Givors : bientôt un nouvel hôtel d’entreprises artisanales

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
0602936760717_web_tete.jpg

Les premières jeunes pousses accueillies depuis septembre dans la nouvelle pépinière de Givors , pour trois ans maximum, feront peut-être aussi l’inauguration, au terme de leur incubation, du futur hôtel d’entreprises développé juste à côté par le Groupe SERL.

Ce nouveau bâtiment de 1.500 m2, qui devrait être livré en 2022, s’adresse en priorité à des TPE et TPI artisanales, avec six cellules de type « local d’activité » de 150 à 320 m2 chacune. Elles comportent une partie atelier et un coin bureau sur 20 % de la surface. Six autres espaces sont prévus pour accueillir également des activités tertiaires.

Entouré d’un jardin de 1.000 m2, cet hôtel d’entreprises représente un investissement de 2,23 millions d’euros hors taxe pour la SERL, à travers sa filiale SERL@Immo. Et rejoint une liste de neuf villages d’entreprises portés (deux) ou d’ores et déjà exploités (sept) par l’aménageur public dans le Grand Lyon. Soit 100 sociétés hébergées, totalisant 450 emplois, sur 19.000 m2 de surface. Le taux d’occupation était de 99 % au 1er janvier 2020.

Parcours immobilier

L’hôtel de Givors complétera le nouveau dispositif entrepreneurial de la Métropole de Lyon, le programme d’accompagnement LYVE (pour Lyon Ville de l’Entrepreneuriat). Celui-ci structure la communauté sur une plateforme Internet mais, au-delà du volet virtuel, il propose une offre de services et de mise en réseaux de tous les entrepreneurs du territoire, soutenus par des animateurs et des experts installés à demeure dans les différents lieux d’accueil. Et il vise précisément à faciliter les parcours immobiliers avec ce type d’hôtels pour prendre le relais des pépinières.

Le pôle de Givors, sur la ZAC VMC, l’ancienne verrerie fermée en 2003 , est emblématique de la volonté du Grand Lyon de soutenir l’entrepreneuriat en périphérie et dans les quartiers prioritaires, avec ceux créés dans le même temps à Neuville-sur Saône et La Duchère (un investissement total de 13 millions) . Il existe trois pépinières historiques à Rillieux-la-Pape, Vaux-en-Velin et Saint Fons.

Givors peine à se relever du déclin de son passé industriel. Mais a des atouts à faire valoir par sa situation géographique, bénéficiant d’une bonne desserte ferroviaire, routière et fluviale. Le site VMC, juste derrière la gare, est déjà en pleine ré-urbanisation, avec des concessionnaires automobiles et un cinéma.

Source : site web ici

Pascal Guy
Pascal Guy
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password