il y a eu 20% de décès en plus en France entre le 1er mars et le 6 avril 2020 par rapport à 2019

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
il y a eu 20% de décès en plus en France entre le 1er mars et le 6 avril 2020 par rapport à 2019

Pendant la pandémie, l’Insee a décidé exceptionnellement de diffuser le nombre de décès par jour et par département. 

France continue de payer un lourd tribut à l’épidémie de coronavirus. Des données publiées sur le site de l’Insee, vendredi 17 avril, montrent que le nombre de décès dans le pays entre le 1er mars et le 6 avril de cette année a augmenté de 20% par rapport à celui enregistré à la même époque en 2019. Si on veut aller plus loin, la hausse est de 7% par rapport à 2018.

Dans le détail, 76 246 décès ont été enregistrés en 2020 durant cette période (soit une moyenne de 2 060 décès par jour) contre 63 686 en 2019 et 71 003 en 2018 où l’épidémie de grippe avait été forte. 

>> Coronavirus : suivez l’évolution de la situation dans notre direct

Si on observe plus précisément les données de l’Insee, on voit que le nombre de décès, qui était en moyenne de 1 830 par jour sur la première quinzaine de mars 2020, augmente nettement à 2 250 au cours de la deuxième quinzaine. À partir du 1er avril, le nombre de décès journaliers commence à diminuer. « Le nombre moyen de décès par jour est souvent supérieur en janvier ou février, au moment des épisodes grippaux », explique l’Insee.

Au cours des cinq dernières années, « il a atteint un maximum en janvier 2017 avec une moyenne de 2 200 décès par jour. Au total, le nombre de mort survenues entre le 1er janvier et le 6 avril 2020 s’élève à 183 84. Il est supérieur à celui enregistré sur la même période en 2019 (179 893) ou en 2018 (182 952) », peut-on lire dans le communiqué.

La plus forte croissance du nombre de décès en Ile-de-France

Au niveau régional, l’Ile-de-France est la région qui enregistre la plus forte croissance du nombre de décès totaux entre le 1er mars et le 6 avril 2020 par rapport à la même période de 2019 (+72 %), suivie par le Grand Est (+55%) et les régions Bourgogne-Franche-Comté et Hauts-de-France (+20% pour chacune).

Trois départements comptent au moins deux fois plus de décès entre le 1er mars et le 6 avril 2020 que sur la même période de 2019 : le Haut-Rhin (+143%), la Seine-Saint-Denis et les Hauts-de-Seine. A l’inverse, 29 départements ont moins de décès enregistrés entre le 1er mars et le 6 avril 2020 que sur la même période de 2019. Ces départements sont essentiellement situés dans l’ouest et le centre de la France.

Enfin, parmi les départements les plus touchés par le Covid-19, la baisse du nombre de décès la semaine du 4 au 10 avril par rapport à la semaine précédente est très nette dans le Haut-Rhin (-29%), le Bas-Rhin (-27%), la Seine-Saint-Denis (-11%), les Hauts-de-Seine (-9 %), le Val-de-Marne (-12%), le Val-d’Oise et les Yvelines (-6%) ou encore Paris (-19%).

L’Insee précise toutefois que ces diminutions traduisent un réel ralentissement dans la progression du nombre de décès par rapport à la dynamique observée fin mars, elles doivent être analysées avec précaution, les résultats étant encore provisoires.

Source : Franceinfo

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password