Les chanteuses Beyoncé, Rihanna, Billie Eilish et Taylor Swift réclament justice après la mort de George Floyd

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Les chanteuses Beyoncé, Rihanna, Billie Eilish et Taylor Swift réclament justice après la mort de George Floyd

Après la mort de l’Afro-américain George Floyd qui enflamme les Etats-Unis depuis plusieurs jours, ces quatre stars de la pop américaine ont lancé des messages forts sur les réseaux sociaux.

Depuis la mort de George Floyd, un Afro-américain de 46 ans, lors de son interpellation par la police à Minneapolis (Minnesota) lundi 25 mai, l’Amérique s’enflamme. Les images glaçantes de l’arrestationde George Floyd et de sa longue agonie sous la pression du genou d’un policier sur son cou durant plus de 8 minutes ont fait le tour du monde. Ce dernier, Derek Chauvin, a été mis en examen vendredi 29 mai pour « meurtre au troisième degré » et « homicide involontaire« . Mais la mort de George Floyd s’ajoute à la longue liste des Noirs américains devenus les symboles de la violence policière contre cette communauté, violences restées trop souvent impunies. De nombreusespersonnalités de la musique ont exprimé leur douleur et leur colère ce week-end. Lesmessages de ces quatre chanteuses ont particulièrement marqué les esprits.

>> Suivez toute l’actualité autour de la mort de George Floyd

Beyoncé : « Nous ne pouvons normaliser cette douleur »

La chanteuse Beyoncé a publié un message vidéo sur Instagramce week-end dans lequel elle réclame justice pour George Floyd. « Nous avons tous assisté à son meurtre en plein jour« , dit-elle à propos de la vidéo révoltante où l’on voit George Floyd agoniser sous la pression du genou du policier Derek Chauvin sur son cou. « Nous sommes brisés et écoeurés . Nous ne pouvons normaliser cette douleur« , continue-t-elle.

« Je ne m’adresse pas qu’aux gens de couleur« , précise la star auprès de ses 147 millions d’abonnés. « Que vous soyez blanc, noir, marron ouquoi que ce soit entre les deux, je suis sûre que vous vous sentez désemparé face au racisme qui existe aujourd’hui en Amérique. Nous ne pouvons plus regarder ailleurs« ,ajoute-t-elle. « George est notre famille parce qu’il est Américain. Trop de fois nous avons vu ces meurtres violents, et aucune conséquence. Oui, quelqu’un a étémis en examen (le policier Derek Chauvin ndlr), mais la justice est loin d’être rendue« ,estime la chanteuse âgée de 38 ans.

Elle invite à signer sur change.org la pétition réclamant « justice pour George Floyd« . Relayée par d’autres stars comme Cardi B. et Ariana Grande, la pétition a déjà récueilli plus de 11 millions de signatures, ce qui en fait la pétition la plus signée de toute l’histoire du site, selon ce dernier.

Taylor Swift interpelle Donald Trump dans un tweet cinglant

Le même jour, la chanteuse Taylor Swift a interpellé directement le président américain sur son réseau social favori, Twitter. « Après avoir attisé le feu de la suprématie blanche et du racisme depuis le début de votre mandat, vous avez le culot de jouer l’autorité morale avant de menacer de faire usage de la violence », écrit-elle avant de conclure : Nousvoterons pour vous chasser en novembre« .

Elle répondait ainsi au tweet de Donald Trump qui menaçait de faire tirer la police sur les émeutiers. Cette prise de position politique tranchée de la chanteuse âgée de 30 ans a été « aimée » plus de 2,5 millions de fois eta été retweeté 462 000 fois, un record pour le compte de la chanteuse aux 86 millions d’abonnés. Taylor Swift, longtemps restée à l’écart des débats politiques, avait pris pour la première fois position en 2018 pour une candidate démocrate du Tennessee.Son tweet illustre le ralliement de nombreux blancs à la cause des noirs américains ces derniers jours, dans le sillage de la mort de George Floyd.

Rihanna « submergée par la tristesse »

Rihanna a égalementpartagé sa douleur sur les réseaux sociaux. « Ces derniers jours, l’ampleur du désespoir, de la colère et de la tristesse que j’ai ressenties m’ont pour le moins submergée !« , a écrit la chanteuse âgée de 32 ans sur son compte Instagram aux 83 millions d’abonnés. « Voir mon peuple se faire assassiner et lyncher jour après jour a poussé mon coeur dans ses derniers retranchements. Au point de me tenir loin des réseaux, juste pour éviter d’entendre une fois de plus l’agonie à glacer les sangs dans la voix de George Floyd, suppliant encore et encore pour sa vie.«

« Derek Chauvin (le policier inculpé ndlr) me hante« , écrit-elle en se souvenant del’attitudedétachée du policier durant le drame.

Voir cette publication sur Instagram

For the last few days, the magnitude of devastation, anger, sadness I’ve felt has been overwhelming to say the least! Watching my people get murdered and lynched day after day pushed me to a heavy place in my heart! To the point of staying away from socials, just to avoid hearing the blood curdling agony in George Floyd’s voice again, begging over and over for his life!!! The look of enticement, the pure joy and climax on the face of this bigot, murderer, thug, pig, bum, Derek Chauvin, haunts me!! I can’t shake this! I can’t get over an ambulance pulling up to an arrest, a paramedic checking a pulse without removing the very thing that’s hindering it! Is this that fucking normal??? If intentional MURDER is the fit consequence for “drugs” or “resisting arrest”….then what’s the fit consequence for MURDER???! #GeorgeFloyd #AhmaudArbery #BreonnaTaylor

Une publication partagée par badgalriri (@badgalriri) le

Billie Eilishdénonce les privilèges des Blancs dans un post incendiaire

La jeune chanteuseBillie Eilish, 18 ans, a publié elle aussi samedi un long message de soutien au mouvement Black Lives Matter (Les Vies Noires Comptent) après la mort de George Floyd.Sur son compte Instagram suivi par plus de 63 millions de personnes, elleexplique en particulier pourquoi le slogan All Lives Matter (Toutes Les Vies Comptent, par opposition à Black Lives Matter) est impropre selon elle. »Si j’entends une personne blanche de plus dire que Toutes Les Vies Comptent, je crois que je vais péter un câble« , écrit-elle avant d’explicitersa position comme on le ferait « auprès d’enfants« .

« Personne ne dit que votre vie ne compte pas. Ni que votre vie n’est pas difficile (…) Cessez de tout ramener à vous.« (…) « Si la maison de quelqu’un brûle et qu’une personne est bloquée à l’intérieur, allez-vousfaire venir les pompiers dans toutes les autres maisons du quartier d’abord parce que toutes les maisons comptent?Non! Parce qu’elles n’en n’ont pas besoin. Vous êtes privilégiés (en tant que blancs ndlr) que vous le vouliez ou non.Votre couleur de peau vous donne plus de privilèges que vous ne le réalisez. »

« Si toutes les vies comptent, pourquoi les personnes noires sont-elles tuées juste parce qu’elles sont noires? Pourquoi les migrants sont-ils persécutés? Pourquoi les personnes blanches ont-elles des opportunités que les autres races n’ont pas?« , demande-t-elle. Et de préciser « Le slogan #blacklivesmatter ne signifie pas que les autres vies ne comptent pas. Il sert à attirer l’attention sur le fait que la société pense clairement que les vies noires ne comptent pas. Or elles comptent putain », s’emporte-t-elle en lettres majuscules, avant de terminer sur « Black Lives Matter, Black Lives Matter, Black Lives Matter, dites-le encore, et #JusticeForGeorgeFloyd.«

Source : France Info

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password