les réponses aux questions que vous nous avez posées sur vos vacances d’été

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
les réponses aux questions que vous nous avez posées sur vos vacances d'été

Malgré la crise sanitaire, une partie des Français a bien l’intention de s’octroyer des congés en juillet ou en août et de boucler ses valises. Encore faut-il pouvoir s’adapter aux nouvelles règles en vigueur pour endiguer l’épidémie.

C’est le retour des beaux jours et vous ne voulez pas renoncer à vos vacances au soleil. Mais en raison du Covid-19, cet été est celui des incertitudes. Où partir ? Quelles règles respecter ? Quelles activités seront ouvertes ? Et quels risques encourt-on vraiment ?

Franceinfo a sélectionné quelques-unes de vos interrogations afin de vous aider à partir l’esprit plus tranquille.

Peut-on partir en Europe ?

La Commission européenne a enjoint les pays membres de l’Union à rouvrir leurs frontières dès le 15 juin,après trois mois de fermeture. Depuis cette date, il est de nouveau possible de voyager à l’intérieur de l’Union (donc dans 27 pays, ainsi qu’au Royaume-Uni). Attention cependant : chaque pays a pu maintenir des restrictions ou imposer des mesures pour contrôler ou tenter de prévenir l’épidémie de Covid-19 sur son sol.C’est pourquoi il est recommandéde se renseigner auprès duministère des Affaires étrangèresou des ambassades de France avant de réserver un billet.

Prenons quelques exemples de pays européens prisés des touristes. En Grèce,la quarantaine obligatoire a pris fin le 30 juin et les autorités ont annoncé qu’à compter du 1er juillet, elles ne pratiquent plus que des tests aléatoires à l’arrivée des voyageurs. Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun et fortement recommandé dans les espaces fermés.

En Italie, les voyageurs en provenance de l’Union ou de l’espace Schengen peuvent circuler librement et ne sont plus soumis à une quarantaine. Sauf s’ils ont voyagé, dans les quatorze jours précédant leur arrivée en Italie, dans un pays dont les ressortissants ne sont pas autorisés à entrer en Italie (par exemple les Etats-Unis). Le cas échéant, ils ne peuvent entrer dans le pays qu’en justifiant d’un motif impérieux.

En Espagne, depuis le 21 juin, il n’y a plus aucune limitation à l’entrée sur le territoire ni mise en quarantaine. De nouvelles règles y sont en revanche appliquées pour combattre l’épidémie, comme le port du masque obligatoire dans les espaces publics, les hôtels et les commerces lorsqu’une distance d’un mètre ne peut pas être observée.

Peut-on voyager dans les territoires d’outre-mer?

Lorsque l’on se rend dans les territoires d’outre-mer (La Réunion, la Martinique, la Guadeloupe…), la quarantaine (ou plutôt la quatorzaine) à l’arrivée reste obligatoire jusqu’au 10 juillet. Lorsqu’on se rend à La Réunion, il est néanmoins possible d’éviter la quatorzaine si on passe un test de détection du coronavirus (et qu’il s’avère négatif) avant le départ. A partir du 10 juillet, « toutes les personnes qui voyageront cet été dans l’un des territoires d’outre-mer devront passer un test de détectionau Covid-19 obligatoire, en juillet et en août », a annoncé le ministère des Outre-mer.

Mais tous ces territoires ne sont pas égaux devant le virus. Le gouvernementva prolonger l’état d’urgence sanitaire, entré en vigueur le 24 mars, pour la Guyaneet Mayotte, où il s’étendra « jusqu’au 30 octobre inclus », car le Covid-19 y circule encore activement.Selon la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, le pic de contaminations est attendu en Guyane pour la mi-juillet ou la fin juillet.

Peut-onpartir à l’étranger hors de l’UE ?

Si vous souhaitez voyager en dehors de l’Union européenne, « c’est possible à partir du 1er juillet, mais seulement dans les pays où l’épidémie sera maîtrisée », explique-t-on sur le site du gouvernement. En ce début juillet, hors Union européenne, il est pour le moment possible (parfois sous certaines conditions) de se rendre dans une quinzaine de pays:l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay. A cela s’ajoutent des pays de l’espace Schengen qui ne sont pas membres de l’Union européenne : la Suisse, l’Islande et le Liechtenstein, où l’on peut donc aussi passer ses vacances. La Norvège est aussi en passe de rouvrir ses frontières aux touristes, tout comme la République dominicaine. Concernant la Chine,les frontières seront ouvertes lorsqu’elle autorisera réciproquement le voyage des ressortissants européens sur son sol. Ce qui n’est pas le cas pour le moment.

Partout ailleurs, il est très hasardeux de tenter de poser ses valises. Il n’est ainsi pas possible de se rendre aux Etats-Unis pour le moment. En effet, la situation épidémiologique y est extrêmement préoccupante : on compte actuellement, outre-Atlantique, 128062 décès pour 2686587 personnes contaminées par le Covid-19. Des chiffres en constante progression.

Impossible également de se rendre au Brésil, qui a lui aussi fermé ses frontières aux ressortissants européens. Une exception peut être faite, côté brésilien, si vous êtes détenteur d’un permis de résidence brésilien ou si vous vous rendez au Brésil via un autre pays dont les ressortissants sont autorisés à franchir la frontière. Notons quela progression du Covid-19 est également très inquiétante dans ce pays, deuxième plus touché au monde après les Etats-Unis, avec60632 morts pour 1 448753 cas.

En France, peut-on aller partout à la plage, à la montagneou à la piscine ?

Depuis le2 juin, les plages, les lacs et les plans d’eau sont ouverts sur tout le territoire français. Il vous faudra veiller à respecter le mètre de distance avec les personnes qui ne font pas partie de votre foyer ainsi que les fameux gestes barrières. L’interdiction de rassemblement de plus de 10 personnes (en groupe) est valable sur les plages. « Le préfet peut interdire l’accès à une plage si ces règles ne sont pas respectées », prévient le gouvernement.

Quant aux piscines françaises, elles ont rouvert avec un nouveau protocole sanitaire : il faut réserver son créneau pour aller nager. Comme partout ailleurs, gestes barrières et distances de sécurité doivent être respectésà l’intérieur comme à l’extérieur des bassins.

Certaines activités de montagne et notamment la randonnée ont également repris avec la fin du confinement. Là encore, des règles spécifiques sont à observer pour éviter d’être contaminé ou de contaminer d’autres randonneurs. La Fédération française de randonnée a publié des indications pour une reprise sereine. Parmi celles-ci : « Le respect d’une distanciation physique spécifique entre les pratiquants qui dépendra de la vitesse de marche et de randonnée et du risque de contamination par postillons et gouttelettes de transpiration.« 

Le coronavirusest-il présent dans l’eau de mer?

Vous craignez que le coronavirus ne vous force à renoncer à vous rafraîchir?Rassurez-vous, les dernières données sont plutôt encourageantes. L’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) a mené une étude en prélevant des échantillons dans les zones littorales sensibles aux contaminations par rejets humains. Si l’Ifremer reconnaît que « prouver l’absence réelle du virus est un art difficile », l’institutexplique n’avoir retrouvé aucune trace du Sars-Cov-2 dans les coquillages et les eaux marines métropolitaines prélevées.

L’Ifremer indique par ailleurs qu’il poursuit cette étude et réalise désormais, tous les quinze jours, desprélèvements « afin de suivre les éventuels effets d’une circulation potentiellement accrue du virus dans la population dans le contexte de la levée progressive des mesures de confinement ».

Est-ce qu’il est dangereux de s’exposer au soleil après avoir utilisé du gel hydroalcollique?

Rassurez-vous, vous pouvez ranger le gel hydroalcoolique juste à côté de la crème solaire dans le sac de plage.La Société française de dermatologie a tenu à faire le point sur le bon usage de ce gel devenu la star de la lutte contre le Covid-19 et a déterminé que ses composants ne sont « ni photo-toxiques ni photo-sensibilisants », a-t-elle expliqué. Pas de danger manifeste à mélanger gel hydroalcoolique et soleil, donc.

Maisil faut quand même faire attention car ces substances ont des conséquences irritantes sur la peau.« Il ne faut pas oublier que l’alcool est un agent irritant et desséchant, qui peut déshydrater la peau. Et les rayons UV du soleil étant eux-mêmes assez agressifs, la peau doit faire face à deux agressions en même temps », tempère Brigitte Milpied, dermatologue à Bordeaux, interrogée sur BFMTV.

Prenez garde, par ailleurs, aux mains mouillées car l’eaupeutdiluer les composants du gel hydroalcoolique et lui faire perdre son efficacitéen abaissant son degré alcoolique. Autant d’arguments pourprivilégier le lavage des mains au savon dans la mesure du possible lors de vos après-midi à la plage. Quelle que soit votre décision, n’oubliez pas la crème solaire.

Quelles activités peut-on faire avec les enfants?

Lescampings, les villages vacances, colonies de vacances et les lieux d’hébergement touristique ont rouvert dès le 2 juin. Les parcs d’attraction et de loisirs ont égalementrouvert après avoir mis en place les mêmes mesures sanitaires que dans la plupart des lieux recevant du public. Le parc Asterix (Oise), qui a rouvert le 15 juin, a rendu le port du masque obligatoire et tâche de faire observer les distanciations physiques. Le même protocole est appliqué au Futuroscope (Vienne), qui a rouvert deux jours plus tôt.

Par ailleurs, le ministre de l’Education nationale a dévoilé, samedi 6juin,son plan pour les vacances estivales des enfants.Le dispositif « Vacances apprenantes » doit permettre à un million d’enfants d’avoir accès à un établissement scolaire qui restera ouvert pendant l’été.L’emploi du temps comprendra un renforcement scolaire le matin et des activités culturelles et sportives l’après-midi.

Outre les écoles ouvertes, les enfants pourront s’inscrire dans des« parcours buissonniers (…),une façon très originale d’inventer de nouvelles colonies de vacances, en petits groupes », a affirmé le ministre de l’Education sur BFMTV. Ce dispositif permettra à des jeunes de moins de 17ans de partir« à la campagne ou en zone littorale, à la découverte de la nature et du patrimoine local ».

Peut-on laisser les enfants jouerensemble ?

Ce que l’on sait del’exposition des enfants à ce virus, c’est que ces derniers semblent nettement moins touchés que le reste de la population.Plus de 600 jeunes enfants ont été testés du 14 avril au 12 mai pour une étude francilienne consultée par l’AFP. Les résultats tendent à confirmer ce que beaucoup de médecins avaient pu constater : les enfants seraient beaucoup moins infectés et, par ailleurs, beaucoup moins contaminants que les adultes. Si les résultats de cette étude sont bien corroborés par d’autres travaux scientifiques, les enfants risquent donc moins pour leur santé à jouer avec leurs copains qu’àrester avec les adultes.

Que faire si on présente des symptômes alors qu’on se trouve en vacances à l’étranger ?

Les premiers signes cliniques d’une infection au Covid-19 comprennent une fièvre ou une sensation de fièvre (frissons, sensation de chaud-froid), unetoux, des maux de tête, des courbatures, une fatigue inhabituelle. Laperte brutale de l’odorat ou du goût est un signe distinctif du Covid-19. Dans les formes les plus graves, les personnes atteintes peuvent présenter des difficultés respiratoires pouvant mener à une hospitalisation.

Si vous sentez que votre état peut correspondre à ces symptômes, vous devriez d’abord contacter les services de santé locaux et éviter de vous déplacer par vous-mêmes, confirme le Quai d’Orsay à franceinfo. Le meilleur réflexe à avoir est, ensuite, de vous mettre en relation avec le consulat français présent sur place afin de l’informer de la situation. Ce dernier peut vous mettre en contact avec des médecins français sur place, ou vous aider à vous faire prendre en charge. Enfin, le cas de figure le plus probable est encore qu’on vous recommande de rester confiné dans votre lieu de résidence, pour une durée moyenne de 14 jours.

Source : France Info

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password