l’OMS a-t-elle vraiment annoncé qu’il n’y aura pas de concerts avant l’automne 2021 au plus tôt ?

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
l’OMS a-t-elle vraiment annoncé qu’il n’y aura pas de concerts avant l’automne 2021 au plus tôt ?

Contrairement à ce qui a pu être relayé sur les réseaux sociaux, l’Organisation mondiale de la santé ne recommande pas d’annuler les grands rassemblements comme les concerts jusqu’à l’automne 2021. Un chercheur américain estime néanmoins que ce type d’événement tardera à reprendre. 

C’est un message largement partagé sur Twitter ces dernières heures : l’Organisation mondiale de la Santé recommanderait de n’organiser aucun concert ou festival avant l’automne 2021. 

La Cellule Vrai du faux de franceinfo vous explique pourquoi il ne faut pas, à ce stade, prendre cette affirmation au pied de la lettre.

Capture d’écran d’un tweet annonçant le retour des concerts à l’automne 2021. (CAPTURE ECRAN)

Si la plupart des pays ou des organisateurs d’événements ont effectivement annulé ces dernières semaines des rassemblements, y compris les concerts et les festivals, ce n’est pas une exigence édictée par l’Organisation mondiale de la santé. L’OMS l’indique clairement : elle ne préconise pas « d’annuler tous les rassemblements de masse internationaux en raison de la Covid-19 ». Elle précise également que « toute décision de modifier un rassemblement international planifié doit se fonder sur une évaluation méticuleuse des risques encourus et sur la manière de gérer ces risques ». Cette évaluation « doit impliquer toutes les parties prenantes à l’événement et en particulier les autorités sanitaires du pays ou de la communauté où l’événement est censé avoir lieu », car elles sont les mieux placées pour évaluer la situation.

L’OMS ne dit pas si les gens doivent ou pas organiser les événements. On leur donne les éléments pour qu’ils prennent les meilleures décisions possibles.Sylvie Briand
directrice de la préparation mondiale pour les épidémies à l’OMS
à franceinfo

L’OMS détaille en revanche une série de préconisations sur lesquelles peuvent s’appuyer les organisateurs de ces grands rassemblements. Elle a développé « un outil qui permet d’évaluer le risque. Il permet de savoir si l’événement peut être organisé dans des conditions de sécurité suffisantes, s’il faut modifier les modalités ou repousser l’événement », explique Sylvie Briand, à franceinfo. La directrice de la préparation mondiale pour les épidémies à l’OMS souligne que le dispositif n’est pas nouveau. Il s’applique à toutes les épidémies. Il peut aussi bien concerner des rassemblements culturels, que sportifs ou des événements religieux. « Il y a à chaque fois beaucoup d’éléments à prendre en compte, insiste t-elle. On doit s’adapter à chaque circonstance ». Pour cela, elle prend l’exemple de l’aide apportée aux Britanniques pour organiser les Jeux Olympiques en 2012.

L’OMS n’a donc pas émis de recommandation générale visant à annuler tous les concerts ou les festivals jusqu’à l’automne 2021.

Cette affirmation ne vient pas de nulle part. Tout est parti de deux interviews données par l’oncologue et bioéthicien américain Ezekiel Emanuel, parfois présenté, notamment sur son propre site internet, comme un « conseiller spécial du secrétaire général de l’OMS »Dans un entretien accordé au média américain ABCnews, jeudi 9 avril, le chercheur rattaché à l’université de Pennsylvanie explique qu’il n’anticipe pas un retour à « la vie normale où l’on part en voyage, où l’on mange au restaurant, où l’on se rend à des concerts (…), tant que nous n’aurons pas de vaccin pour protéger tout le monde. C’est-à-dire dans 18 mois et pas avant ».  Vendredi 10 avril, dans le cadre d’un entretien au New York Times et d’un débat avec plusieurs autres experts, il indique estimer que les « grands rassemblements – conférences, concerts, événements sportifs – [seront] les derniers à revenir », ajoutant qu’on peut « raisonnablement parler de l’automne 2021 au plus tôt ».

Cette appréciation du chercheur semble essentiellement liée au temps estimé pour obtenir un vaccin. Le secrétaire général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a de son côté affirmé, lundi 13 avril, que la mise au point d’un vaccin « sûr et efficace » sera déterminant pour interrompre totalement la transmission du Covid-19. L’Allemand Gerald Haug, président de l’Académie des sciences Leopoldina, a estimé que maintenir la fermeture des stades et des salles de concert pendant encore dix-huit mois « serait certainement très avisé ». Le président de cette instance qui conseille le gouvernement allemand concernant les mesures à prendre pour enrayer l’épidémie a néanmoins précisé, lundi 13 avril, à la chaîne publique ARD, qu’« il y a des évaluations plus optimistes » et qu’il fallait « attendre » pour connaître la durée exacte. Cependant, il estime également que cela va « certainement durer plusieurs mois encore ».

En France, le seul calendrier officiel à ce stade concernant les grands rassemblements a été donné par le président de la République, lundi 13 avril. Emmanuel Macron a indiqué que les « grands festivals et événements avec public nombreux ne pourront se tenir au moins jusqu’à mi-juillet prochain » De grands rendez-vous culturels prévus à l’été 2020 ont été annulés, à l’image du festival d’Avignon, des Eurockéennes, des Francofolies, des Nuits de Fourvière ou encore de Jazz à Juan et Jazz à Vienne.

Information - l’OMS a-t-elle vraiment annoncé qu’il n’y aura pas de concerts avant l’automne 2021 au plus tôt ?

Source : Franceinfo

Marino Stozza
Marino Stozza
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password