Le mot du Délégué général Pierre-Luc Desgagné

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Délégation générale du Québec à Bruxelles Quel plaisir de prendre contact avec vous en ce début d’année et de décennie. J’en profite pour vous souhaiter, au nom de l’équipe de la Délégation, une année 2020 à la hauteur de vos aspirations. Parlant de cette équipe, je tiens d’ailleurs à souligner son travail de grande qualité dans la promotion du Québec et la défense de ses intérêts et à la remercier de l’accueil chaleureux qu’elle m’a réservé à mon arrivée en juin dernier. Janvier n’ayant pas fait exception à la règle, nous avons repris le collier rapidement question de conserver notre impulsion de l’année dernière.

La fin de l’automne m’aura permis de tenir plusieurs rencontres avec des dirigeants politiques de la Wallonie, de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de Bruxelles-Capitale. J’ai eu le privilège d’être reçu par le Ministre-président de la Wallonie, M. Elio Di Rupo, par celui de la Fédération Wallonie-Bruxelles, M. Pierre-Yves Jeholet et par le ministre du Budget, des Finances, des Aéroports et des Infrastructures sportives du Gouvernement wallon, M. Jean-Luc Crucke. Des échanges fructueux ont aussi été tenus avec le Bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close, et celui de Mons, Nicolas Martin. Un échange avec le secrétaire d’État au gouvernement de Bruxelles-Capitale, Pascal Smet, aura aussi été fort intéressant.

Dans toutes ces rencontres, j’ai senti toute l’importance que revêtaient pour eux les relations avec le Québec et leur ouverture à en diversifier la teneur. J’ai aussi pris soin de leur réitérer notre amitié et notre volonté d’augmenter nos échanges économiques qui pourront se décliner de diverses façons.

Dans la foulée de notre engagement à desservir l’entièreté du territoire que nous couvrons et pour approfondir nos liens avec les autorités du Luxembourg, une suite de rencontres y a été tenue à la mi-novembre avec notamment le Ministre de l’Économie et de la Santé, M. Étienne Schneider, et le Président du parlement du Luxembourg, M. Fernand Etgen. Les autorités de la ville de Luxembourg, du ministère des Affaires étrangères et européennes et du ministère de la Culture, dans ce dernier cas avec la PDG de la SODEC, ont été rencontrées. Bien sûr, notre équipe s’est assurée que les préoccupations économiques soient prises en compte avec des visites à la House of Startups et chez Luxembourg For Finance. Partout, le même message. Nos liens directs avec le Luxembourg sont historiques et importants. Nous souhaitons les moderniser avec eux. Quelques initiatives étant en discussion, je saurai vous en dire plus sans doute dans une prochaine communication.

J’ai aussi pu me rendre à La Haye, aux Pays-Bas, notamment pour y rencontrer des officiers gouvernementaux ainsi que pour y discuter de la ratification de l’Accord économique et commercial global (AECG). Ce pays étant notre 4ème partenaire commercial en Europe, il doit mériter notre attention dans un contexte où nous souhaitons augmenter nos échanges économiques. J’ai aussi représenté le Québec à la rencontre du groupe des Ambassadeurs francophones basés à La Haye qui se tenait le même jour.

Les enjeux de mobilité des travailleurs et des étudiants ont aussi retenu notre attention. Nous avons accueilli avec plaisir les dirigeants du MIFI (Ministère de l’Immigration, Francisation et Intégration) au mois de décembre pour la signature de deux ententes avec Actiris (Bruxelles-Capitale) et avec le Forem (Wallonie), les organismes responsables du soutien à l’emploi dans ces deux régions. Ces ententes vont permettre d’assurer l’arrimage entre les besoins du marché du travail au Québec et les chercheurs d’emploi de ces régions, intéressés par un nouveau projet de vie.

La mobilité est aussi étudiante. La Délégation a donc également appuyé et soutenu les efforts d’une quinzaine d’universités du Québec qui se sont déplacées à Namur et à Bruxelles pour y tenir des activités de promotion et de recrutement d’étudiants belges. Ces démarches ont créé un intérêt médiatique ce qui m’a permis de donner une entrevue de fond à la radio de la RTBF sur la mobilité étudiante et plus largement sur les relations de qualité entre la Belgique francophone et le Québec.

Je m’en voudrais de ne pas mentionner le fait que de nombreuses rencontres avec des entreprises, des investisseurs potentiels et des partenaires économiques actuels du Québec ont aussi été tenues. À cet égard, plusieurs gens d’affaires du Québec ont été reçus et accompagnés sur le territoire, entre autres dans le cadre d’une mission organisée par la Chambre de commerce et d’industrie de Québec. Parmi les rencontres de travail tenues en fin d’année, retenons celle avec le PDG et l’équipe de direction de l’aéroport de Bruxelles-Sud à Charleroi, celles avec Zingametal et le patron du port de Gand dans la ville du même nom et celle avec l’entreprise John Cockerill à Liège. J’ai aussi eu l’occasion de participer au Flanders Informal Summit toujours à Gand à la fin novembre.

Au cours des prochaines semaines, les objectifs sont clairs : être présent sur le territoire, accompagner nos entreprises, diversifier notre réseau et mobiliser la diaspora québécoise en Belgique, au Luxembourg et aux Pays-Bas. Dès la semaine prochaine, je participerai, à Luxembourg-ville, à un évènement sur la Fintech en présence de la Chambre de Commerce du Montréal métropolitain et en profiterai pour rencontrer des membres du gouvernement. Des rencontres de haut niveau sont aussi prévues en Belgique, notamment avec les autorités flamandes.

Je continuerai bien entendu à vous tenir informé de façon régulière de nos activités.

Pierre-Luc Desgagné Délégué général

Source : Gouv.qc.ca

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password