les Danois confiants dans la réouverture des écoles après le confinement

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
les Danois confiants dans la réouverture des écoles après le confinement

À partir de ce mercredi 15 avril, crèches, écoles maternelles et primaires danoises accueillent à nouveau les enfants de moins de 11 ans. Une mesure bien acceptée par les parents, dans ce pays peu touché par le Covid-19.

Crèches, écoles maternelles et primaires rouvrent progressivement leurs portes à partir ce mercredi 15 avril au Danemark, une première en Europe ! Le royaume scandinave, avec près de 300 morts et plus de 6 500 infections au Covid-19 et où près de six millions d’habitants sont confinés depuis le 12 mars, mise sur un retour graduel à la vie normale dans l’espoir d’immuniser petit à petit la population.

Pour le retour des élèves, quelques mesures ont été prises comme des classes par tout petits groupes et autant que possible en plein air, en respectant au maximum les règles d’hygiène. C’était une décision plutôt facile, dit Johan, père de deux enfants de 3 et 6 ans, à Aarhus, dans le nord du pays. « Nos hôpitaux semblent maîtriser la situation, ça paraît le bon moment pour attraper ce virus, c’est maintenant qu’il faut mettre nos enfants dehors et les exposer, parce qu’ils l’auront de toute façon tôt ou tard. »

L’annonce la semaine dernière de cette rentrée n’a pas provoqué d’opposition massive chez les parents d’élèves expliquent Simon et Frédéric, deux Français installés au Danemark. « Ici c’est simple, les gens font confiance au gouvernement et le gouvernement leur fait confiance. Il n’y a pas de pression, il ne vont pas marteler une propagande de peur comme en France. Ils font ça étape par étape mais au moins ça rassure les gens. »

Les cours n’ont toutefois repris que dans la moitié des communes danoises et dans 35% des établissements à Copenhague, la capitale. Les autres ont demandé plus de temps pour s’adapter aux règles de sécurité sanitaire encore en vigueur. Tous les établissements devraient être ouverts d’ici le 20 avril. Ce retour à l’école ce matin pour les enfants de moins de 11 ans n’est pas une obligation, mais c’est une aubaine pour certains parents, pour qui cela signifie la possibilité de retourner au travail.

C’est aussi un choix économique que fait le Danemark pour ne pas ajouter, disent ses gouvernants, de la crise à la crise. Toutes les autres restrictions, notamment l’interdiction des rassemblements de plus de dix personnes et la fermeture des cafés, des restaurants, des salles de sport et des salons de coiffure, sont censées rester en vigueur au moins jusqu’au 10 mai.

Source : Franceinfo

Marino Stozza
Marino Stozza
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password