l’Assemblée nationale va entamer l’examen du projet de loi de sortie de l’état d’urgence sanitaire

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
quatre questions sur le vote organisé mardi à l'Assemblée

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #CORONAVIRUS

09h06 : « Si cette étude est confirmée c’est une très bonne nouvelle. » Interrogé par franceinfo, Jean-Daniel Lelièvre, chef du service de maladies infectieuses à l’Hôpital Henri Mondor, revient sur les résultats publiés d’une partie de l’essai clinique anglais Recovery. D’après ces données, la dexaméthasone, un médicament de la famille des stéroïdes, réduit d’un tiers la mortalité chez les malades les plus gravement atteints par le coronavirus Covid-19.

09h06 : Il est 9 heures, voici un nouveau rappel des principaux titres :

• Les deux aéroports de Pékin ont annulé plus d’un millier de vols après un rebond des cas de Covid-19 dans la capitale chinoise. Pékin demande à ses 21 millions d’habitants d’éviter les voyages « non essentiels » en dehors de la ville, et a également ordonné une nouvelle fermeture des écoles.

• L’OMS évoque une « percée scientifique ». La dexamethasone, un médicament de la famille des stéroïdes testé par l’essai clinique britannique Recovery, pourrait réduire d’un tiers la mortalité chez les personnes touchées par une forme grave du Covid-19. Nous en parlons dans cet article.

• L’Assemblée nationale examine aujourd’hui un projet de loi organisant la sortie de l’état d’urgence sanitaire le 10 juillet, avec une période transitoire jusqu’à l’automne.

• Après quatre soirées de violences dans le quartier des Grésilles, à Dijon, la nuit a été calme, indiquent des sources policières à franceinfo et les pompiers à France Bleu Bourgogne.

08h57 : Tout à l’heure, peu avant 8 heures, Fabien Roussel, chef de file du Parti communiste français, était l’invité de franceinfo. « Quand Sanofi distribue 4 milliards de dividendes à ses actionnaires (…), je me dis que cet argent devrait être investi dans les salaires, l’emploi et dans la relocalisation de l’activité », a-t-il déclaré. « Il ne faut pas seulement taxer les plus riches. C’est, comment on met à contribution le capital, la finance, à l’effort collectif ? »

08h50 : Pour contribuer aux efforts en cette période de difficile financièrement, « tout le staff de l’équipe de France a décidé de baisser ses salaires » d’environ 10%, indique Bernard Laporte. Cela concerne « une quinzaine de personnes », précise le président de la Fédération française de rugby.

08h36 : Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby, est l’invité de franceinfo. Si la reprise du Top14 se fait en septembre à huis clos, « cela serait dramatique », estime-t-il. Vous pouvez écouter son interview en direct par ici.

08h36 : Le ministre de la Culture Franck Riester anticipe une forte affluence dans les salles de cinéma, qui vont rouvrir le 22 juin.

08h14 : « Ce qui est important, c’est qu’elle soit là, pour le futur : c’est l’automne qui nous préoccupe. » En deux semaines, l’application StopCovid n’a été téléchargée que par 1,7 million d’utilisateurs. Karine Lacombe, cheffe du service des maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Antoine à Paris, estime qu’elle pourrait être utile dans quelques mois, en cas de rebond de l’épidémie.

08h16 : On continue avec quelques chiffres sur le net recul du marché automobile européen :

• Parmi les quatre principaux marchés européens, le recul le plus marqué a touché l’Espagne (-72,7%). Le marché allemand enregistre un recul de 49,5%, le français de 50,3% et l’italien de 49,6%.

• La baisse touche presque uniformément tous les grands groupes automobiles en mai : Volkswagen a vu ses ventes plonger de 56,7% par rapport à mai 2019, PSA de 59,7%, Renault de 53,7% et Fiat Chrysler Automobiles de 56,6%.

08h04 : Les chiffres sont toujours mauvais pour l’industrie automobile. Les ventes de voitures en Europe ont subi une nouvelle chute en mai, selon l’Association des constructeurs européens d’automobiles. Elle rapporte que le marché automobile européen accuse un recul de 56,8% sur un an.

08h23 : Invité de France 2, le ministre de la Culture Franck Riester répond à celles et ceux qui voudraient que le monde de la culture accélère le déconfinement. « On n’a pas fait tris mois de confinement pour tout gâcher », dit-il.

08h27 : « Nous devons anticiper un rebond, voire une deuxième vague à l’automne », a déclaré, hier, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, auditionné par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale. « Le gros de l’épidémie est derrière nous, mais on sait tous que l’épidémie a une queue, qui peut traîner pendant des semaines voire des mois », estime sur France Inter Karine Lacombe, cheffe du service des maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Antoine à Paris.

07h51 : En deux semaines, l’application StopCovid a été téléchargée par 1,7 million d’utilisateurs, selon les chiffres obtenus par franceinfo auprès du secrétariat d’Etat au Numérique. Cela correspond à un peu plus de 2% de la population française. Or cette application qui permet de tracer les cas contacts est efficace seulement si elle est massivement utilisé. Le secrétaire d’Etat au numérique, Cédric O, le reconnaît : « Aujourd’hui, vu la faiblesse de l’épidémie, l’utilité de l’application est relative. »

07h51 : Dans un Ehpad de Phalsbourg (Moselle), les conditions de visites sont assouplies mais les sorties ne sont pas encore autorisées et il faudra attendre encore quelques semaines. « J’ai été commerçante pendant 40 ans, j’aimerais bien dire bonjour », s’impatiente Micheline, 84 ans, l’une des résidentes.

07h52 : Le déconfinement des Ephad se poursuit avec une étape supplémentaire annoncée hier par le ministre de la Santé. Les visites à un proche, sans rendez-vous, dans les chambres, et les sorties sont désormais autorisées dans les établissements qui ne déclarent plus un seul cas confirmé ou possible de Covid-19. Mais cet assouplissement ne se fait pas forcément du jour au lendemain, comme nous le relatons dans cet article.

07h37 : Directrice d’école sidérée, j’attends comme tous les collègues la parution du nouveau protocole sanitaire afin d’organiser en deux jours l’accueil obligatoire de tous nos élèves. Contacter tous les parents, se renseigner pour savoir si le service périscolaire fonctionnera lundi, modifier les salles de classe, trouver des tables, demander un remplaçant pour une collègue à santé fragile, rédiger un énième protocole de reprise des cours, répondre aux parents qui nous le demandent que « oui la scolarisation est obligatoire », répondre à certains parents que « non, si vous souffrez d’une maladie de longue durée, vos enfants doivent rester auprès de vous… », garder du temps pour préparer les cours parce que malgré tout jeudi et vendredi j’ai quinze élèves de CM2 en classe… « Ça va aller, Madame la directrice« , m’a répondu hier l’inspecteur de circonscription…

07h38 : Dans les commentaires, @Encore une directrice épuisée attend fébrilement le nouveau protocole sanitaire et raconte son quotidien. Le gouvernement doit préciser aujourd’hui les modalités d’accueil des élèves pour le retour en classe prévu le 22 juin.

07h52 : Des chercheurs britanniques annoncent avoir fait « une avancée majeure » dans le traitement des malades gravement atteints par le Covid-19. La dexamethasone, un médicament de la famille des stéroïdes testé par l’essai clinique britannique Recovery, pourrait réduire d’un tiers la mortalité chez les personnes touchées par une forme grave de cette maladie. L’OMS parle d’une « percée scientifique ». Nous en parlons dans cet article.

(YVES HERMAN / REUTERS)

07h23 : Le nombre de salariés au chômage partiel est-il surestimé, comme l’affirme le patron du Medef ? Quelque 13,3 millions de travailleurs concernés par le chômage partiel : ce chiffre, très médiatisé, correspond en réalité aux demandes faites par les entreprises. Le nombre de salariés placés effectivement dans cette situation n’est pas forcément le même. Les explications dans notre article.

Nouvelles - l'Assemblée nationale va entamer l'examen du projet de loi de sortie de l'état d'urgence sanitaire

(GARO / PHANIE/ AFP)

06h34 : L’Assemblée nationale examine aujourd’hui un projet de loi organisant la sortie de l’état d’urgence sanitaire le 10 juillet, avec une période transitoire jusqu’à l’automne durant laquelle des restrictions resteront possibles. « Une sortie sèche risquerait de mettre la situation sanitaire en péril », a estimé la rapporteure Marie Guévenoux (LREM). L’élue pointe le risque de « résurgence localisée » et la nécessité de pouvoir « réagir très rapidement » face aux foyers épidémiques.

06h29 : On l’attendait hier mais le gouvernement doit finalement dévoiler aujourd’hui le nouveau protocole sanitaire pour le retour en classe prévu le 22 juin. Nous ne manquerons pas de vous en parler dans ce direct dès qu’il sera présenté.

Nouvelles - l'Assemblée nationale va entamer l'examen du projet de loi de sortie de l'état d'urgence sanitaire

07h27 : Si la situation se calme quelque peu en Europe, ce n’est pas le cas partout. Alors que Pékin fait face à un rebond du nombre de contaminations, le Brésil a enregistré, hier, 34 918 nouveaux cas de Covid-19, un record de contaminations en vingt-quatre heures. Le ministère de la Santé brésilien indique que pour la même journée, le pays a comptabilisé 1 282 décès liés au Covid-19.

06h17 : Bonjour @Miss Bonnie. Je ne connais pas les raisons qui poussent certaines personnes à porter le masque sous le menton, ou parfois sous le nez. Mais il s’agit d’erreurs à éviter. Nous avons publié, mi-avril, un article et des infographies à ce sujet.

Nouvelles - l'Assemblée nationale va entamer l'examen du projet de loi de sortie de l'état d'urgence sanitaire

(AWA SANE / FRANCE INFO)

06h17 : Bonjour, on voit de plus en plus de personnes portant le masque sous le menton : bonne façon de respirer quand on en a besoin ? Merci et bonne journée.

07h28 : Faisons maintenant un premier rappel des principaux titres :

• Une deuxième vague épidémique en Chine ? Les deux aéroports de Pékin ont annulé plus d’un millier de vols après un rebond des cas de Covid-19 dans la capitale chinoise. Pékin demande à ses 21 millions d’habitants d’éviter les voyages « non essentiels » en dehors de la ville, et a également ordonné une nouvelle fermeture des écoles.

• L’Assemblée nationale examine aujourd’hui un projet de loi organisant la sortie de l’état d’urgence sanitaire le 10 juillet, avec une période transitoire jusqu’à l’automne.

• Hier, au total, 250 manifestations ont été organisées en France pour défendre l’hôpital public.

• Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, a défendu son bilan devant la commission d’enquête parlementaire : « Nous avons toujours suivi les recommandations internationales. »

06h05 : Les médias officiels chinois rapportent que les deux aéroports de Pékin ont annulé plus d’un millier de vols après un rebond des cas de Covid-19 dans la capitale chinoise. Hier, Pékin a exhorté ses 21 millions d’habitants à éviter les voyages « non essentiels » en dehors de la ville, et a également ordonné une nouvelle fermeture des écoles.

Nouvelles - l'Assemblée nationale va entamer l'examen du projet de loi de sortie de l'état d'urgence sanitaire

Source : France Info

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password