L'oeil du marché : "L'optimisme quant à un pic du virus se poursuit pour une deuxième journée"

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Notre-Dame : le chantier encore en sommeil

Les Bourses européennes ouvrent dans le vert mardi, s’accrochant aux fragiles signaux laissant entrevoir un potentiel pic de l’épidémie de coronavirus en Europe.

La Bourse de Bruxelles a débuté sa séance dans le vert à 3,95%, l’indice Bel 20 atteignant 2 964,960 points. Vers 9H30, l’indice Bel20 repassait la barre des 3.000 points, à 3.046,85 points.

La Bourse de Paris a ouvert en hausse (+3,30%). A 09H00 (07H00 GMT), l’indice CAC 40 prenait 143,26 points à 4.489,40 points. La veille, il avait décollé de 4,61%.

A la Bourse de Francfort a ouvert en hausse, le Dax prenant 3,65%, au lendemain d’un rebond de plus de 5%. L’indice vedette prenait, à 07:13 GMT, 367,47 points à 10.442,64 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes grimpait de 3,57% à 21.855,27 points.

La Bourse de Londres a ouvert en hausse, en dépit de l’annonce que le Premier ministre Boris Johnson, malade du covid-19, est en soins intensifs. L’indice FTSE 100 des principales valeurs prenait 3,09% à 5.754,92 points vers 08H05 GMT.

« Les valeurs sont en hausse car les nouveaux cas de coronavirus ralentissent. L’absence de (Boris) Johnson pose toutefois des questions pour le Royaume-Uni », commente Ipek Ozkardeshkaya, analyste de Swissquote Bank.

« L’optimisme quant à un pic du virus se poursuit pour une deuxième journée », a estimé Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

« Les marchés mondiaux ont connu un début de semaine honorable hier, grâce à une combinaison de facteurs ». Ce matin, « l’Asie a repris le flambeau et cela devrait aussi gagner l’Europe avec une nouvelle ouverture positive, alors que l’espoir grandit de voir les pays européens gagner la bataille contre le virus », a-t-il ajouté.

Le fait que le nombre de décès soit peut-être en train d’atteindre un plateau et les annonces de soutien économique continues de la part des États constituent les principaux facteurs de soutien, selon lui.

Source de cet article : Lalibre.be

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password