posez vos questions sur le coronavirus et le déconfinement

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
"Puis-je aller récolter des fruits et légumes dans mon jardin partagé ?" Les réponses à vos questions du vendredi 10 avril

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #ONVOUSREPOND

11h46 : #DECONFINEMENT Bonjour @Marilou ! Les visites vont pouvoir reprendre à partir du 11 mai, encadrées par des règles strictes, comme nous l’expliquons dans cet article. Puisque vos visites sont à plus de 100 km, elles doivent néanmoins répondre à l’impératif de « motif impérieux ». Si vous le pouvez, je vous conseille donc de privilégier les visites virtuelles, que les agents immobiliers sont encouragés à développer. Sinon, munissez-vous de votre attestation de déplacement et des documents prouvant la vente prochaine de votre maison.

11h45 : #CORONAVIRUS Bonjour, vendu ma maison en Seine et Marne. Et je dois partir début septembre. Mais entre temps je dois aller visiter des maisons dans le département de l’Hérault pour mi installer. Es ce qu’il me faudra une dérogation. Comment faire exactement. Merci

11h22 : #CORONAVIRUS Il est 11h, donc je vous dis plutôt bonjour @Emma ! Si vous n’habitez pas en ce moment dans votre résidence principale, et que vous n’avez pas de justificatif de domicile à votre nom pour cette résidence, sachez qu’il vous faut demander une attestation d’hébergement à la personne qui vous loge, que vous pourrez présenter en cas de contrôle. Ce document doit indiquer son identité et la vôtre.

11h19 : #CORONAVIRUS Bonsoir ! J’ai une question sur la limitation des 100km. Je suis partie le 16 mars dernier me confiner dans ma famille à 200km de ma résidence principale, au moment oú cela était autorisé. Que se passe t il maintenant si je me fais contrôler près de mon lieu de confinement, qui est au delà des 100km de ma résidence principale ?

11h04 : #CORONAVIRUS Depuis, les scientifiques se sont aperçus que les personnes infectées au Covid-19 ne développaient pas forcément toutes des anticorps, ou en tout cas pas immédiatement. Et la durée de vie de ces anticorps est pour l’instant inconnue. Hier, les responsables de l’OMS ont donc martelé qu’un retour à la normale ne pouvait pas, en l’état actuel des connaissances épidémiologiques, se fonder sur une hypothétique « immunité collective ». Le Royaume-Uni, qui avait misé sur cette stratégie au début de la crise, en est d’ailleurs revenu. Pour être collectivement protégés, il faudra donc peut-être davantage compter sur la piste des vaccins, encore à l’étude.

11h00 : #CORONAVIRUS Bonjour @lebenêt, et merci pour cette réflexion intéressante. Au début de la pandémie de coronavirus, l’immunité de groupe – c’est-à-dire le fait qu’une proportion suffisante d’individus immunisés (estimée à environ 60% de la population) empêche la circulation du virus – a été présentée comme l’un des moyens de combattre l’épidémie. Elle a par exemple été adoptée par la Suède, qui n’a pas mis en place de confinement.

11h00 : #CORONAVIRUS Visiblement, vous préférez répondre à des questions sur le déconfinement mais j’insiste.J’ai lu à de nombreuses reprises que nous n’avions aucune certitude sur l’immunité individuelle au Covid 19 et sur son éventuelle durée.Dans le même temps, j’ai lu plusieurs fois que l’immunité collective (au moins 70% de la population ayant été contaminée) pourrait être une solution contre le coronavirus.Ces informations ne sont-elles pas incompatibles? Comment envisager une immunité collective si nous ne sommes même pas sûrs de l’immunité individuelle ?

10h55 : #CORONAVIRUS Bonjour , c’est moi qui vous réponds ! Les autorités de santé ont indiqué fin mars que les anti-inflammatoires non stéroïdiens pouvaient être un facteur d’aggravation de l’infection, et ont donc incité à ne pas les utiliser en cas de symptômes du Covid-19. A la place, il est préférable de prendre du paracétamol, dans la limite d’un gramme par prise (espacée au minimum de 4 heures), et de 3 g par jour. En cas de doute ou de question, adressez-vous à votre médecin !

10h43 : #CORONAVIRUS Bonjour Marie Adelaide et merci d’abord pour votre travail. Au début du confinement, il a beaucoup été question des anti-inflammatoires qu’il ne faudrait plus prendre… qu’en est-il aujourd’hui ? J’en aurais besoin pour une lombalgie. Merci encore!

10h21 : #CORONAVIRUS Bonjour @Olivia33 et merci pour votre question ! Au début de l’épidémie, le gouvernement a parlé de « distanciation sociale », évoquant les gestes barrières à respecter (notamment une distance d’un mètre) lorsqu’on est en présence d’autres personnes. Depuis fin avril, Edouard Philippe préfère parler de « distanciation physique ». Comme l’explique cet article de The Conversation, il s’agit de la formule recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour montrer que si la distanciation physique est impérative pour affronter l’épidémie, il faut néanmoins maintenir nos liens sociaux.

10h19 : #CORONAVIRUS Y a t il une différence de sens entre distanciation sociale et distanciation physique?

10h06 : Bonjour à toutes et à tous ! Je suis ravie de vous retrouver. Je répondrai à vos questions sur le coronavirus et la sortie du déconfinement jusqu’à 18 heures. N’hésitez pas à m’interroger avec le mot-dièse .

10h06 : Mesdames et messieurs, nous accueillons avec nous notre journaliste Mathilde Goupil ! C’est elle qui s’occupera notamment de répondre à vos questions.


09h02 : Vous êtes très nombreux à nous poser des questions et certaines d’entre elles demandent que nous contactions des administrations ou que nous nous plongions dans des textes, voire des études scientifiques. C’est pourquoi je vous demande de ne pas mal le prendre si nous ne répondons pas assez vite. Certains d’entre vous, pour beaucoup dans des situations compliquées ou particulières, s’agacent de devoir nous solliciter plusieurs fois. Mais nous ne voudrions pas vous dire de bêtises 🙂
alex wolff hand raise GIF by Jumanji: Welcome to the Jungle

07h48 : Bonjour @Yann88. En effet, il n’y a aucun problème pour changer de département à condition de rester dans la limite des 100 km (par exemple, si vous vivez à Paris, un tout petit département, vous pouvez sans attestation vous rendre en Seine-Saint-Denis, et inversement). En revanche, si vous ne changez pas de département, vous pouvez tout à fait faire plus de 100 km (si vous vivez dans un grand département, comme la Gironde, par exemple), tant que vous restez dans ses frontières. J’ai relu l’entrée de mon collègue, et c’est bien ce qu’il explique.

06h23 : J’ai lu hier soir la réponse a une des dernière question de votre collègue qui me semble fausse. Mr Castaner a bien précisé qu’on pouvait se rendre ou changer de département vert ou rouge dans la limite d’un rayon de 100km. Il n y a pas de frontières départementales. Je dois me rendre dans ma famille ce week end à moins de 100km mais en changeant de département. Je ne vois pas ou est le problème. La personne qui voulait aller de Haute Savoie en Savoie, faisant 45 km a parfaitement le droit je pense. Merci de lui confirmer et de lui rectifier votre réponse. Très bonne journée à vous.

Nouvelles - posez vos questions sur le coronavirus et le déconfinement

Source : France Info

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password