Le ministère des Relations internationales et de la Francophonie accorde 20 000 $

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Outils numériques, quarantaine individuelle, rôle des masques... Que retenir de l'expérience asiatique pour la lutte contre le Covid-19 ?

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, a annoncé le 26 février dernier, dans le cadre d’un déjeuner-conférence soulignant le Mois de l’histoire des Noirs, un soutien financier de 20 000 $ à la Table ronde du Mois de l’histoire des Noirs pour soutenir un volet international à sa programmation de 2021. Ce soutien financier visera à promouvoir les activités relatives aux différents aspects de l’histoire des communautés noires au Québec et à l’international. Elle permettra notamment d’appuyer un volet international aux différentes activités organisées dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs, dont la venue de conférenciers internationaux.

Citation :

« Le Mois de l’histoire des Noirs demeure important encore aujourd’hui, car il nous incite à un devoir de mémoire au regard de toutes celles et ceux qui ont vécu des injustices raciales. Il se veut aussi un appel à la poursuite des actions pour faire éclater les barrières qui continuent de freiner l’avancement social des personnes noires. Le Mois de l’histoire des Noirs nous permet également de souligner la grande contribution de personnes d’ascendance africaine à la société québécoise. Je vous assure que le gouvernement du Québec continuera de jouer un rôle actif dans la protection et la promotion des droits et libertés de la personne à travers le monde, notamment avec le concours de son vaste réseau de représentations du Québec à l’étranger. »
– Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec

« La Table Ronde du Mois de l’histoire des Noirs célébrera en 2021 ses 30 ans d’existence. Notre mission est de mettre en valeur les contributions historiques et contemporaines des communautés noires du Québec, mais également de tisser des liens avec nos concitoyens et nos concitoyennes d’origine afro-descendante de par le monde avec qui nous pouvons échanger sur les réalités et les enjeux qui nous touchent particulièrement. Nous sommes heureux de l’appui que nous recevons du ministère des Relations internationales et de la Francophonie et de la confiance accordée à notre organisme. Ce support nous permet d’envisager d’élargir notre volet international en vue des festivités et activités entourant notre 30e édition. »
– Michael P. Farkas, président du conseil d’administration, Table ronde du Mois de l’histoire des Noirs

Faits saillants :

•En 1926, l’historien afro-américain Carter G. Woodson institue la semaine de l’histoire des Noirs. En 1976, à l’occasion du bicentenaire de la Révolution américaine, l’activité commémorative devient le Mois de l’histoire des Noirs, officiellement reconnue par le président Gérald Ford, qui veut inciter ses compatriotes à « saisir l’occasion d’honorer les réussites trop souvent ignorées des Américains noirs dans tous les domaines.»

•Le 23 novembre 2006, l’Assemblée nationale adopte un projet de loi visant à faire du mois de février le Mois de l’histoire des Noirs, afin de souligner la contribution historique des communautés noires à la société québécoise.

•Par l’adoption de la loi proclamant le Mois de l’histoire des Noirs, le gouvernement du Québec entend non seulement ajouter sa voix au mouvement nord-américain soulignant l’apport des citoyennes et des citoyens des communautés noires, mais désire reconnaître officiellement l’importance de cet événement annuel pour l’ensemble de la société québécoise.

Source : Gouv.qc.ca

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password