Melbourne, Lisbonne, Leicester… Face à une recrudescence des cas de Covid-19, ces zones où les autorités imposent des mesures de restriction

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Melbourne, Lisbonne, Leicester... Face à une recrudescence des cas de Covid-19, ces zones où les autorités imposent des mesures de restriction

Partout dans le monde, les autorités nationales renforcent les mesures de lutte contre la maladie, avec des approches ciblées sur les secteurs géographiques les plus concernés.

Le confinement généralisé« doit être une arme de dernier recours », estimait récemment l’épidémiologiste Antoine Flahault, interrogé par franceinfo. Après une tentative énergique pour contenir au maximum la propagation du coronavirus, de nombreux pays choisissent désormais des mesures plus locales face à la recrudescence de cas dans certains foyers.Franceinfovous donnequelques exemples de régions ou de villes ayant fait l’objet de nouvelles restrictions allant jusqu’à un reconfinement total.

En Galice (Espagne), les bars dans le collimateur

La situation. Les autorités observent de près un regain de contaminations dans certaines provinces. Au 5 juillet, la Galice comptait ainsi 258 cas de contaminations dont 117 dans la région de Lugo. Selon le responsable des services de santé régionaux, Jesus Vazquez Almuina, les contaminations les plus importantes sont survenues dans les bars.

Les mesures. La Galice a donc décidé d’imposer de nouvelles restrictions à 70000 résidents du comté d’A Marina, dans la province de Lugo. Ils ne peuvent plus quitter la région depuis dimanche minuit et jusqu’à vendredi, deux jours avant les élections régionales du 12 juillet. Seules les personnes qui doivent se rendre au travail sont autorisées à rentrer ou sortir du comté. La capacité d’accueil des bars et des restaurants est réduite de moitié et les résidents doivent porter un masque de protection à l’extérieur, même sur les plages, ont annoncé les autorités.

En Catalogne (Espagne), une tolérance pour les travailleurs en déplacement

La situation.Les autorités observent avec inquiétude une reprise des cas de contamination dans une zone de la Catalogne située autour de Lérida, à 150 kilomètres à l’ouest de Barcelone. Selon les données régionales dévoilées mardi, 64 nouveaux cas ont été détectés en 24 heures dans cette zone, où plus de 1000 contaminations ont étéenregistréesdepuis début juin.

Les mesures. La Catalogne a donc annoncé le reconfinement géographique de plus de 200000 personnes, autour de la ville de Lérida. Depuis samedi, les habitants ne peuvent ni entrer ni sortir de ce périmètre, sauf s’il s’agit de travailleurs en déplacement ou en cas de force majeure. A l’intérieur, il leur est recommandé de minimiser les déplacements et de porter un masque dans la rue.

Par ailleurs, les autorités régionales de Catalogne ont rendu obligatoire le port du masque dans l’espace public de toute la région, même si les règles de distanciation physique sont respectées. La nouvelle mesuredoit entrer en vigueur jeudi 9 juillet, faisant de la Catalogne la première région d’Espagne à adopter un dispositif aussi strict.

AMelbourne (Australie), des mesures maximales

La situation. « Nous n’avons pas de contrôle sur le virus en tant que tel, mais nous avons le contrôle sur la manière dont nous répondons », a dit le Premier ministre australien, Scott Morrison. Les autorités sanitaires observent un rebond à l’échelle du pays, notamment dans le sud. Mardi, l’Etat de Victoria a enregistré 191 nouveaux cas de Covid-19, soit la plus importante hausse quotidienne depuis le début de la pandémie, indique The Guardian(en anglais). Au total, l’Etat compte 2824 cas (dont 2469 dans la métropole de Melbourne).

Les mesures.Depuismercredi 8 juillet à 23h59 (heure locale), plus de cinq millions de personnes de la région métropolitaine de Melbourne sont confinées pour au moins six semaines, après une flambée des nouveaux cas. Les habitants ne peuvent sortir que pour quatre motifs (en anglais) : achat de nourriture, soins, exercice physique et travail ou études (si c’est impossible depuis le domicile). La plupart des élèves suivent à nouveau un enseignement à distance, tandis que les restaurants et les cafés ne pourront plus servir que des plats à emporter.

Par ailleurs, l’Etat de Victoria est désormais isolé du reste du pays, puisque les autorités australiennes ont décidé de fermer la frontière avec l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud,soit l’axe routier le plus fréquenté du pays. Des policiers et des militaires surveillent des dizaines de points de passage avec les autres Etats à l’aide de drones et d’avions.

Un contrôle de police à la frontière entre les Etatsde Victoria et de Nouvelle-Galles du Sud, le 8 juillet 2020 à Albury (Australie). (WILLIAM WEST / AFP)

Pris de court par le reconfinement, les équipes de foot de Melbourne City, Melbourne Victory et Western United se sont ruées lundi à l’aéroport pour emprunter un vol charter afin de quitter la ville et disputer le championnat qui reprend dans neuf jours. Mais l’avion n’a jamais pu décoller en raison du brouillard.

La périphérie de Lisbonne (Portugal) bloquée à domicile

La situation. Le Portugal a commencé à lever ses mesures de confinement le 4 mai dernier. Mais les autorités ont observé une présence inquiétante de foyers de contamination à la périphérie de la capitale, Lisbonne. Dans ce pays, le nombre de nouveaux cas quotidiens est remonté ces derniers jours à entre 300 et 400, alors qu’il était tombé à environ une centaine début mai. A ce jour, le bilan de l’épidémie s’élève à 1629 morts pour 44416cas de contamination, selon le décompte l’université Johns-Hopkins

Les mesures. Depuis mercredi 1er juillet, 700000 habitants de 19 quartiers populaires de la banlieue de la capitale portugaise ont été reconfinés à domicile pour au moins deux semaines. Ils ne peuvent sortir de chez eux que pour des achats de médicaments et de nourriture, ou pour se rendre au travail. Les rassemblements de plus de cinq personnes sont interdits, contre plus de dix dans le reste du Grand Lisbonne et plus de vingt dans l’ensemble du pays.

Une femme équipée d'un masque porte ses provisions à Loures, dans la banlieue de Lisbonne (Portugal), le 30 juin 2020.
Une femme équipée d’un masque porte ses provisions à Loures, dans la banlieue de Lisbonne (Portugal), le 30 juin 2020. (PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)

Avant cela, le gouvernement avait déjà rétabli plusieurs restrictions dans la région métropolitaine de Lisbonne comme l’interdiction de la consommation d’alcool dans la rue et la fermeture des commerces et des cafés dès 20 heures, dans le but d’éviter les attroupements.

A Leicester (Royaume-Uni), les commerces devront patienter

La situation. A Leicester (Royaume-Uni), au 29juin, 3000 cas ont été enregistrés depuis le début de l’épidémie en mars, dont 866 au cours des deux dernières semaines. A la fin du mois, cette ville dénombrait même 10% de tous les cas recensés dans le pays. Le gouvernement déploie des centres de tests mobiles pour essayer d’endiguer la progression du virus. Le maire de Leicester, Peter Soulsby, surveille notamment plusieurs usines agro-alimentaires dans le nord de la ville.

Un cycliste dans les rues de Leicester (Royaume-Uni), le 30 juin 2020.
Un cycliste dans les rues de Leicester (Royaume-Uni), le 30 juin 2020. (GIANNIS ALEXOPOULOS / NURPHOTO / AFP)

Les mesures. Le gouvernement britannique a annoncé un durcissement du confinement à Leicester, lundi 29 juin, première ville à se voir imposer des restrictions locales. Contrairement à ce qui se déroule dans le reste de l’Angleterre, les pubs, restaurants, cinémas et salons de coiffure n’ont pas pu rouvrir le week-end. Les magasins non-essentiels ont dû abaisser leur rideau mardi et la plupart des écoles ont fermé le jeudi. Les mesures concernent au total plus de 600000 personnes de l’agglomération et une nouvelle évaluation sera réalisée après deux semaines.

A Safi (Maroc), inquiétudes autour d’une usine

La situation. Dimanche 5 juillet, le Maroc a annoncé 698 nouveaux cas de contamination au Covid-19, soit son bilan quotidien le plus élevé depuis début mars. Un nouveau foyer épidémiologique important est apparu dans une usine de conserves de poissonde la ville de Safi.

Les mesures. Dans la nuit du 4 au 5 juillet, la ville a été placée en quarantaine et ses quelque 300000 habitants soumis à des mesures strictes décidées parles autorités locales. D’après le site d’information marocain Le Desk, les déplacements sont interdits depuis et vers la ville, sauf exceptions, et les 18unités de conservation ont été fermées. Les commerces doivent fermer à 18 heures et les cafés à 20 heures. L’accès à la plage de la ville est interdit, et deux marchés de proximité ont dû cesser leurs activités.

Par ailleurs, l’état d’urgence sanitaire a été prolongé jusqu’au 10 juillet dans le pays, le port du masque reste obligatoire et les frontières sont toujours fermées « jusqu’à nouvel ordre ». Une demi-douzaine de villes restent soumises à des restrictions en raison de l’apparition de foyers épidémiologiques « en milieu professionnel », notamment dans des exploitations de fraises dans l’ouest.

Nouvelles - Melbourne, Lisbonne, Leicester... Face à une recrudescence des cas de Covid-19, ces zones où les autorités imposent des mesures de restriction

Source : France Info

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password