Malgré l’épidémie de coronavirus, la Corée du Sud organise des élections législatives et attend une forte participation

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Malgré l'épidémie de coronavirus, la Corée du Sud organise des élections législatives et attend une forte participation

Même les Sud-Coréens placés en quarantaine ont le droit de voter, après la fermeture des bureaux au reste des électeurs, s’ils ne présentent pas de symptômes.

Des longues files d’électeurs attendant d’entrer dans des bureaux de vote : l’image n’est pas inédite mais reste rare en pleine épidémie de coronavirus. La Corée du Sud a choisi de maintenir ses élections législatives, mercredi 15 avril. A 15h, heure locale, la participation s’élevait déjà à 56,5%, soit dix points de plus qu’à la même heure lors du précédent scrutin.

Près de 44 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour ce qui est un des premiers scrutins de masse organisés par un pays touché par le Covid-19 depuis les élections municipales françaises, mi-mars.

D’importantes mesures ont en revanche été prises contre le virus. Le port du masque est obligatoire, et les électeurs sont tenus de se trouver à au moins un mètre les uns des autres, une mesure qui apparaît scrupuleusement respectée sur les images de différents lieux de vote.

A l’entrée, ils doivent se laver les mains au gel hydroalcoolique puis revêtir des gants, et sont soumis à une prise de température. Les électeurs fiévreux sont dirigés vers un isoloir spécial qui est désinfecté après chaque utilisation.

Même les personnes actuellement placées en quarantaine à domicile auront le droit de voter, du moment qu’elles ne présentent pas de symptômes. Pour elles, un créneau spécifique a été prévu, à 18h, juste après la fermeture des bureaux au reste du public. Elles devront être rentrées chez elles à 19h.

Des bureaux de vote dédiés ont par ailleurs été mis en place ce week-end dans huit centres de quarantaine. Et le vote par anticipation était possible : 11,7 millions d’électeurs avaient déjà voté samedi et dimanche.

Mais le maintien du scrutin prive par conséquent les personnes symptomatiques et en quarantaine de leur droit de vote.

Selon un sondage réalisé la semaine précédente par Gallup Korea, 27% des électeurs interrogés étaient réticents à se rendre aux urnes à cause de l’épidémie, et 72% ont dit n’avoir aucune inquiétude.

La Corée du Sud, un temps le deuxième pays le plus touché par le Covid-19 après la Chine, a vu l’épidémie évoluer de façon plus favorable que de nombreux autres pays, s’appuyant notamment sur une vaste campagne de tests et des mesures drastiques de surveillance de la population. Mercredi, le bilan est resté inférieur à 40 nouvelles contaminations pour la septième journée consécutive. Au total, on compte 11 000 cas confirmés en Corée du Sud, et 225 morts du virus.

Source : Franceinfo

Marino Stozza
Marino Stozza
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password