l’arrivée me rend encore plus contente qu’en temps normal! ».

Les trois étudiants s’entendent pour dire que les mentors ont fait la différence. « Charlotte m’a énormément aidé, souligne Jules. Elle a répondu à toutes mes questions, m’a donné les informations requises et m’a dit à qui m’adresser ». Julie-Anaïs est tout aussi enchantée : « Charlotte s’est bien occupée de moi et m’a même aidé à préparer une to-do list! ». Killian renchérit : « Karen m’a contacté durant ma quatorzaine et m’a aidé à m’organiser. C’était sympa d’avoir de l’aide et des réponses d’une étudiante qui a la même vision que moi ».
Maintenant installés et aux études, les étudiants en quête d’aventure n’ont plus qu’un souci : « On m’a tellement dit du bien du Québec, ce serait dommage que la pandémie m’empêche de le découvrir ».

Pour plus d’information :

➡️ Lire l’article dans le quotidien La Tribune

➡️ Voir le reportage de Radio-Canada


Source : Gouv.qc.ca

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password