Foot africain: des films à voir durant le confinement

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Foot africain: des films à voir durant le confinement

Publié le :

Après les documentaires à voir et les livres à lire, rfi.fr propose une sélection de films pour nourrir sa passion du football africain, durant le confinement.

LE BALLON D’OR (Cheik Doukouré)

Un classique du cinéma pour les amateurs de foot continental. Sorti en 1993, il s’inspire de la vie de Salif Keita, premier Ballon d’Or africain. Il suit les aventures d’un gamin guinéen qui rêve de devenir un grand joueur. Un film plein de bonne humeur, œuvre de Cheik Doukouré, cinéaste reconnu et polyvalent.

«LE BALLON D’OR» – Bande annonce

AFRICA UNITED (Debs Paterson)

Un road-movie à travers le continent. Fabrice, Dudu et Béatrice, trois enfants rwandais décident de se rendre en Afrique du Sud pour assister à la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde 2010. Cette comédie, dotée d’une réalisation soignée, n’hésite pas à tourner en dérision certains drames qui minent pourtant l’Afrique : le sida, la prostitution, les enfants-soldats…

«AFRICA UNITED» – Bande annonce

COMME UN LION (Samuel Collardey)

Encore une histoire de gamin. Le héros de ce film sorti en 2013, Mitri Diop, quitte son Sénégal natal pour la France où il espère devenir footballeur. Lâché sur place par un agent véreux, l’adolescent atterri dans l’est du pays où il rencontre, Serge, entraîneur d’un modeste club local. Ce dernier, qui a raté une carrière de joueur pro, tente d’abord de décourager le jeune sénégalais, avant de l’aider.

«COMME UN LION» – Bande annonce

INSIDE STORY (Rolie Nikiwe)

Kalu, jeune kényan, est un joueur aussi talentueux qu’ambitieux. Lorsqu’il reçoit une proposition pour aller jouer en Afrique du Sud, le jeune homme n’hésite pas longtemps. Son père vient de mourir et il doit subvenir aux besoins de sa famille. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est qu’il vient de contracter le VIH. Ce film, sorti en 2011, parle bien sûr de football. Mais il traite surtout beaucoup du sida.

«INSIDE STORY» – Bande annonce

FUNKE ! (Yemi Morafa)

Impossible de ne pas citer un film nigérian, tant « Nollywood » en produit chaque année. Celui-ci, sorti en 2018, est l’équivalent africain du Joue-la comme Beckham britannique : Funke, jeune nigériane, rêve de devenir joueuse de haut-niveau et de revêtir la tunique des « Super Falcons ». Son désir va toutefois se heurter au scepticisme et au poids des traditions.

«FUNKE!» – Bande annonce

HALA MADRID VISCA BARÇA (Abdelilah El Jaouhary)

Le pitch de ce film marocain (en arabe), sorti en 2019, est pour le moins étonnant : Boulhwajeb, coureur de jupons et fan du Real Madrid, impose aux habitants de son village son amour pour les « Merengue ». Ce barbu mène même une chasse aux supporters du Barça. Cette situation va changer lorsqu’un jeune du quartier, supporter du FC Barcelone revient d’Espagne. L’histoire peut paraître drôle au premier abord mais ressemble fort à une métaphore de la lutte contre la tyrannie et l’obscurantisme.

«HALA MADRID VISCA BARÇA» Bande annonce

LES RAYURES DU ZÈBRE (Benoît Mariage)

José Stockman, interprété par l’incroyable Benoît Poelvoorde, est un dénicheur de talents cynique. Sa spécialité : recruter des jeunes africains pour les amener en Belgique. Un soir, il tombe sur Yaya Koné, jeune prodige aussi naïf que pressé de réussir. Cette comédie dramatique, tantôt touchante tantôt grinçante, sortie en 2014, s’inspire en (petite) partie de l’histoire d’un journaliste et agent belge, Serge Trimpont, qui a découvert des footballeurs comme Arouna Koné ou le regretté Cheick Tioté.

«LES RAYURES DU ZEBRE» – Bande annonce

LE CROCODILE DU BOTSWANGA (Lionel Steketee et Fabrice Éboué)

Le football, ici, n’est qu’un prétexte pour écrire une histoire à l’humour grinçant et… pas si délirante que ça. Leslie Konda, jeune attaquant français qui vient de signer au FC Barcelone, est reçu comme une superstar au Botswanga, le pays d’origine de sa mère récemment décédée. Le dictateur local, un militaire mégalomane campé avec brio par Thomas Ngijol, a toutefois une arrière-pensée. Il veut en effet convaincre le gamin de défendre les couleurs de l’équipe nationale, les « Crocodiles ». Pour parvenir à ses fins, il corrompt (sans difficulté) le minable agent de Leslie, joué par Fabrice Éboué. Une caricature acide.

«LE CROCODILE DU BOTSWANGA» – Bande annonce

Source du post: RFI

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password