Il y a tout juste 10 ans, l’Angevin Nicolas Mahut jouait le match le plus long de l’histoire du tennis contre John Isner

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Il y a tout juste 10 ans, l'Angevin Nicolas Mahut jouait le match le plus long de l'histoire du tennis contre John Isner

C’est un anniversaire particulier, l’AngevinNicolas Mahut fête les dix ans du match de tennis le plus long de l’histoire, un temps record mondial, réalisé lors du match qui l’opposa à John Isner à Wimbledon en juin 2010.

C’était il y a dix ans, un record mondial pour le tennis professionnel, réalisé lors du premier tour des Internationaux de Grande-Bretagne, entré dans le Guinness des records.

John Isner (États-Unis) et Nicolas Mahut (France) ont commencé à jouer leur match du premier tour des championnats de Wimbledon 2010, le mardi 22 juin pour se terminer le 24 juin sur une victoire de l’Américain avec un score de 70 à 68.

Un match sans fin après 11 heures et 5 minutes, une épreuve physique et émotionnelle pour ces deux compétiteurs.

« C’était un moment un petit peu fou, se souvientNicolas Mahut, un petit peu suspendu, mais finalement, étant acteur, je n’ai pas spécialement perçu toute l’effervescence qu’il pouvait y avoir, on sentait que quelque chose se passait, Mais je crois que, et John et moi, on était tellement concentré sur le match qu’il fallait faire pour essayer de le gagner, que finalement, on a occulté cette notion de record. »

18h18, le 22 juin 2010, le début d’un record

Retour sur le déroulé du match, le premier jour, le 22 juin 2010, à 18h18, les deux joueurs entrent sur le court numéro 18, sur le gazon de Wimbledon. Le match est interrompu par la nuit après quatre sets (égalité deux sets partout) disputés sur une durée de 2 heures et 54 minutes.

Il reprend le lendemain, le 23 juin 2010, cette fois pour une durée de 7 heures et 6 minutes de jeu, le tableau d’affichage se bloque et s’éteint à 47-47 puis repart. Quand ce tableau arrive à 59-59, Nicolas Mahut se plaint de la faible luminosité, la nuit arrive et le match est de nouveau interrompu..

Le 24 juin on continue encore pendant 1 heure et 8 minutes pour avoir un vainqueur :ce sera John Isner.

Dès le deuxième jour, l’arbitre de chaise le Suédois Mohamed Lahyani a dû se masser le cou plusieurs fois et a utilisé pour la feuille de match 7 pages contre 2 ou 3 pour un match normal.

Au total, 126 balles ont été utilisées pour ce match historique.

J’ai en tête beaucoup de plaisir pendant ce match, même si c’était très dur physiquement et mentalement, énormément de plaisir et à la fin une énorme déception et une énorme détresse Nicolas Mahut

« J’avais conscience que c’était pour moi un match que je ne rejoueraisplus,raconte Nicolas Mahut, j’étais convaincu que je gagneraisce match, quant à la fin j’ai perdu, c’était très dur d’accepter, j’avais le sentiment un peu d’avoir faillià « ma mission », du coup c’était très dur d’accepter la défaite. J’aurais aimé connaître ce parfum de victoire. J’ai compris après que ce match était allé au-delà du simple fait de gagner ou de perdre. »

Le Français Nicolas Mahut pendant son match de premier tour du simple masculin contre l’Américain John Isner, lors des championnats de Wimbledon 2010 à Londres, en Grande-Bretagne, le 23 juin 2010.

© MAXPPP

Un match en pleine débâcle des Français en Coupe du monde de foot

« Il y avait aussi un vrai décalage. Souvenez-vous, on a fait ce match en plein coupe du monde (la Coupe du monde de football 2010 en Afrique du Sud du 11 au 22 juin, NDLR) oùc’était pour la France terrible avec ce qui s’était passé, il y avait vraiment un décalage des sportifs à ce moment-là. C’était compliqué parce qu’on était un peu pointé du doigt, en tout cas surtout les joueurs de foot et, ce match, il arrivait en plein pendant cette crise là et j’ai eu énormément de sollicitations pour répondre à cela et c’est aussi un des aspects que je retiens de ce match. »

Unrecord qui ne pourra théoriquement être égalé

Un record pour un match de 11 heures et 5 minutes sur trois jours. Mais un tel record ne pourra théoriquement plus exister, en effet, Wimbledon a changé le règlement : la fin de match se jouera aux tie-break si le set décisif du match atteint 12 jeux à 12.

L’Angevin se dit fier d’avoir sa plaque à jamais gravé à Wimbledon, avec son nom, celui de son adversaire John Isner et la durée du match 11h05 sur le court 18, un match presque miraculeux.

« D’avoir une plaque avec mon nom et celui de John sur le court numéro 18, c’est un privilège et un immense honneur pour moi. Wimbledon est le plus grand tournoi de tennis au monde et de pouvoir déjà être au musée de Wimbledon et d’avoir la plaque, c’est une vraie reconnaissance et une immense fierté. »

Pas de petite fête et pas de bougies à souffler pour les dix ans, mais…

Je pense que j’enverrai un message à John (…) Je sais qu’il y aura des images sur les réseaux sociaux, je regarderai à nouveau

Nicolas Mahut

« C’est marrant, j’étais tellement dans une détresse à la fin de ce match, j’étais plus tout jeune, j’avais 28 ans, j’entamais une deuxième partie de carrière et cela aurait pu très bien être le point culminant avec la fin de ma carrière et au contraire ça m’a énormément apporté. Cela a été le point de départ d’une deuxième carrière pour moi où là, j’ai rencontré le succès ».

« Ce match a été extrêmement bénéfique à tous les points de vues, j’ai appris à me connaître en tant qu’homme en tant que joueur et j’ai eu tous les succès dans ma carrière après ce match-là, je crois que ce n’est pas un hasard ».


Nicolas Mahut en quelques dates

Nicolas Mahut est né à Angers le 21 janvier 1982. Il débute le tennis à l’âge de 5 ans, intègre une filière sport-études et devient professionnel en 2000 après avoir remporté le tournoi junior de Wimbledon. Il remporte, en catégorie junior et en double, l’US Open et l’Open d’Australie.

Nicolas Mahut gagne ensuite des grands titres comme l’US Open en 2015, Wimbledon en 2016 et Roland-Garros en 2018. Des succès qui l’amènent à devenir numéro 1 mondial, en double.

Sa carrière en simple est plus compliquée. Il peine à dépasser les 1/16e de finale dans les tournois du Grand Chelem.

Nicolas Mahut a été sélectionné dans l’équipe de France pour la Coupe Davis et dans l’équipe de France olympique lors des jeux de Rio en 2016.Il est classé en 2019 : 213e en simple et 3e en double.

Le Guiness des records a homologué 12 records rien que pour ce match
  • Le plus long match de tennis professionnel
  • Le plus long match dans un tournoi du Grand Chelem
  • Le plus long match joué à Wimbledon
  • Le plus grand nombre de jeux dans un match de tennis professionnel
  • Le plus grand nombre de jeux dans un tournoi du Grand Chelem
  • Le plus grand nombre de jeux dans un match d’un tournoi de Wimbledon
  • Le plus grand nombre d’aces par un joueur dans un match de tennis professionnel
  • Le plus grand nombre d’aces par un joueur dans un tournoi du Grand Chelem
  • Le plus grand nombre d’aces par un joueur dans un match d’un tournoi de Wimbledon
  • Le plus grand nombre de jeux sur un set d’un match de tennis professionnel
  • Le plus grand nombre de jeux sur un set d’un tournoi du Grand Chelem
  • Le plus grand nombre de jeux sur un set dans un tournoi de Wimbledon

Source : France Info

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password