Ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture jeudi

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
New York, au cœur de l'épidémie de coronavirus qui frappe de plein fouet les Etats-Unis

Les Bourses de Tokyo et de Hong Kong ont reculé jeudi, affectées par le plongeon d’indicateurs américains qui avait déjà fait déraper Wall Street la veille, tandis que les places de Chine continentale ont au contraire légèrement progressé.

Aux États-Unis, les indices pointent vers une ouverture en légère hausse. Vers 8h, les contrats à terme sur le S&P 500 avancent de 8 points, ou de 0,29%, à 2 783 points. Ceux du Dow Jones sont en hausse de 40 points, ou de 0,17%, à 23 431 points, alors que ceux du Nasdaq grimpent de 54 points, ou de 0,64%, à 8 648 points.

En Europe, les indices sont aussi au vert à la mi-séance. À Londres, le FTSE-100 est en hausse de 12 points, ou de 0,22%, à 5 609 points. À Paris, le CAC 40 avance de 6 points, ou de 0,14%, à 4 359 points. À Francfort, le DAX grimpe de 84 points, ou de 0,82%, à 10 363 points.

À Tokyo l’indice vedette Nikkei a terminé en retrait de 1,33% à 19 290,20 points, alors que l’indice élargi Topix a abandonné 0,82% à 1 422,24 points.

Wall Street avait clôturé mercredi en forte baisse, ébranlée par des indicateurs américains donnant la mesure du désastre économique aux États-Unis, avec une dégringolade des ventes de détail en mars et surtout le plus important repli mensuel de la production industrielle du pays depuis 1946.

Le moral des investisseurs à Tokyo «a été heurté par les chiffres choquants» de la chute de l’économie américaine, a commenté auprès de l’AFP l’analyste de Daiwa Securities Eiji Kinouchi.

«Une période de panique (boursière, NDLR) semblait avoir pris fin, mais les incertitudes autour du coronavirus font que les investisseurs sont toujours nerveux», a-t-il ajouté.

À Hong Kong le repli de l’indice Hang Seng a toutefois été plus modéré (-0,58% à 24 006,45 points), et la séance a même été positive en Chine continentale, où l’indice composite de Shanghai s’est apprécié de 0,31% à 2 819,94 points et celui de Shenzhen de 0,48% à 1 744,39 points.

Pékin devrait annoncer vendredi un recul historique du PIB chinois au premier trimestre à cause de la pandémie. Un groupe d’experts interrogés par l’AFP table en moyenne sur une contraction de 8,2%.

Du côté du pétrole

Le marché du pétrole tentait de rebondir après une nouvelle déroute subie la veille, liée à la hausse spectaculaire des réserves de brut aux États-Unis et aux dernières prévisions de chute de la demande mondiale par l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

Vers 04H50 le prix du baril de brut américain WTI regagnait 2,06% à 20,28 dollars, tandis que celui du baril de Brent de la mer du Nord reprenait 2,13% à 28,28 dollars.

Source de l’article : Les Affaires

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password