"On joue avec la santé des travailleurs": 85% des entreprises contrôlées ne respectent pas la distanciation sociale

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Le malade numérique

Des contrôles menés entre le 23 mars et le 3 avril, dans 328 entreprises, ont démontré que 85% d’entre elles (280) ne respectaient pas les règles de distanciation sociale au travail, selon des chiffres demandés par les députés Ecolo-Groen Evita Willaert et Gilles Vanden Burre.

Selon eux, les employeurs jouent avec la santé de leur travailleurs. Dans l’intérêt de la santé publique, leur parti demande un renforcement des contrôles. L’inspection du Contrôle de bien-être au travail vérifie que les employeurs respectent les règles de lutte contre le nouveau coronavirus. Le service d’inspection s’engage pleinement à inspecter les mesures nécessaires de prévention. Elle peut agir de manière proactive ou à l’issue d’une plainte.

Selon des chiffres demandés par Evita Willaert et Gilles Vanden Burre, le service d’inspection a enregistré 704 plaintes relatives au coronavirus. Il a mené 750 contrôles à distance lors desquels une liste de points a été examinée.

Des contrôles ont été menés chez 328 employeurs et 280 d’entre eux n’étaient pas en ordre. Au total, 280 employeurs ont reçu un avertissement, 52 ont reçu un délai pour se conformer, une entreprise a reçu un PV et 20 autres ont été fermées.

« On joue avec la santé de tous les travailleurs en étant laxistes sur les directives », a réagi la députée. « Beaucoup d’entreprises respectent les règles mais elles risquent d’être victimes de celles qui ne les prennent pas au sérieux. Notre comportement détermine l’évolution de la courbe. Plus les règles seront suivies strictement, plus vite elles pourront être réduites », dit la députée Groen.

« Par ailleurs, le respect des mesures de distanciation que nous demandons n’est évidemment pas incompatible avec la réouverture de certains secteurs économiques, comme les jardineries, les marchés de produits locaux, les garages, ou encore les marchands de vélos, bien au contraire ! Mais il va dans l’intérêt de toutes et tous que les règles de distanciation physique soient respectés, au bénéfice de la société dans sa globalité », conclut Gilles Vanden Burre.

La ministre de l’Economie Nathalie Muylle a toutefois nuancé ces chiffres lundi matin sur Radio 1. Elle a souligné que ces contrôles avaient eu lieu sur place sur la base des plaintes ou de la liste de contrôle d’entreprises où il y avait un risque de problème. « Nous ne pouvons pas laisser croire qu’il y a un problème dans 85% des entreprises », a-t-elle ajouté.

Source de cet article : Lalibre.be

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password