La Faculté poursuit son engagement auprès des peuples autochtones

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
La Faculté poursuit son engagement auprès des peuples autochtones
Photo : Université de Sherbrooke

En 2017, la Faculté modifiait sa politique d’admission pour favoriser l’accès aux études en droit pour les candidates et les candidats autochtones. Afin de rapprocher la communauté facultaire des valeurs autochtones et de continuer à créer des ponts entre les Allochtones et les Autochtones, la Faculté de droit organise, chaque année, une panoplie d’activités qui découlent d’une collaboration entre le coordonnateur au recrutement et aux affaires autochtones, Jean-Simon Paradis Charlebois, et le Comité autochtone de la Faculté. Cette année, trois nouvelles initiatives ont été mises en place.

Palais de justice universitaire – Cour itinérante en milieu autochtone

Annabelle Lanthier-Veilleux
Annabelle Lanthier-Veilleux
Photo : Fournie

Annabelle Lanthier-Veilleux, étudiante en 3e année au baccalauréat en droit, se joindra à divers intervenants de la Cour itinérante du Québec dans le cadre d’une nouvelle activité clinique du Palais de Justice Universitaire. Ayant un point d’attache en Abitibi-Témiscamingue, la cour itinérante parcourt les différentes communautés autochtones (principalement cries) du nord du Québec afin d’offrir des services de justice. Annabelle participera aussi à plusieurs activités en matière de droit autochtone auprès des membres des peuples autochtones et créera un balado dans le cadre duquel elle échangera avec plusieurs intervenants gravitant autour de la cour itinérante et du droit autochtone.

Concours Kawaskimhon National Moot

Hugo Dion-Gauthier, Danielle Faubert,  Alessandra Palumbo et Bénédicte Philippe.
Hugo Dion-Gauthier, Danielle Faubert,  Alessandra Palumbo et Bénédicte Philippe.
Photo : Fournie

Signifiant « speaking with knowledge » en langue crie, le Concours Kawaskimhon National Moot est une table de négociation sur un enjeu légal soumis à des étudiants de plusieurs universités canadiennes, qui doivent trouver un consensus en se basant sur les traditions autochtones et le droit applicable. Il s’agit d’une première participation de l’Université de Sherbrooke à ce concours. L’équipe étudiante sera composée de Hugo Dion-Gauthier, Danielle Faubert, Alessandra Palumbo et Bénédicte Philippe, étudiants de 3e année au baccalauréat en droit.

Pour les participants, qu’ils soient Allochtones ou Autochtones, ce concours est une occasion unique de discuter d’enjeux interculturels dans un esprit de collaboration.

L’objectif de l’édition 2021 est de permettre à la Nation Métisse Dumont de créer une loi COVID-19 sur son territoire.

Collaboration entre La Clé de vos droits et le Regroupement des centres d’amitiés autochtones du Québec (RCAAQ)

Simon Gagné-Carrier
Simon Gagné-Carrier
Photo : Fournie

Implantée à la Faculté de droit depuis plusieurs années, La Clé de vos droits offre de l’information juridique gratuite à quiconque en fait la demande. En partenariat avec le Regroupement des centres d’amitiés autochtones du Québec (RCAAQ), la clinique juridique ajoute un nouveau volet spécialisé et culturellement adapté pour les intervenants de justice et les personnes autochtones fréquentant l’un ou l’autre des onze centres d’amitié autochtones du Québec. Ce nouveau service sera assuré par Simon Gagné-Carrier, étudiant en 3e année au baccalauréat en droit.

La source officielle de cet article : Université de Sherbrooke

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password